Cinq batailles clés à suivre en cette fin de saison 2016

partages
commentaires
Cinq batailles clés à suivre en cette fin de saison 2016
Roberto Chinchero
Par : Roberto Chinchero
Traduit par: Benjamin Vinel
21 oct. 2016 à 14:30

Les quatre derniers Grands Prix de 2016 marquent la dernière ligne droite dans la bataille entre Nico Rosberg et Lewis Hamilton au championnat. 33 points les séparent, avec 100 unités encore disponibles.

Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12 devant Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid, Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H, Suzi Perry, BBC F1 et Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS16
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 et son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 fêtent le titre constructeurs avec Niki Lauda, Toto Wolff, directeur exécutif Mercedes AMG F1 et l'équipe
Podium : le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1, et le troisième Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H et son équipier Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H en lutte pour une position
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Felipe Massa, Williams FW38
Nico Hulkenberg, Sahara Force India F1 VJM09
Kimi Raikkonen, Ferrari fête sa troisième place dans le Parc Fermé
Dr Helmut Marko, consultant Red Bull Motorsport avec Christian Horner, Team Principal Red Bull Racing et Sebastian Vettel, Ferrari
Max Verstappen, Red Bull Racing fête sa deuxième place sur le podium
Esteban Ocon, Manor Racing
Pascal Wehrlein, Manor Racing
Esteban Ocon, Manor Racing MRT05
Esteban Ocon, Manor Racing MRT05
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Pierre Gasly, PREMA Racing

Mercedes ayant déjà remporté le championnat des constructeurs, les courses d'Austin, de Mexico, du Brésil et d'Abu Dhabi s'annoncent passionnantes.

Cependant, il n'y a pas que la bataille entre les deux pilotes Mercedes qui soit importante : elles sont nombreuses d'un bout à l'autre de la grille, certes plus éloignées du feu des projecteurs, mais elles pourraient avoir d'énormes conséquences sur la saison prochaine. En voici cinq qui seront cruciales lors de ces quatre dernières courses.

Ferrari vs. Red Bull

Chaque équipe peut encore marquer 172 points dans les quatre courses qui vont conclure cette saison. Red Bull n'ayant que 50 points d'avance, il est tout à fait possible pour Ferrari de reprendre l'avantage.

Le directeur d'équipe Maurizio Arrivabene a déclaré à plusieurs fois que son équipe n'allait pas rester les bras croisés. "Nous n'abandonnerons pas", martèle l'Italien.

Néanmoins, la réalité est que dans la deuxième moitié de saison, Red Bull est vraiment passé au niveau supérieur, et il est même surprenant que l'écurie anglo-autrichienne ait creusé un tel écart face à la Scuderia.

Il sera intéressant de voir si la SF16-H sera aussi rapide à Austin qu'elle ne l'a été au Japon, où seule une stratégie contestable a coûté le podium à Sebastian Vettel, et où Ferrari faisait jeu égal avec Red Bull. Il pourrait y avoir de belles batailles entre les deux équipes.

Force India vs. Williams

La lutte pour la quatrième place du championnat des constructeurs est particulièrement serrée. Vu le faible écart entre les deux équipes, il est probable que cette position ne se décide qu'au dernier Grand Prix, à Abu Dhabi.

Lors des trois dernières courses, Force India a marqué 26 points contre 13 pour Williams, mais avec seulement dix unités d'écart, il est trop tôt pour dire que Force India, qui peut signer le meilleur résultat de son Histoire, a déjà partie gagnée.

Les caractéristiques des quatre derniers circuits semblent légèrement favoriser la Force india, qui a bien progressé cette saison, mais cette bataille est si serrée que les incidents et les accidents pourraient être cruciaux.

Raikkonen vs. Verstappen vs. Vettel

Tandis que 33 points séparent les deux candidats au titre, derrière eux, une lutte fascinante implique trois pilotes séparés par seulement cinq points.

Bien que la troisième place de Daniel Ricciardo ait l'air assurée, l'Australien disposant de 42 unités d'avance sur Kimi Räikkönen, c'est très serré entre Räikkönen à 170 points et Max Verstappen et Sebastian Vettel, tous deux à 165.

Verstappen va évidemment tenter de dépasser le Finlandais et d'obtenir la quatrième place du championnat après avoir rejoint Red Bull au mois de mai, mais cette bataille entre trois des meilleurs pilotes de Formule 1 va être très intéressante, surtout entre les pilotes Ferrari.

En effet, Vettel et Räikkönen ont beau affirmer que leur position au championnat ne leur importe pas s'ils ne sont pas premiers, c'est probablement loin de la vérité. Le pilote Ferrari qui finira devant aura un peu plus d'influence au sein de l'équipe, avec de potentiels bénéfices politiques à l'avenir. Pour Räikkönen en particulier, ce serait un bonus de finir la saison devant Vettel.

Ocon vs. Wehrlein

Bien que la bataille entre les deux pilotes Manor ait lieu dans l'ombre, elle n'est pas moins intense que les autres.

Le duel entre Ocon et Wehrlein s'est animé lors des dernières courses en date, d'autant qu'Ocon parvient à se qualifier devant son coéquipier, maintenant qu'il comprend mieux comment extraire la vitesse de la voiture et des pneus sur un tour unique.

Après les trois premières courses, où Wehrlein avait devancé Ocon, des jugements hâtifs avaient été portés sur le potentiel du Français, ancien pilote de réserve Renault.

La lutte s'est toutefois intensifiée, et il sera très important pour le programme de jeunes pilotes de Mercedes de voir qui prendra l'avantage. Bien que les points ne soient pas en jeu, leur niveau de performance décidera de leur avenir, avec des baquets en jeu chez Renault et Force India pour 2017.

Kvyat vs. Marko

La saison 2016 a été le théâtre d'intenses émotions pour Daniil Kvyat. Quelques semaines seulement après avoir signé le premier podium de Red Bull en 2016 au Grand Prix de Chine, le Russe a été rétrogradé au sein de la Scuderia Toro Rosso.

À ce stade, son sort paraissait scellé. Il paraissait logique pour Red Bull de remplacer Kvyat par l'espoir qu'est Pierre Gasly pour 2017. Mais Kvyat ne s'est pas laissé abattre, et malgré des difficultés au début, il a enfin trouvé son aise avec la Toro Rosso et s'est montré aussi performant que son coéquipier Carlos Sainz à Singapour et au Japon.

S'il parvient à continuer sur cette lancée jusqu'à la fin de la saison, il aura une chance de conserver sa place chez Toro Rosso pour l'an prochain. Mais la décision – et l'avenir de Gasly – dépendra uniquement de Helmut Marko, conseiller de Red Bull en sport automobile.

 

 

 

Article suivant
Ricciardo s'attend à un retour en force de Ferrari à Austin

Article précédent

Ricciardo s'attend à un retour en force de Ferrari à Austin

Article suivant

Technique - Le nouvel aileron avant de la Williams FW38

Technique - Le nouvel aileron avant de la Williams FW38
Charger les commentaires