Stoffel Vandoorne

Chronique Vandoorne - Une situation étrange

Dans sa chronique pour Motorsport.com, le pilote McLaren Stoffel Vandoorne revient sur un Grand Prix de Bahreïn compliqué, dont il a n'a même pas pu prendre le départ.

Je pense qu'il est juste de dire que le Grand Prix de Bahreïn n'était pas le week-end le plus facile pour moi et pour l'équipe McLaren-Honda. J'étais vraiment impatient de retourner à Bahreïn, car c'est un circuit que je connais et j'y ai de grands souvenirs de mes débuts en Formule 1 et de mes premiers points.

Les choses devaient bien commencer, avec un programme de roulage normal prévu le vendredi. Je pensais donc que nous serions en bonne forme. Mais malheureusement, en Essais Libres 1, après quelques tours, nous avons souffert de problèmes avec l'unité de puissance et nous avons donc perdu beaucoup de temps de piste.

Cependant, nous savions que les Essais Libres 2 étaient plus importants, car ils se déroulaient dans des conditions similaires à celles des qualifications et de la course. Avoir une nouvelle unité de puissance installée dans la voiture fait que nous aurions dû être bien placés.

Mais après seulement quelques tours, nous avons eu un nouveau problème. Ce n'était pas facile de manquer la totalité de cette séance, car je n'ai pas pu avoir toutes les informations que je voulais au sujet de comment seraient les choses dans ces conditions, au moment de se battre pour une position sur la grille.

Compte tenu des circonstances, les qualifications se sont en fait bien passées. Nous avons eu des problèmes de refroidissement des freins, donc je n'étais pas à 100% en confiance, mais malgré la manière dont s'étaient passées les choses jusque-là, je crois que nous avons tiré le maximum possible de la situation.

Fuite d'eau

Malheureusement, mon dimanche n'a pas vraiment duré longtemps. Nous avons découvert un problème lors du tour de mise en grille, alors que la pitlane était ouverte. Quand je suis arrivé sur la grille, les mécaniciens ont rapidement commencé à rechercher le problème et découvert une fuite d'eau. Nous n'avons donc pas pu prendre le départ de la course. C'était une situation très étrange.

Nous ne sommes vraiment pas dans une bonne situation actuellement, mais en tant que pilote, il n'y a rien de plus à faire que continuer à faire de mon mieux quand je suis dans la voiture. C'est maintenant à l'équipe d'agir et de s'assurer qu'il y aura des progrès très bientôt.

Avec une saison aussi difficile, à la fois pour moi et Fernando Alonso, c'était une excellente nouvelle pour McLaren et Honda de voir Fernando avoir l'opportunité de courir les 500 Miles d'Indianapolis. Je pense qu'il veut faire quelque chose de différent, et il a un nouveau défi. C'est bien pour lui qu'il le fasse.

Notre concentration se tourne maintenant vers le Grand Prix de Russie à Sotchi, et c'est un circuit que j'aime bien. Mais je ne crois pas que nous aurons plus de chances là-bas, car je pense que ce sera de nouveau un week-end difficile. Mais je sais que tout le monde dans l'équipe et moi-même, nous donnerons tout ce que nous pourrons.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Événement GP de Bahreïn
Circuit Bahrain International Circuit
Pilotes Stoffel Vandoorne
Équipes McLaren
Type d'article Chronique
Tags sakhir
Topic Stoffel Vandoorne