Chronique Massa - Williams redevient le meilleur des autres

Dans sa chronique pour Motorsport.com, Felipe Massa explique que le Grand Prix de Bahreïn a confirmé le statut de Williams comme la "meilleure des autres" équipes en F1. Il clarifie également la situation avec Max Verstappen.

Je pense que je peux résumer le Grand Prix de Bahreïn comme un bon week-end pour Williams Martini Racing. À la fin de la course, j'avais le sentiment que nous avions fait le mieux possible tout au long du week-end.

Dès les essais libres, le feeling avec la voiture était très bon, même dans la chaleur considérable à laquelle nous avons fait face en EL1. Les résultats positifs sont aussi venus des simulations de courses que nous avons faites en EL2, et après un long relais, j'ai pris conscience que nous avions de bonnes chances pour la course le dimanche.

La performance de samedi a confirmé ces sentiments, y compris celui d'après lequel Renault est très performant en qualifications. En Chine, j'avais pu devancer Nico Hülkenberg à la dernière minute, mais à Bahreïn, il est sorti vainqueur de notre lutte. 

Cependant, après un bon départ, j'ai pu passer la Renault et notre rythme de course était compétitif, même si insuffisant pour se battre avec Mercedes, Ferrari et Red Bull. 

Malgré ça, je me suis battu à deux reprises avec Kimi Räikkönen, et j'y ai pris beaucoup de plaisir. Au final, quand les pneus ont commencé à se dégrader, nous avons vu la différence entre nous et les trois équipes de pointe.

Terminer sixième était un résultat important, car cela a confirmé de nouveau que nous étions les meilleurs du reste derrière les trois top teams. Mais l'autre bonne nouvelle dans ce week-end de Sakhir a été l'absence des problèmes qui ont affecté ma course en Chine. Je suis aussi plutôt confiant dans le fait que nous ne souffrirons pas d'une répétition de ces problèmes quand nous retrouverons des conditions avec des températures basses.

L'autre gros point positif – et pour lequel je veux remercier l'équipe – est que nos arrêts au stand restent la référence. À Bahreïn, comme à Melbourne et en Chine, nous étions les plus rapides pour changer de pneus, ce qui confirme l'excellent travail réalisé par tout le monde à Grove pendant les mois d'hiver.

La course au développement

Après la course, toutes les équipes et de nombreux pilotes sont restés à Sakhir pour les essais privés, alors que le développement commence à s'accélérer. Je ne pense pas que Williams perdra du terrain sur ce plan, comme c'est arrivé l'année dernière.

Tout le monde dans l'équipe, de moi à Paddy Lowe et tous les aérodynamiciens, nous sommes concentrés sur le fait d'amener un programme de développement différent de 2016. À Bahreïn, nous avons essayé des choses qui ont bien fonctionné, et il y aura aussi des développements importants à Sotchi et Barcelone. 

Nous verrons dans l'année s'il y a une chance d'aller ennuyer un peu les top teams, mais je pense que c'est très bien de voir que la Formule 1 a de nouveau deux équipes qui se battent pour la victoire. C'est quelque chose que nous nous étions habitués à voir pendant plusieurs années. 

Quand il y a de l'imprévisibilité autour du résultat, le public se passionne beaucoup plus. Et ça pourrait même être plus intéressant s'il y avait plus d'équipes à se battre pour la victoire. Nous espérons que ça pourra arriver à l'avenir…

Affaire réglée avec Verstappen

Avant d'aller à Sotchi, je veux aussi saluer Max Verstappen. Pendant le week-end de Sakhir, les choses se sont un peu tendues entre nous après certains de ses propos. Mais nous avons discuté ensuite, et réglé les choses. 

C'est un bon garçon, et un grand pilote. Je suis certain que de nombreux fans brésiliens le soutiendront à Interlagos en fin d'année, après la grande course qu'il nous a offerte en 2016.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Circuit Bahrain International Circuit
Pilotes Felipe Massa
Équipes Williams
Type d'article Chronique