Felipe Massa

Chronique Massa - Je suis prêt à rester en F1 en 2018

Le Grand Prix du Canada a eu beau déboucher sur une issue encore une fois frustrante pour Felipe Massa, le Brésilien est toujours aussi affamé et envieux de prolonger son séjour en Formule 1.

Une course de Formule 1 qui se termine au bout de trois tours seulement est une de ces choses que l'on souhaite oublier très rapidement. Au Canada, nous avions le potentiel pour un très bon résultat. Tant moi que Williams Martini Racing savions que Montréal serait un circuit qui conviendrait à notre package, et avant la course, nous étions très optimistes.

Le départ en lui-même s'est bien passé, et j'ai réussi à protéger ma septième place. C'est alors qu'au deuxième virage, les choses ont été à couteaux tirés avec Kimi Räikkönen et j'ai été forcé de quitter la trajectoire de course idéale. Mes roues sont passées sur la partie sale de la piste et j'ai perdu trois positions. Ce n'était pas idéal, mais je savais que la course continuait.

En atteignant le virage 3, j'ai juste senti un très gros choc à l'arrière de la voiture, et j'ai su que ma course allait s'arrêter là. Ma suspicion initiale a été que quelqu'un avait perdu les freins, et le contrôle total de sa voiture, car ce n'était pas une de ces touchettes classiques qu'on subit au freinage. C'était un coup violent.

Puis, j'ai vu la voiture de Carlos Sainz dans le rail. Quand je lui ai demandé une explication plus tard, il m'a dit s'être touché les roues avec quelqu'un d'autre et avoir perdu le contrôle de sa voiture. En voyant les images de la télévision, j'ai vu que c'était lui qui avait tout déclenché.

C'était vraiment dommage car je pense que j'aurais pu lutter jusqu'à la fin avec Daniel Ricciardo et les Force India. J'ignore si j'aurais été en mesure de les battre tous, mais je suis sûr que le potentiel de notre voiture m'aurait maintenu dans la bataille jusqu'au dernier tour.

En qualifications, nous étions plus rapides que les Force India, et, étant donné les temps au tour de Daniel en pneus tendres, je suis convaincu qu'on aurait été dans cette lutte pour la troisième place.

La fin prématurée de ma course m'a au moins permis de suivre celle, géniale, de Lance Stroll, qui a pris ses premiers points en F1. Il a réalisé beaucoup de manœuvres de dépassement, confirmé qu'il a fait des progrès, et, au final, réussi un bon week-end.

Après quelques moments difficiles en F1, il lui fallait un déclic comme celui-là, et je suis certain que d'avoir rapporté quelques points de sa course à domicile permettra à Lance de poursuivre sa saison de débutant avec plus de confiance.

"Je sais que je reste compétitif"

À l'approche du milieu de saison, il est inévitable que les discussions aient commencé pour 2018, et j'ai déjà été questionné par les médias sur mes plans pour l'avenir – particulièrement l'année prochaine.

Je me sens bien, je suis content de faire ce que je fais, et j'ai une relation géniale avec toute l'organisation Williams Martini Racing. Et puis, en plus de tout cela, je sais que je reste compétitif, et c'est ce qui compte le plus.

Alors, sur cette base, je serais heureux de continuer à faire ce que j'ai toujours voulu faire : courir en F1.

Pour l'instant, cela dit, je ne me tourne que vers la piste de Bakou, un autre endroit où notre voiture pourrait se montrer à son avantage. L'an dernier, le résultat avait été positif, et je sens que le tracé conviendra aussi à notre monoplace 2017.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Felipe Massa
Équipes Williams
Type d'article Contenu spécial
Topic Felipe Massa