Formule 1
03 juil.
Événement terminé
10 juil.
Événement terminé
17 juil.
Événement terminé
07 août
EL3 dans
06 Heures
:
05 Minutes
:
57 Secondes
04 sept.
EL1 dans
27 jours
11 sept.
Prochain événement dans
33 jours
25 sept.
EL1 dans
48 jours
C
GP de l'Eifel
09 oct.
Prochain événement dans
61 jours
23 oct.
Prochain événement dans
75 jours
31 oct.
Prochain événement dans
83 jours

Come-back Schumacher - Envie intacte et contrat Mercedes de trois ans

partages
commentaires
Come-back Schumacher - Envie intacte et contrat Mercedes de trois ans
Par :
22 août 2016 à 17:30

[6/6] Constamment cuisiné par la presse sur son intention de poursuivre ou non une préparation aussi studieuse pour retour pour la saison suivante, Schumacher se montrait mesuré mais était bien loin de fermer la porte.

Photo d'équipe Mercedes avec Dieter Zetsche, Michael Schumacher et Nico Rosberg
Michael Schumacher, pilote d'essais de la Scuderia Ferrari et Ross Brawn, directeur général de Brawn GP
Michael Schumacher (Mercedes) coupe la chicane
Michael Schumacher (Mercedes) commence la journée avec les pneus usés par Nico Rosberg
Michael Schumacher, Mercedes GP Petronas
Michael Schumacher, Mercedes GP Petronas
Photo d'équipe Mercedes avec Dieter Zetsche et Michael Schumacher
Michael Schumacher avec John Owen,
Ross Brawn
Michael Schumacher, Mercedes GP
Michael Schumacher, Mercedes GP

"La spéculation fait partie de ce business et plein de monde a sa propre opinion. Mais le fait est que je suis très déçu de ne pas pouvoir faire ce que je voulais", commentait-il. "C’est la seule chose à laquelle je pense en ce moment et que j’essaie de digérer malgré tout. Vous pouvez imaginer ma frustration et même ma tristesse. Il s’agissait de circonstances tristes [avec l’accident de Massa] mais il s’est passé ce qui s’est passé et j’étais disponible, avec le soutien extraordinaire du team et de tout le monde".

Sans troisième voiture en raison de l’arrivée sur la grille en 2010 de Virgin Racing, Hispania Racing Team et Lotus Racing, le cadre géopolitique de la F1 bascula grandement. Avec deux autos seulement à remplir et une obligation morale vis-à-vis d’un Massa faisant partie de la famille et repoussant lui aussi ses limites pour revenir en forme en 2010, Ferrari ne disposait d’aucun baquet quand Fernando Alonso remplaçait un Kimi Räikkönen blasé et poussé vers la sortie. C’est ainsi avec l’aval d’un Montezemolo se sachant bientôt sur le départ de Ferrari que Schumacher accepta la main tendue de Norbert Haug, qui mettait en place les fondations de la nouvelle équipe Mercedes.

PHOTOS : La saison 2010 de Schumacher avec Mercedes

Un team d’usine racheté sur les bases de l’équipe championne du monde Brawn GP, et avec son acolyte Ross Brawn lui-même à bord. Ayant besoin de se construire pendant plusieurs saisons avec un solide projet sur le long terme et un financement gargantuesque, Mercedes rappelait l’équipe Red Bull des débuts et représentait un projet de retour parfait pour Schumacher ; un lieu où son expérience et son organisation, ainsi que sa capacité à contribuer au développement, seraient grandement appréciés pour poser des bases gagnantes futures avec une pression moindre que chez Ferrari. L'équipe transalpine ne pouvait pas non plus se projeter sur le moyen terme avec le Kaiser après avoir fait signer Fernando Alonso comme tête d’affiche.

Un bon projet pour toutes les parties concernées

Dans le pire des scénarios, son niveau ne serait pas tout-à-fait au niveau espéré et il disposerait de trois ans pour se mettre dans le rythme, au sein d’un team acquis à sa cause et déterminé à faire de lui un outil de promotion marketing pour le groupe allemand.

Une performance moyenne permettrait quoi qu'il en soit au team de mettre en avant son autre pilote allemand : un jeune Nico Rosberg ayant encore besoin d’acquérir une stature crédible de candidat aux titres mondiaux face à un solide équipier. Dans un autre cas, une auto pas tout-à-fait au point représenterait un argument parfait pour équilibrer des performances possiblement éloignées des attentes forcément stratosphériques envers un septuple Champion du monde – quand bien même celui-ci s’est retiré pendant trois saisons. Enfin, dans le meilleur des cas, Mercedes disposerait sous trois ans d’une auto capable de signer podiums et victoires, et pourquoi pas de permettre à la légende de livrer une ultime bataille pour un titre mondial face à la jeune génération.

Idéal, donc, pour séduire Schumacher, qui signa un contrat de trois saisons en octobre 2009 pour rouler en 2010-2011-2012 aux côtés de Rosberg, semant les graines fructueuses des succès ensuite moissonnées par Lewis Hamilton…

#KeepFightingMichael

L'humeur de Cirebox - Ocon prépare Spa dans le simulateur

Article précédent

L'humeur de Cirebox - Ocon prépare Spa dans le simulateur

Article suivant

Abiteboul - Renault bénéficiera du passage d'Ocon chez Manor

Abiteboul - Renault bénéficiera du passage d'Ocon chez Manor
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Guillaume Navarro