La F1 admet que Djeddah sera prêt "à la dernière minute"

Les dirigeants de la Formule 1 reconnaissent que les préparatifs du Grand Prix d'Arabie saoudite vont se poursuivre jusqu'à la dernière minute mais sont convaincus que l'essentiel sera assuré.

La F1 admet que Djeddah sera prêt "à la dernière minute"

Il est rapporté que le circuit de Djeddah est loin d'être prêt pour la course du 5 décembre, et le directeur de course de la F1, Michael Masi, s'y est rendu ce mardi. C'est lui qui est censé donner le feu vert formel à l'utilisation de la piste.

Quant au directeur sportif de la F1, Steve Nielsen, il joue également un rôle clé dans ce domaine en aidant les promoteurs à se mettre à niveau et fait preuve d'un optimisme prudent. "C'est un projet ambitieux, ce seront d'excellentes infrastructures", a commenté Nielsen auprès de Motorsport.com ce mardi. "Ils sont dans une situation difficile, certes. Mais ils travaillent littéralement 24h/24, 7j/7, comme c'est le cas depuis un certain temps désormais."

"J'ai vu davantage de photos ce matin, et ils ont fait des progrès énormes. Mais il reste beaucoup à faire. Cela va vraiment se jouer à la dernière minute. Mais ils réussiront. Tout ce dont nous avons besoin pour organiser la course en sécurité, nous l'aurons, je suis confiant."

Jeddah Street Circuit overview

Masi s'est rendu directement à Doha après le Grand Prix du Brésil dimanche et en a profité pour faire un saut à Djeddah avant le début des festivités au Qatar. "Comme je l'ai dit la semaine dernière, j'ai bon espoir que ce soit prêt", a-t-il déclaré avant sa visite. "Avec un vol de trois heures, c'était très pratique d'aller y jeter un coup d'œil."

Cependant, le verdict est le même quant au timing : "Ça allait forcément être très serré. Il n'y a aucun doute là-dessus. Tout ce que j'ai vu – la progression de jour en jour et de semaine en semaine – est excellent."

Stefano Domenicali veut également faire preuve d'optimisme. "Je pense que nous sommes confiants avec un promoteur qui travaille jour et nuit, même nuit et jour pour y arriver, et je suis convaincu qu'ils y arriveront comme ça [il met son pouce sur le menton, ndlr]", déclare le PDG de la Formule 1 à Motorsport.com. "Mais ils travaillent vraiment très, très dur. Et on voit le niveau d'investissement qu'ils vont fournir. Ce sera parfait, j'en suis sûr, la saison prochaine, mais ce sera déjà très, très, très bon pour cette année."

Domenicali reconnaît lui aussi que tout ne sera pas prêt à temps. "C'est possible, mais la piste sera faite, nous savons que c'est la priorité. Mais vous verrez le niveau de spectacle qu'ils vont amener également. Ils sont tous enthousiastes, beaucoup de travail a été fait. C'est vraiment bien."

Lire aussi :

partages
commentaires
Leclerc : Ce qu'a fait Hamilton au Brésil va "au-delà" de la voiture
Article précédent

Leclerc : Ce qu'a fait Hamilton au Brésil va "au-delà" de la voiture

Article suivant

Pourquoi Mercedes n'a pas fait appel de l'exclusion de Hamilton

Pourquoi Mercedes n'a pas fait appel de l'exclusion de Hamilton
Charger les commentaires
Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari Prime

Quand Jackie Stewart a rejeté les avances de Ferrari

S'étant établi comme vainqueur en Grand Prix lors de ses deux premières saisons en Formule 1, Jackie Stewart a connu une campagne 1967 désastreuse avec BRM, ce qui l'a mené à rencontrer Ferrari, finalement sans rejoindre la Scuderia... Il est alors devenu invincible avec Ken Tyrrell.

Formule 1
11 janv. 2022
Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin Prime

Le rôle clé qu'a joué Szafnauer chez Aston Martin

Le départ d'Otmar Szafnauer représente la fin d'une ère pour l'écurie basée à Silverstone, actuellement connue sous le nom d'Aston Martin.

Formule 1
6 janv. 2022
L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton Prime

L'histoire oubliée de la première course d'un Verstappen avec Hamilton

La rivalité de Lewis Hamilton avec Max Verstappen a marqué la saison 2021. Le septuple Champion du monde a de nouveau affronté le plus célèbre des noms néerlandais en sports mécaniques, mais la première fois, c'était quand il avait onze ans, face au père de Verstappen, Jos.

Kart
4 janv. 2022
Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans Prime

Les exploits de Montoya : Monaco, Indianapolis, Le Mans

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix de Formule 1, triomphal à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans.

Formule 1
30 déc. 2021
Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1 Prime

Les exploits de Montoya : l'ascension vers la F1

Rares sont les pilotes modernes qui ont triomphé dans autant de compétitions que Juan Pablo Montoya, victorieux de sept Grands Prix, triomphant à deux reprises aux 500 Miles d'Indianapolis et même trois fois aux 24 Heures de Daytona, sans oublier la NASCAR et les 24 Heures du Mans. Le Colombien revient sur ces grands succès, à commencer par ceux de son ascension vers la Formule 1.

Formule 1
29 déc. 2021
Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote Prime

Lola-Mastercard, le fiasco qui tua la carrière d'un pilote

Lola espérait retrouver le succès en Formule 1 en 1997 mais l'aventure, précipitée par Mastercard, a tourné au fiasco.

Formule 1
25 déc. 2021
Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ? Prime

Qu'avons-nous appris des tests des pneus Pirelli 18 pouces ?

Retour en détail sur les essais des nouveaux pneus Pirelli avec Mario Isola, chef du projet F1 de la marque italienne.

Formule 1
20 déc. 2021
L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1 Prime

L'investissement de 17000€ qui a prouvé sa valeur en F1

Initialement controversé en raison de son effet sur l'esthétique et le poids des Formule 1, le Halo a gagné en reconnaissance depuis son introduction en 2018. Pat Symonds se penche sur la création d'un sauveur de vies.

Formule 1
18 déc. 2021