5 choses à surveiller lors des présentations des F1 2018

partages
commentaires
5 choses à surveiller lors des présentations des F1 2018
Matt Somerfield
Par : Matt Somerfield
14 févr. 2018 à 12:30

Alors que la saison des présentations F1 pointe le bout de son nez, Matthew Somerfield analyse les cinq choses à surveiller dans les jours qui viennent.

La Ferrari et la Mercedes se ressembleront-elles ?

L’an dernier, la Mercedes et la Ferrari possédaient des empattements de longueurs différentes. Mercedes avait choisi de concevoir une monoplace plus longue, donc dotée d’une meilleure aérodynamique à haute vitesse, au détriment d’un poids un peu plus élevé.

Les succès récoltés par la W08 ont démontré que Mercedes avait pris la bonne décision. En revanche, ses ingénieurs ont sûrement beaucoup travaillé à réduire le poids de la voiture 2018.

Mercedes a répété, cependant, qu'il ne raccourcirait pas la voiture, mais la preuve de cela n'arrivera que quand la W09 sera dévoilée.

On verra si Ferrari produira une nouvelle monoplace à empattement allongé. Si la SF70H de l’an dernier était courte et maniable, elle n’était pas parfaitement à l’aise sur les circuits rapides.

Sachant que les nouveaux pneus Pirelli se dégraderont beaucoup plus vite que l’an dernier, il sera intéressant de constater les choix techniques des différentes écuries.

À quel point les écuries vont-elles se copier ?

Il est inévitable de constater que les écuries se copient les unes les autres. Par contre, il leur est parfois difficile, sinon impossible, de simplement copier/coller des pièces d’une voiture rivale. Il faut parfois repenser la monoplace entière. L’hiver aura peut-être été le bon moment de revoir certaines composantes des voitures.

Suspension avant de la Mercedes W08 et de la Toro Rosso STR12
Suspension avant de la Mercedes W08 et de la Toro Rosso STR12

Photo de: Giorgio Piola

L’extension apportée au triangle supérieur de la suspension avant de la Mercedes et de la Toro Rosso en est un bon exemple. Certaines écuries vont copier ce design tandis que d’autres n’y réfléchiront même pas.

Cette solution apporte certainement plus de gains aérodynamiques que mécaniques, car elle améliore l’écoulement de l’air au milieu de la voiture.

Toutefois, sachant que les pneus 2018 vont se dégrader plus rapidement que l’an dernier, cette solution pourrait procurer certains avantages comme, par exemple, l'élargissement de la plage de réglages.

Ponton et changements apportés à la règlementation depuis 2011, Ferrari SF70H
Ponton et changements apportés à la règlementation depuis 2011, Ferrari SF70H

Photo de: Giorgio Piola

Ferrari a étonné les experts avec ses pontons 2017 ; une solution technique qui n’a été possible que par le déplacement de la structure d’impact latérale par rapport à sa position originale (image du haut).

Ce design était si complexe qu’aucune autre équipe n’a pu le copier durant la saison 2017. Évidemment, on pourrait voir des voitures 2018 munies de cette trouvaille qui permet de considérablement améliorer l’arrangement aérodynamique des pontons.

Vers un retour des T-wings ?

Règlementation 2018 des T-wings
Règlementation 2018 des T-wings

Photo de: Giorgio Piola

Les écuries et la FIA ont décidé de bannir les horribles T-wings en 2018. Ainsi, la zone d’exclusion de tout élément de carrosserie a été agrandie devant l’aileron arrière. Le règlement modifié interdit aussi les ailerons de requin vus sur les capots moteurs.

T-wing abaissé de la Williams FW40
T-wing abaissé de la Williams FW40

Photo de: Giorgio Piola

Toutefois, les ingénieurs des écuries de F1 savent lire entre les lignes et donner un nouveau sens aux règlements… En effet, une petite faille permet l’installation d’un T-wing en position très basse, au ras de la carrosserie, comme on l’a vu l’an dernier sur la Williams et la Sauber.

Afin de tromper les écuries rivales, peut-être ne verrons-nous pas cet artifice lors des présentations ? Souvenons-nous qu’il y a 12 mois de cela, la Mercedes W08 avait été dévoilée sans T-wing. Il avait fait son apparition plus tard, lors du shakedown de la voiture.

La Williams de Paddy Lowe sera-t-elle radicale ?

L’équipe Williams n’est évidemment pas satisfaite des performances de sa FW40 l’an dernier. Elle savait que l’influence de Paddy Lowe ne se ferait sentir qu’un peu plus tard.

Lowe s’est assuré que la nouvelle FW41 soit fort différente et que son concept de base soit innovateur. D’ailleurs, Felipe Massa a clairement indiqué que le modèle réduit destiné à la soufflerie ne ressemblait pas du tout à l’ancien.

La saison 2017 de l'écurie Williams a été perturbée par d’importants mouvements de personnel. Maintenant que les choses se sont stabilisées, les performances devraient s’améliorer. En revanche, la lutte sera rude pour la quatrième place au championnat des constructeurs entre Williams, Force India, Renault et McLaren.

Et le fameux Halo ?

L’implantation obligatoire du Halo marquera la saison 2018. Sa présence sur les voitures de F1 va continuer à alimenter les débats. Il sera toutefois intéressant de constater comment chaque écurie aura profité de l’espace de 20 mm qui entoure de la structure du Halo.

Lors des essais de fin de saison à Abu Dhabi, on se souviendra que la McLaren fut affublée d’un Halo muni d’une mini structure aérodynamique à trois éléments.

Reste à constater si les écuries ne voudront que rendre le Halo aussi profilé que possible, ou si certaines tenteront de s’en servir comme un élément aérodynamique.

Les présentations F1 2018

Équipe     Date Lieu
 Williams FW41 Jeudi 15 février 2018  Londres
 Red Bull Racing RB14 Lundi 19 février 2018  
 Renault RS18 Mardi 20 février 2018  
 Alfa Romeo Sauber C37 Mardi 20 février 2018  
 Scuderia Ferrari   Jeudi 22 février 2018  Maranello
 Mercedes W09 Jeudi 22 février 2018  Silverstone
 McLaren MCL33 Vendredi 23 février 2018  
 Toro Rosso STR13 Lundi 26 février 2018  Barcelone
 Haas VF-18 ??  
 Force India VJM11 ??  

Prochain article Formule 1
Ricciardo voit Red Bull à la lutte avec Mercedes et Ferrari

Article précédent

Ricciardo voit Red Bull à la lutte avec Mercedes et Ferrari

Article suivant

La F1 va lancer les Pirelli Hot Laps en 2018

La F1 va lancer les Pirelli Hot Laps en 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Auteur Matt Somerfield
Type d'article Analyse