Combustion d'huile : Renault assure qu'aucun constructeur n'est visé

partages
commentaires
Combustion d'huile : Renault assure qu'aucun constructeur n'est visé
Par : Fabien Gaillard
16 mars 2017 à 09:45

Renault assure que le récent débat ouvert sur la clarification du problème de combustion d’huile des moteurs n’était pas une attaque contre l’un des rivaux du constructeur français.

Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 Team
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13 avec de la peinture flow-viz
Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Le fret de Red Bull Racing va s'envoler pour Melbourne
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team RS17
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB13
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W08
Alan Permane, directeur des opérations piste Renault Sport F1 Team RS17 avec Cyril Abiteboul, directeur général Renault Sport F1
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W08
Max Verstappen, Red Bull Racing RB13

Avant les essais hivernaux de Barcelone, Red Bull a adressé une requête à la FIA afin d'obtenir des éclaircissements sur la question de la combustion d'huile moteur, certaines écuries étant soupçonnées de se servir du lubrifiant comme d'un carburant, ce qui agirait comme un boost pour les unités de puissance.

L’instance réglementaire y a répondu en indiquant clairement qu’un tel dispositif contrevenait directement au règlement, dans un contexte où, sans que Mercedes n’aie jamais été mis en cause, la marque allemande est au centre des suspicions.

Cependant, Cyril Abiteboul, directeur général de Renault Sport F1, a assuré qu’une telle demande n’avait pas tant pour but de lutter contre un adversaire particulier que de s’assurer qu’il y a bien une ligne de séparation nette entre ce qui est permis et ce qui ne l’est pas.

"La clarification des règles est toujours très importante, qu’il s’agisse des suspensions ou du système de carburant, mais aussi d’huile", a expliqué le Français pour Motorsport.com. "Nous sommes actuellement dans la période de l’année où il y a beaucoup [de communication], c’est important."

"Nous n’attaquons personne en particulier. Mais nous avons besoin de nous assurer que c’est clair pour tout le monde, que cela peut être surveillé correctement, et aussi faire respecter le fait que le carburant doit rester le combustible principal utilisé en F1."

L'esprit du règlement

Comme souvent, entre en jeu la question de l’interprétation des règles qui va à l’encontre de l’esprit du règlement tel qu’il a été écrit, cela faisant le lien avec la question des suspensions hydrauliques qui est aussi un débat technique et législatif important de ce début d’année.

"Nous en venons à des systèmes qui sont tellement complexes – et c’est presque similaire aux systèmes de suspensions. Nous pouvons nous référer à l’esprit du règlement – il est clair pour tout le monde que le combustible est le carburant – mais ayant dit cela, tout moteur va brûler de l’huile."

"Mais brûler de l’huile pour la lubrification ou en tant que combustible est quelque chose de totalement différent. Ce que nous pensons est qu’il faut être extrêmement clair concernant ce qui devrait être l’esprit [des règles], et nous devons aussi être clairs, et il devrait être de la responsabilité de la FIA de garantir que c’est respecté. J’accepte que ce soit difficile."

Mercedes a depuis longtemps démenti les accusations qui planent au-dessus du fonctionnement de son unité de puissance et avait même été lavé de tout soupçon lors du Grand Prix du Canada 2015, quand la FIA avait procédé à une inspection du contenu des réservoirs d’huile de plusieurs monoplaces, au cours de laquelle elle recherchait des additifs supplémentaires.

Depuis le début de l’ère du V6 turbo hybride, Mercedes propose la mise en place d’une limitation de la quantité d’huile à 5 kg, pour ne pas permettre aux motoristes de contourner le règlement, mais cela n’a jamais été accepté par le reste du paddock.

Article suivant
Lowe devient directeur technique et actionnaire de Williams

Article précédent

Lowe devient directeur technique et actionnaire de Williams

Article suivant

Les promoteurs de Bakou "en colère" après des propos du PDG de Liberty

Les promoteurs de Bakou "en colère" après des propos du PDG de Liberty
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Équipes Red Bull Racing Boutique , Mercedes Boutique , Renault F1 Team
Auteur Fabien Gaillard
Type d'article Actualités