Felipe Massa
Dossier

Felipe Massa

Chronique Massa - La tension va perdurer chez Mercedes

Dans sa dernière chronique pour Motorsport.com, Felipe Massa revient sur son week-end difficile en Autriche, mais aussi sur l'accrochage survenu entre les pilotes Mercedes.

Chronique Massa - La tension va perdurer chez Mercedes
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams avec des fans
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38 envoie des étincelles
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams F1 Team
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Massa, Williams F1 Team
Felipe Massa, Williams F1 Team
Felipe Massa, Williams F1 Team

Mon week-end du Grand Prix d’Autriche n’a pas été à la hauteur des attentes. Mon équipe Williams Martini Racing était optimiste quant à notre niveau de performance sur le Red Bull Ring, et nous pensions pouvoir ramener des points importants avec les deux voitures. 

Bien sûr, nous avions besoin que certains facteurs tournent en notre faveur pour que l’issue soit bonne, mais au final, les choses ont tourné différemment. Dans mon cas, le week-end a pris la pire tournure possible après les qualifications, car jusqu’à samedi il y avait de réelles possibilités d’obtenir un bon résultat. 

Malheureusement, avant la course, les ingénieurs de Williams ont découvert un problème sur mon aileron avant, et le diagnostic a tout de suite été très clair : nous devions le remplacer. Il semble qu’un contact avec un vibreur a créé une fissure dans l’aileron, et débuter la course dans ces conditions aurait impliqué un risque de défaillance.

En raison des règles du Parc Fermé, j’ai dû changer d’aileron et prendre le départ depuis les stands, donc j’ai fait face à davantage de difficulté pour dépasser des voitures. Cela a eu un impact sur mes freins, qui ont commencé à surchauffer, et j’ai dû commencer à laisser de l’écart avec les autres voitures afin de faire baisser les températures. Malgré cet inconvénient, mon rythme était déjà bon. 

Je suis revenu jusqu’à la huitième position, et j’ai dû mettre des pneus que je savais en mesure de m’emmener jusqu’à la fin de la course. J’avais Sergio Pérez derrière moi et, en dépit de ses pneus plus frais, il avait du mal à avoir un bon rythme. 

Soudainement, un de mes pneus a commencé à perdre de la pression. J’ai donc dû rentrer pour chausser un nouveau train, et je me suis retrouvé à nouveau derrière plusieurs voitures lentes. La température des freins est alors montée en flèche et l’équipe, par précaution, a décidé de me rappeler au stand et de mettre fin à ma course. 

C’était dommage, car même si nous n’avions pas le rythme des Mercedes, des Ferrari ou des Red Bull, il y avait encore la possibilité de terminer le week-end avec des points importants pour le championnat. Le point positif de ce week-end, c’est que les arrêts au stand ont une nouvelle fois été fantastiques, et plus rapides que tous les autres. Ca devient une bonne habitude. 

Heureusement, il n’y a pas beaucoup de temps pour les regrets car la concentration passe immédiatement sur le Grand Prix de Grande-Bretagne, où nous pensons pouvoir décrocher un résultat différent. C’est le circuit à domicile de Williams et nous avons toujours été compétitifs là-bas, alors j’espère que nous allons poursuivre cette tradition. 

L'incident entre les Mercedes

Pour en revenir à dimanche dernier, j’ai évidemment regardé le duel Hamilton/Rosberg. Puisque ma course s’est achevée prématurément, j’ai pu voir en direct ce qui s’est passé entre les deux pilotes Mercedes, et je dois admettre que j’ai d’abord pensé que c’était un incident de course. 

Mais plus tard, en visionnant les ralentis, j’ai vu que Nico avait la plus grande part de responsabilité. Il a pris le virage trop large avant de tourner à droite, et le contact avec Lewis était alors inévitable. 

Je ne pense pas que Nico l’a poussé hors de la piste, mais il lui a laissé très peu d’espace. Après la course, j’étais certain qu’il ne serait pas pénalisé pour ça, mais j’avais tort. Même avec cette pénalité de temps, il a terminé la course en quatrième position. 

Ce n’est pas facile de gérer des situations comme celle-ci. Peut-être que lors des prochaines courses il y aura des consignes d’équipe, mais sommes-nous certains que les pilotes obéiront ? Je dois aussi dire que, pour les fans, les situations comme celle que nous avons connue le week-end dernier sont excitantes, elles créent de l’intérêt et nous offrent beaucoup de sujets de discussion. 

Je crois qu’une telle confrontation entre deux pilotes est la raison principale pour laquelle il y aura une grande attention portée au championnat. Avec deux pilotes qui se battent pour le titre dans la même équipe, c’est possible que cette confrontation se poursuive jusqu’à la dernière course. 

C’est beau pour les spectateurs, mais je n’aimerais pas être à la place de ceux qui gèrent l’équipe…

partages
commentaires
Comment le brake-by-wire a contribué à l'accrochage des Mercedes

Article précédent

Comment le brake-by-wire a contribué à l'accrochage des Mercedes

Article suivant

Pirelli dévoile son calendrier d'essais avec Ferrari, Red Bull et Mercedes

Pirelli dévoile son calendrier d'essais avec Ferrari, Red Bull et Mercedes
Charger les commentaires
Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1 Prime

Le "pas en arrière" qui sera bénéfique à la F1

Ses jours étant apparemment comptés, le MGU-H semble devoir être supprimé des futures règles moteur de la Formule 1, afin d'attirer de nouveaux constructeurs. Bien que cela puisse apparaître comme un changement de direction, les avantages pour les équipes et les fans pourraient faire de cette décision un choix judicieux.

Formule 1
24 sept. 2021
Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire Prime

Pourquoi le duel 2021 pour le titre est encore loin du pire

La Formule 1 reprend ses droits pour le Grand Prix de Russie, deux semaines après le dernier épisode du combat entre Max Verstappen et Lewis Hamilton. Alors que les incidents de Silverstone et de Monza ont suscité la controverse, ils manquaient heureusement d'un élément qui, jusqu'à présent, sépare la lutte pour le titre de 2021 des pires exemples de batailles peu glorieuses...

Formule 1
23 sept. 2021
Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes Prime

Comment la Formule 1 s'est rendue peu attrayante pour les nouvelles équipes

Le plafonnement des budgets en Formule 1 a été présenté comme le sauveur de plusieurs équipes et a contribué à garantir leur viabilité pour les investisseurs. Mais il existe déjà un autre mécanisme qui a eu le même effet et qui dissuade fortement ceux qui ont les moyens de créer seuls une nouvelle équipe.

Formule 1
22 sept. 2021
Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux" Prime

Le défi colossal d'une écurie qui "mérite mieux"

Qui mieux que le directeur technique d'Alfa Romeo pour décrire avec précision les enjeux majeurs auxquels est confrontée l'écurie pour préparer 2022 ? Motorsport.com s'est longuement entretenu avec Jan Monchaux.

Formule 1
20 sept. 2021
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

Formule 1
19 sept. 2021
L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021