Stoffel Vandoorne
Dossier

Stoffel Vandoorne

Chronique Vandoorne - Petit boost pour McLaren en Russie

Dans sa dernière chronique pour Motorsport.com, le pilote McLaren Stoffel Vandoorne fait le bilan d'un Grand Prix de Russie qui a commencé avec une énorme pénalité sur la grille mais où il est parvenu à finir la course.

Chronique Vandoorne - Petit boost pour McLaren en Russie
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR12, Lance Stroll, Williams FW40 et Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, dans les stands
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32, Marcus Ericsson, Sauber C36, Pascal Wehrlein, Sauber C36-Ferrari
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL32

Franchir le drapeau à damier à la fin du Grand Prix de Russie a été un petit boost pour moi et pour toute l'équipe McLaren-Honda, bien que nous souhaitions faire largement mieux.

Vu notre position, il est positif que nous ayons terminé la course. Nous avons connu un après-midi solide ce dimanche avec la 14e place, et il n'y a pas eu de problème majeur. Il était important d'obtenir du kilométrage pour l'équipe, et analyser ces nombreuses données après ce week-end le sera d'autant plus.

Mais le fait que Fernando Alonso n'ait pas été en mesure de prendre le départ démontre que nous ne sommes toujours pas dans une bonne position et qu'il reste beaucoup de travail à faire sur la fiabilité.

De bons essais

Nous sommes arrivés en Russie après de très bons essais à Bahreïn. Lors de la dernière journée là-bas, nous n'avons pas eu beaucoup de problèmes et nous avons connu notre meilleure journée de l'année jusqu'à présent, donc j'espérais que nous pourrions répéter cela lors du week-end de Sotchi.

Malheureusement, nous avons eu une défaillance à la fin des EL1. Par conséquent, il a fallu changer l'unité de puissance. Nous savions donc avant même que le week-end ait vraiment commencé que nous allions partir du fond de grille.

Cela a un peu compromis notre programme de roulage en matière de préparation, car nous nous concentrions peut-être un peu plus sur la course que sur les qualifications.

Mais je pense que la clé, en essais libres, était de comprendre les pneus et leur mise en température, et surtout de les gérer dans le dernier secteur. Ce n'était facile à comprendre pour personne, parce que les conditions changeaient en permanence.

Des progrès en course

Je pense avoir pris un assez bon départ. J'ai gagné deux places avant le premier freinage, mais ensuite, j'ai dû éviter l'accident entre Jolyon Palmer et Romain Grosjean. Après être sorti de la piste pour les éviter, je ne suis pas passé par la chicane délimitée par les marqueurs en polystyrène, donc j'ai reçu une pénalité de cinq secondes. Au final, cela n'a pas changé grand-chose pour nous, cela dit.

En début de course, nous étions assez compétitifs : nous suivions les Williams, Toro Rosso et Haas qui nous devançaient. Mais quand il a fallu commencer à économiser du carburant, nous avons perdu beaucoup de temps au tour et nous avons commencé à perdre du terrain.

Nous savons que notre package n'est pas encore suffisamment fort, et le résultat obtenu en Russie correspond plus ou moins à ce qu'il nous est possible de faire maintenant, de façon réaliste. Nous sommes plutôt lents en ligne droite, ce qui nous fait perdre beaucoup de temps au tour.

Je pense donc que nous attendons tous un peu, dans l'espoir que de grandes évolutions viennent bientôt du côté de la puissance. En Espagne, il y aura beaucoup d'évolutions aéro, et il devrait y avoir des améliorations moteur également, mais je ne sais pas dans quelle mesure. Pour l'instant, nous allons continuer à travailler dur et faire tout notre possible pour progresser.

partages
commentaires
Le système Bouclier testé à Monza ?

Article précédent

Le système Bouclier testé à Monza ?

Article suivant

McLaren lance une compétition d'eSport avec un travail à la clé

McLaren lance une compétition d'eSport avec un travail à la clé
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021