Colin Chapman, l'innovateur

Tel Adrian Newey de nos jours, Colin Chapman a souvent été considéré comme le génie de son époque.

Colin Chapman, l'innovateur

Conformément à sa réputation, Chapman avait le conservatisme en horreur et a été un précurseur dans plusieurs domaines. Il fut à l’origine de nombreuses innovations liées au poids, telles que le châssis en fibre de verre et polyester, ou la Lotus 25, première Formule 1 monocoque de l’histoire. Cette dernière remporta trois victoires en 1962, et mena Jim Clark et Lotus vers leurs premiers titres pilote et constructeur en 1963.

Au fur et à mesure que les réglementations techniques de la Formule 1 devenaient de plus en plus restrictives, Chapman donna encore plus d’importance à la réduction du poids de ses monoplaces. Cependant, cette obsession menait souvent à des fins de course difficiles, puisque les Lotus tombaient souvent en panne d’essence. Pourtant, les mécaniciens rajoutaient 0,75kg d’essence en cachette avant le départ de chaque course, par mesure de précaution... ce que Chapman n’aurait certainement pas apprécié s’il s’en était rendu compte!

En 1962, impressionné par le niveau de technologie présent sur la Lotus 25, Dan Gurney invita Chapman à assister aux 500 Miles d’Indianapolis ; le pilote américain y participait au volant d’une monoplace à moteur arrière conçue par John Crosthwaite, un ancien collaborateur de Chapman. Ce dernier, séduit par l’idée, la développa et Jim Clark termina 2e des 500 Miles d’Indianapolis 1963, au volant de la Lotus 29 à moteur arrière. La victoire viendrait en 1965.

Effet de sol et double châssis

Chapman exploita également l’effet de sol en 1977 dans sa conception des Lotus 78 et 79, au volant desquelles Mario Andretti remporta le titre mondial l’année suivante. L’effet de sol fut interdit en 1982, mais le brillant ingénieur avait toujours un coup d’avance, puisqu’en 1981, il développa le double châssis pour pallier les pertes aérodynamiques liées à cette interdiction. Cependant, les autres équipes protestèrent contre cette nouvelle trouvaille, qui fut rapidement déclarée illégale.

Si Chapman était innovateur, il n’était néanmoins pas réellement inventeur : il s’agissait plutôt de développer ce que quelqu’un d’autre avait trouvé sans en tirer le meilleur. Par exemple, le châssis monocoque de la Lotus 25 était inédit en sport automobile, mais la Lancia Lambda de 1922 le comprenait déjà. D’autres ingénieurs avaient déjà pensé à utiliser l’effet de sol avant 1977, mais Chapman fut le premier à savoir l’exploiter. “Pour Colin, peu importait la provenance de l’idée, tant qu’elle était bonne”, confirme Ron Hickman, ingénieur chez Lotus dans les années 1960.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Chapman recherchait autant l’élégance que la performance pour ses Formule 1. L’essentiel pour lui, que ce soit pour Team Lotus ou pour Lotus Cars, était cependant que la voiture soit aussi légère que possible, comme l’indique le slogan de la marque : “Light is right”.

La généralisation des sponsors

Enfin, le créateur de Lotus n’a pas innové que dans le domaine technique.

Jusqu’à la fin des années 1960, chaque équipe portait les couleurs de son pays en sport automobile : le bleu pour les voitures françaises, le rouge pour les italiennes, le blanc (ou gris) pour les allemandes, ou le vert forêt pour les anglaises. Chapman fut le premier à délaisser la tradition pour satisfaire un sponsor lorsqu’en 1968, il abandonna le british racing green pour le rouge et or du cigarettier Gold Leaf. La mode des sponsors était lancée.

Le 16 décembre 1982, Colin Chapman mourut d’une crise cardiaque. Le jour de sa mort fut à l’image de sa vie : ce jour-là, Team Lotus testait la première Formule 1 de l’histoire avec la révolutionnaire suspension active.

partages
commentaires
Bilan 2015 - Un Kvyat qui va vite

Article précédent

Bilan 2015 - Un Kvyat qui va vite

Article suivant

La saison 2015 de Nico Rosberg en 50 photos

La saison 2015 de Nico Rosberg en 50 photos
Charger les commentaires
Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost Prime

Il y a 35 ans, le deuxième titre quasi inespéré de Prost

Le 26 octobre 1986, Alain Prost décrochait son deuxième titre mondial consécutif, à l'issue d'un Grand Prix d'Australie de folie, ponctué de nombreux rebondissements et retournements de situation. Récit.

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021 Prime

Les notes du Grand Prix des États-Unis 2021

Après le Grand Prix des États-Unis, dix-septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
25 oct. 2021
Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan Prime

Quand Briatore tendait un piège à Zanardi et Jordan

Alessandro Zanardi a bien cru qu'il allait pouvoir faire ses débuts à domicile au Grand Prix d'Italie 1991, mais il ne s'est pas rendu compte que Flavio Briatore était en train de lui tendre un piège.

Formule 1
23 oct. 2021
Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1 Prime

Denny Hulme, le plus méconnu des Champions du monde F1

Le 22 octobre 1967, Denny Hulme était sacré, au nez et à la barbe des stars de l'époque. Retour sur la carrière du plus méconnu des Champions du monde de la discipline reine.

Formule 1
22 oct. 2021
Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1 Prime

Les dernières péripéties de l'unique équipe brésilienne de F1

Emerson Fittipaldi est surtout connu pour ses deux titres de Champion du monde de F1 et ses deux victoires aux 500 Miles d'Indianapolis. Mais le Brésilien a également enfilé la casquette de directeur d'équipe. L'ancien designer de l'écurie Fittipaldi, Tim Wright, revient sur une période marquée par des conflits internes, un financement limité et des résultats blancs en dépit d'un excellent casting.

Formule 1
21 oct. 2021
Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991 Prime

Les erreurs qui ont privé Williams du titre 1991

La saison 1991 représente l'une des plus grandes opportunités manquées de l'Histoire de Williams. Des problèmes techniques et des erreurs parfois grossières de Nigel Mansell ont aidé Ayrton Senna à décrocher la dernière de ses trois couronnes mondiales.

Formule 1
20 oct. 2021
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Formule 1
19 oct. 2021
Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021