Colin Chapman, l'innovateur

Tel Adrian Newey de nos jours, Colin Chapman a souvent été considéré comme le génie de son époque.

Colin Chapman, l'innovateur

Conformément à sa réputation, Chapman avait le conservatisme en horreur et a été un précurseur dans plusieurs domaines. Il fut à l’origine de nombreuses innovations liées au poids, telles que le châssis en fibre de verre et polyester, ou la Lotus 25, première Formule 1 monocoque de l’histoire. Cette dernière remporta trois victoires en 1962, et mena Jim Clark et Lotus vers leurs premiers titres pilote et constructeur en 1963.

Au fur et à mesure que les réglementations techniques de la Formule 1 devenaient de plus en plus restrictives, Chapman donna encore plus d’importance à la réduction du poids de ses monoplaces. Cependant, cette obsession menait souvent à des fins de course difficiles, puisque les Lotus tombaient souvent en panne d’essence. Pourtant, les mécaniciens rajoutaient 0,75kg d’essence en cachette avant le départ de chaque course, par mesure de précaution... ce que Chapman n’aurait certainement pas apprécié s’il s’en était rendu compte!

En 1962, impressionné par le niveau de technologie présent sur la Lotus 25, Dan Gurney invita Chapman à assister aux 500 Miles d’Indianapolis ; le pilote américain y participait au volant d’une monoplace à moteur arrière conçue par John Crosthwaite, un ancien collaborateur de Chapman. Ce dernier, séduit par l’idée, la développa et Jim Clark termina 2e des 500 Miles d’Indianapolis 1963, au volant de la Lotus 29 à moteur arrière. La victoire viendrait en 1965.

Effet de sol et double châssis

Chapman exploita également l’effet de sol en 1977 dans sa conception des Lotus 78 et 79, au volant desquelles Mario Andretti remporta le titre mondial l’année suivante. L’effet de sol fut interdit en 1982, mais le brillant ingénieur avait toujours un coup d’avance, puisqu’en 1981, il développa le double châssis pour pallier les pertes aérodynamiques liées à cette interdiction. Cependant, les autres équipes protestèrent contre cette nouvelle trouvaille, qui fut rapidement déclarée illégale.

Si Chapman était innovateur, il n’était néanmoins pas réellement inventeur : il s’agissait plutôt de développer ce que quelqu’un d’autre avait trouvé sans en tirer le meilleur. Par exemple, le châssis monocoque de la Lotus 25 était inédit en sport automobile, mais la Lancia Lambda de 1922 le comprenait déjà. D’autres ingénieurs avaient déjà pensé à utiliser l’effet de sol avant 1977, mais Chapman fut le premier à savoir l’exploiter. “Pour Colin, peu importait la provenance de l’idée, tant qu’elle était bonne”, confirme Ron Hickman, ingénieur chez Lotus dans les années 1960.

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, Chapman recherchait autant l’élégance que la performance pour ses Formule 1. L’essentiel pour lui, que ce soit pour Team Lotus ou pour Lotus Cars, était cependant que la voiture soit aussi légère que possible, comme l’indique le slogan de la marque : “Light is right”.

La généralisation des sponsors

Enfin, le créateur de Lotus n’a pas innové que dans le domaine technique.

Jusqu’à la fin des années 1960, chaque équipe portait les couleurs de son pays en sport automobile : le bleu pour les voitures françaises, le rouge pour les italiennes, le blanc (ou gris) pour les allemandes, ou le vert forêt pour les anglaises. Chapman fut le premier à délaisser la tradition pour satisfaire un sponsor lorsqu’en 1968, il abandonna le british racing green pour le rouge et or du cigarettier Gold Leaf. La mode des sponsors était lancée.

Le 16 décembre 1982, Colin Chapman mourut d’une crise cardiaque. Le jour de sa mort fut à l’image de sa vie : ce jour-là, Team Lotus testait la première Formule 1 de l’histoire avec la révolutionnaire suspension active.

partages
commentaires
Bilan 2015 - Un Kvyat qui va vite
Article précédent

Bilan 2015 - Un Kvyat qui va vite

Article suivant

La saison 2015 de Nico Rosberg en 50 photos

La saison 2015 de Nico Rosberg en 50 photos
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021