Colin Kolles, le corbeau qui en voulait au loup Toto Wolff

Colin Kolles, ex-directeur de HRT, Jordan, Midland, Spyker et Force India, a jeté un pavé dans la mare F1 de façon très discutable, a révélé la publication Sport Bild en ce début de semaine

Colin Kolles, ex-directeur de HRT, Jordan, Midland, Spyker et Force India, a jeté un pavé dans la mare F1 de façon très discutable, a révélé la publication Sport Bild en ce début de semaine.

L’homme d’affaires allemand aurait en effet enregistré en catimini en début de saison une conversation entre Toto Wolff et un directeur d’équipe, lors de laquelle Wolff aurait tenu des propos négatifs sur son patron Ross Brawn ainsi que Niki Lauda, et détaillé des éléments financiers concernant son ancienne position au sein de l’actionnariat Williams.

Kolles aurait tenté d’exploiter cet enregistrement audio fait à Barcelone à l’occasion des tests hivernaux en février en faisant chanter Wolff au sujet de l’exposition médiatique de la bande. Kolles aurait exigé une somme d’argent pour que la discussion entre Wolff et le patron d’équipe non nommé par Sport Bild reste dans son recorder.

Wolff et Kolles auraient réglé cette affaire en coulisses depuis avec l’intervention discrète de Bernie Ecclestone, ne souhaitant pas un une nouvelle intrigue politico-financière sur la place publique.

En réaction à cette affaire, Daimler a assuré que Wolff bénéficiait toujours de la totale confiance du groupe et continuerait son travail payant.

Nous savons que la F1 est un vivier de requins”, a déclaré le porte-parole de Daimler. “En y ayant du succès, vous serez couvert de boue”.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Ross Brawn , Niki Lauda , Toto Wolff , Colin Kolles , Bernie Ecclestone
Équipes Williams , Force India
Type d'article Actualités