Felipe Massa
Dossier

Felipe Massa

Chronique Massa - Une pénalité excessive à Spa qui laisse un goût amer

Dans sa nouvelle chronique pour Motorsport.com, Felipe Massa a déclaré que la huitième place du GP de Belgique avait le goût d'une victoire, tout en admettant que sa pénalité pour avoir ignoré des drapeaux jaunes avait gâché son week-end.

Chronique Massa - Une pénalité excessive à Spa qui laisse un goût amer
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams FW40, Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Felipe Massa, Williams FW40
Pitstop de Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40, Lance Stroll, Williams FW40, Carlos Sainz Jr., Scuderia Toro Rosso STR12, et Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40

C'était l'époque de l'année, il y a 12 mois, où je préparais mon arrivée au Grand Prix d'Italie avec beaucoup d'émotion, prêt à annoncer ma retraite. Cette fois, je me prépare pour un week-end de course normal avec Martini Williams Racing, même si à chaque fois que je suis à Monza, j'ai toujours un sentiment spécial.

Le Grand Prix d'Italie est ma seconde course à domicile, et j'ai toujours apprécié le grand soutien des fans italiens, à la fois en F1 et lors de ma carrière en formules de promotion.

Quand j'ai quitté le Brésil pour commencer à courir à l'international, et que j'ai couru à Monza, j'ai toujours rêvé de monter sur ce fameux podium avec le public qui inonde la piste après le drapeau à damier.

Pas assez de progrès

On espère toujours réussir en F1, et être dans le top 3, mais les quatre dernières courses ont été assez difficiles pour nous avec les problèmes que nous avons eus en qualifications.

Nos difficultés ont débuté en Autriche et les choses ne se sont pas vraiment améliorées à Silverstone, en Hongrie ou à Spa. C'est un problème de rythme pur, et nous n'en connaissons toujours pas les causes, surtout parce que la situation est rendue assez étrange par la confirmation qu'en rythme de course, la performance revient.

En Belgique, j'ai pris l'arrivée dans les huit premiers pour moi et pour l'équipe comme une victoire, surtout lors d'un week-end où nous ne semblions pas avoir le rythme de nos concurrents directs comme Renault, Haas et Force India.

Il y a beaucoup de travail en cours dans notre écurie pour essayer de trouver ce qui doit être fait pour revenir dans les quatre meilleures structures du championnat, et mon opinion est qu'il y a plus d'une explication aux problèmes qui nous ont conduits à perdre de la performance lors des courses récentes.

Les améliorations apportées lors du week-end au Red Bull Ring ne nous ont pas fait progresser autant que ce que nous avions espéré, et nos concurrents directs ont fait un plus grand pas en avant dans le même temps. Tout cela combiné nous a un peu mis en difficulté.

Le GP de Belgique n'a pas été simple pour moi. J'étais de retour en piste après avoir manqué la course en Hongrie en raison de problèmes de vertige, mais les choses n'ont pas bien commencé.

Dans mon empressement à retrouver de bonnes sensations dans la monoplace, j'ai commis une erreur et j'ai envoyé la voiture dans les barrières lors de mon tout premier tour. C'était assurément quelque chose que nous ne voulions vraiment pas, parce qu'il y avait beaucoup de travail à faire pour réparer la voiture et, en même temps, ça m'a empêché de réaliser le programme de travail normal.

En plus de tout cela, beaucoup de gens ont, à tort, mis mon erreur sur le compte des problèmes physiques de la Hongrie. C'était totalement incorrect et ça m'a un peu ennuyé. J'ai rassuré tous ceux qui m'ont demandé, sur le fait que ces deux choses étaient totalement déconnectées, et que j'avais simplement commis une erreur.

Quand je suis revenu en action samedi, j'ai calmé tout le monde et j'ai confirmé que j'étais prêt à piloter et à faire du bon travail. La confirmation que tout allait bien est arrivé dimanche, où j'ai produit le meilleur effort possible étant donné notre position de départ et les performances de la voiture.

L'incident du drapeau jaune

J'ai quitté Spa avec quatre points, mais avec tout de même un petit peu d'amertume en raison d'une pénalité qui m'a été infligée pour avoir manqué des drapeaux jaunes. Je réalisais un long relais à ce moment-là, et je n'avais pas besoin d'attaquer au maximum.

Donc quand l'équipe m'a dit "drapeau jaune simple, voiture arrêtée hors piste", j'ai fait attention en sachant qu'il ne s'agissait pas d'une situation particulièrement dangereuse. Au lieu de ça, j'ai découvert qu'il s'agissait d'un double drapeau jaune, et quand cela arrive, les choses sont traitées de façon très différente.

Je suis passé dans le secteur quatre dixièmes plus lentement que dans mon meilleur tour, donc s'il y avait eu un simple drapeau jaune, mon comportement aurait été correct. Mais le rythme était trop rapide pour un double drapeau jaune.

J'ai été convoqué par les commissaires et, même s'ils ont écouté les communications radio entre moi et l'équipe, ils m'ont donné une pénalité de cinq places et trois points sur la licence.

La punition, je pense, était un peu excessive considérant le fait qu'il ne s'agissait pas de mon erreur, et que des pénalités moins sévères ont été données par le passé pour des épisodes plus dangereux.

J'ai toujours été très prudent concernant la sécurité en F1, et je pense que j'ai toujours été un des pilotes qui a eu le moins de points sur sa licence. Mais dans ce cas, je ne pouvais pas faire bien plus pour convaincre ceux qui m'ont jugé de mes bonnes intentions.

partages
commentaires
Technique - Mercedes profite de sa combustion d'huile en Belgique

Article précédent

Technique - Mercedes profite de sa combustion d'huile en Belgique

Article suivant

Le nouveau contrat de Hamilton sera discuté après la fin de saison

Le nouveau contrat de Hamilton sera discuté après la fin de saison
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021