Chute des audiences TV en 2013

L'écrasante domination de Sebastian Vettel la saison dernière (13 victoires en 19 Grand Prix) a vraisemblablement lassé les téléspectateurs plus qu'il n'y paraissait

L'écrasante domination de Sebastian Vettel la saison dernière (13 victoires en 19 Grand Prix) a vraisemblablement lassé les téléspectateurs plus qu'il n'y paraissait.

Selon un rapport global des médias édité par la FOM elle-même (détentrice des droits commerciaux de la F1), les audiences télévisuelles 2013 ont chuté de 10% par rapport à 2012.

450 millions de personnes ont suivi la dernière campagne de Formule 1 en date, soit 50 millions de moins qu'une année auparavant, lorsque le titre s'était joué lors de la dernière épreuve du championnat.

Pour Bernie Ecclestone, à la tête du FOM, cette baisse d'audience n'est ni surprenante, ni alarmante. "Ce n'était pas inattendu. Le manque de concurrence en fin de saison, avec un championnat déjà joué avec les courses aux Etats-Unis et au Brésil, des événements qui ramènent souvent un public nombreux, a eu un impact prévisible", explique l'Argentier de la F1.

"Il faut aussi tenir compte du fait que le calendrier comportait une course de moins en 2013", surenchérit encore Bernie Ecclestone.

Si la France est logiquement concernée par cette baisse d'audience, passage de TF1 à Canal + oblige (10 millions de téléspectateurs en 2013, contre 27 l'année précédente), d'autres chaînes de télévision ont connu une affluence en hausse. C'est notamment le cas du Royaume-Uni, de l'Italie ou encore des Etats-Unis, où les habitudes se trouvent progressivement sur les canaux payants.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Sebastian Vettel , Bernie Ecclestone
Type d'article Actualités