Aucun circuit favorable à Red Bull ou Mercedes d'ici la fin 2021 ?

L'écurie Red Bull estime qu'aucun circuit de la fin de saison 2021 de Formule 1 n'avantagera Mercedes ou elle-même dans la lutte pour les titres mondiaux.

Alors qu'il reste sept manches au calendrier 2021 de la Formule 1, la lutte pour le titre mondial entre Lewis Hamilton et Max Verstappen est toujours très serrée puisque deux points seulement séparent les deux pilotes. Toutefois, le contexte semble plutôt favorable au clan Red Bull Racing qui, sur deux tracés réputés appuyer sur les forces de la Mercedes W12, a grandement limité les dégâts en ne perdant "que" cinq points chez les pilotes. En revanche, côté constructeurs, ce sont 33 points de retard que compte désormais le taureau rouge sur la marque à l'étoile, contre 12 avant Monza.

Dans ce combat serré entre les deux structures et leur leader respectif, d'aucuns cherchent à prédire qui disposera d'un avantage où. Et pour Christian Horner, le directeur de Red Bull, il est désormais quasiment impossible de se montrer affirmatif pour les manches restantes. "Je ne pense pas qu'il y ait le moindre circuit qui ressorte aussi fortement que la Russie et Monza."

"Bien entendu, Mercedes sera fort en Turquie, ils ont gagné là-bas l'an passé. Mais ensuite, nous allons à Austin, où nous devrions être à peu près au même niveau, et au Brésil ou au Mexique, où nous avons toujours été forts."

"Nous ne savons rien du Qatar, nous ne savons rien de Djeddah. Et ensuite, c'est Abu Dhabi. Donc on peut dire que c'est du 50/50 sur ce qu'il reste, au sujet de ce qui va favoriser légèrement une équipe plus qu'une autre."

Lire aussi :

Toto Wolff, directeur exécutif de Mercedes, abonde dans le sens de son homologue et explique même que se montrer affirmatif sur l'avantage présumé de telle ou telle écurie sur la base des courses précédentes ne garantit rien.

"J'ai arrêté d'essayer d'anticiper s'il s'agit d'une bonne course pour nous historiquement, car tout change avec les nouvelles règles. Assurément, nous savions que Monza et Sotchi iraient plutôt dans notre sens, mais la réalité c'est que nous en sommes là où nous en sommes, et l'écart de points est tel qu'il est."

"Je doute qu'une des deux équipes puisse faire de gros écarts, il s'agit juste de continuer à faire le meilleur travail possible. Mais je ne crois pas qu'un pilote ou une équipe puisse se sentir à l'aise dans la situation actuelle, car il n'y a tout simplement pas d'écart en termes de points."

Bien entendu, une des grandes questions de la fin de saison sera de savoir si Lewis Hamilton va devoir écoper d'une pénalité pour utiliser un quatrième moteur, comme l'ont fait les trois autres pilotes des deux écuries de pointe avant lui, et si oui, sur quelle piste. Max Verstappen, qui changeait de moteur en Russie et s'est élancé en dernière place, a grandement limité les dégâts en terminant second, derrière le Britannique.

partages
commentaires
Comment Häkkinen a brillé dans le crépuscule de Lotus

Article précédent

Comment Häkkinen a brillé dans le crépuscule de Lotus

Article suivant

Pas de "connexion" Red Bull-Williams, malgré l'arrivée d'Albon

Pas de "connexion" Red Bull-Williams, malgré l'arrivée d'Albon
Charger les commentaires
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021