Comment Aston Martin cherche à renforcer son aéro "Red Bull"

Comment Aston Martin tente de maximiser les performances du package introduit à Barcelone et basé sur la philosophie de Red Bull.

Comment Aston Martin cherche à renforcer son aéro "Red Bull"
Charger le lecteur audio

Malgré l'arrivée d'une version B, une amélioration aérodynamique type Red Bull, déployée par Aston Martin au Grand Prix d'Espagne, l'équipe peine à améliorer considérablement son total de points. Elle espère que les pièces neuves installées à Silverstone pourront l'aider à redresser la barre.

Tout d'abord, soyons clairs, les changements apportés par Aston Martin pour Silverstone ne sont pas de l'ampleur des développements vus en Espagne. Il s'agit plutôt d'optimiser la gestion de l'écoulement de l'air dans le cadre des améliorations catalanes dont l'équipe n'a probablement pas encore tiré le meilleur parti.

Lire aussi :

Comme nous commençons à le voir chez un certain nombre d'autres équipes, la quantité d'éléments aérodynamiques utilisés autour du cockpit continue d'augmenter. Dans le cas d'Aston Martin, cela s'est traduit par l'introduction d'une petite ailette derrière le rétroviseur (ci-dessous, flèche bleue), en ligne avec l'ailette qui a déjà trouvé sa place juste à l'intérieur depuis un certain temps maintenant.

L'ailette plus grande et tournée vers l'extérieur à côté du point de montage arrière du Halo a également été remplacée par quelque chose de plus court et plus long (flèche rouge), tandis que l'ailette montée sur le côté de la transition du Halo est également revenue après avoir été absente pendant un certain nombre de courses (flèche blanche).

Comparaison du cockpit de l'Aston Martin AMR22, avec les nouveautés au-dessus

Comparaison du cockpit de l'Aston Martin AMR22, avec les nouveautés au-dessus

L'équipe a également apporté des modifications aux stries du plancher et à la géométrie du bord du plancher dans le but de maximiser la charge locale et la gestion du flux. Un nouveau développement intéressant est apparu sur la grille intérieure de l'écope de frein arrière, qui abrite désormais une série de petites ailettes qui modifieront la trajectoire du flux et ajouteront une charge locale minime (ci-dessous, en médaillon).

L'équipe a également apporté des modifications à l'aileron inférieur (ou beam wing) afin de l'ajuster aux niveaux d'appui et de traînée requis à Silverstone, avec les extrémités des éléments diminuées en conséquence.

Aston Martin AMR22 rear brake duct

Aston Martin AMR22 rear brake duct

Photo by: Uncredited

Aston Martin AMR22 beam wing

Aston Martin AMR22 beam wing

Photo by: Uncredited

partages
commentaires
Horner : La F1 sur une "pente dangereuse" avec la formule anti-rebonds
Article précédent

Horner : La F1 sur une "pente dangereuse" avec la formule anti-rebonds

Article suivant

EL3 - Verstappen largement devant la concurrence

EL3 - Verstappen largement devant la concurrence