Felipe Massa
Dossier

Felipe Massa

Chronique Massa - Vettel a été trop vigoureux au départ

Dans sa chronique pour Motorsport.com, Felipe Massa revient sur le Grand Prix de Singapour et livre notamment son sentiment sur l'accrochage survenu au départ entre les Ferrari et Max Verstappen.

Chronique Massa - Vettel a été trop vigoureux au départ
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40 sort des stands
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB13, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, se percutent au départ
Sebastian Vettel, Ferrari SF70H, Kimi Raikkonen, Ferrari SF70H, se crashent au départ
Felipe Massa, Williams FW40, Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-17, Esteban Ocon, Sahara Force India F1 VJM10
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40, Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Felipe Massa, Williams FW40
Felipe Massa, Williams FW40

Je m'attendais à un rude week-end à Singapour, ce qui s'est confirmé à bien des égards, mais j'ai quitté le circuit avec la satisfaction d'avoir été proche de terminer dans le top 10.

Comme cela semble être le cas pour tout le monde à Singapour, nous avons vécu un week-end chargé d'événements imprévisibles sur le circuit de Marina Bay. Dans mon cas, ça a commencé avec une mauvaise séance de qualifications. Dans mon dernier tour en Q1, j'ai fait une erreur en touchant l'un des murs du tracé.

C'est un moment qui m'a coûté entre six et sept dixièmes, et je n'ai donc pas réussi à passer en Q2. Je ne pense pas que nous aurions pu aller en Q3, mais j'étais désolé de ne pas avoir pu tirer le plein potentiel que nous avions à disposition.

Dimanche, les prévisions météo se sont avérées correctes, puisque la pluie est arrivée peu de temps avant la course, puis est devenue plus intense alors que nous nous approchions du départ. Cela a rendu le choix de pneus pour la course difficile.

Les qualifications sur le mouillé à Monza, sur une piste qui n'a pas un excellent grip, ont montré que les pneus pluie était ceux à avoir. J'ai eu le sentiment que nous étions dans des conditions similaires à Singapour, car les rues sont habituellement ouvertes à la circulation, donc elles n'offrent pas une excellente motricité sur le mouillé.

La seule différence majeure avec Monza était la température, mais j'ai pensé qu'en partant en pneus pluie depuis l'arrière de la grille, ce serait moins risqué, particulièrement dans les premiers tours. Cela m'aurait ensuite donné la chance de gagner des positions sur ceux ayant tenté leur chance avec des intermédiaires.

Mon choix de pneus semblait évident, mais j'ai réalisé que mon évaluation n'était pas correcte, car mes chronos étaient plus lents que de nombreux concurrents du milieu de grille.

Je n'avais même pas eu de grosse occasion de gagner des places dans les premiers virages, car ceux qui étaient devant moi en intermédiaires avaient les meilleurs pneus dès les premiers mètres.

Une fois les chronos stabilisés, l'équipe ayant noté le différent rythme des pneus, la voiture de sécurité est entrée en piste après l'accident de Daniil Kvyat, et j'ai pensé que ce serait le bon moment pour passer aux pneus intermédiaires.

Je l'ai dit à l'équipe par radio, mais ils m'ont dit de rester en piste, car ils voulaient essayer d'éviter un arrêt supplémentaire pour les intermédiaires et me faire passer directement en pneus slicks. Je n'étais pas convaincu par le choix, mais j'ai continué.

J'ai évidemment gagné quelques places sur ceux qui s'étaient arrêtés pour passer des intermédiaires neufs, mais une fois la course relancée, mon rythme était vraiment lent. C'était vraiment dur de trouver un bon rythme de course, et soudainement, je me suis retrouvé avec 20 secondes de retard en seulement trois tours.

Quand je suis rentré pour les intermédiaires, dans le tour de sortie j'étais cinq secondes et demie plus rapide que mon tour précédent, et à partir de ce moment, le rythme de course a été bon.

Malheureusement, le terrain perdu auparavant ne pouvait pas être récupéré et j'ai échoué à entrer dans le top 10 avant le drapeau à damier.

Williams Martini Racing a tout de même marqué quatre points grâce à Lance Stroll, et l'on résiste à Renault au championnat constructeurs, c'est la meilleure nouvelle du week-end.

L'accident du départ

Après la course, j'ai remarqué la grande agitation dans le paddock en raison de l'accident du départ. Je dois dire que je n'ai rien vu au début de la course, car il y avait un mur d'eau devant moi.

J'ai eu l'occasion de regarder à nouveau le départ à la télévision, et je pense que Sebastian Vettel a été un peu trop vigoureux quand il a tenté de défendre sa place, ce qui a provoqué tout ce qui s'est passé. Bien sûr, Max Verstappen est encore jeune, mais au final je ne pense pas qu'il ait fait une erreur.

Quand on est comme Sebastian à ce stade du Championnat du monde, et que l'on se bat encore pour le titre, tout devient très complexe. Je pensais que Sebastian aurait voulu se protéger uniquement de Lewis Hamilton, car ils sont seuls dans la lutte pour le titre.

Une saison de F1 comporte de nombreux épisodes comme celui-ci. Ils sont parfois insignifiants, mais à d'autres moments - notamment quand votre rival est très proche - il y a des choses qui peuvent vraiment faire la différence à la fin.

Je me souviens encore ce qui s'est passé à Singapour en 2008. C'était l'une des courses les plus malchanceuses de ma carrière, et je n'oublierai jamais le poids que ça a eu dans ma saison.

partages
commentaires
Le moteur de Vettel a survécu au crash de Singapour

Article précédent

Le moteur de Vettel a survécu au crash de Singapour

Article suivant

Les modifications qui ont revigoré Mercedes à Singapour

Les modifications qui ont revigoré Mercedes à Singapour
Charger les commentaires
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021