Comment et pourquoi BMW est passé de la F1 au DTM (2/2)

Le constructeur bavarois profita des problèmes financiers rencontrés par Sauber pour prendre possession de la petite écurie helvétique, renommée BMW-Sauber F1 Team et investir massivement sur de surpuissant outils destinés au long terme, comme les...

Le constructeur bavarois profita des problèmes financiers rencontrés par Sauber pour prendre possession de la petite écurie helvétique, renommée BMW-Sauber F1 Team et investir massivement sur de surpuissant outils destinés au long terme, comme les top teams.

Mais voilà, BMW – comme plusieurs autres constructeurs automobiles, Toyota et Honda en tête – n’y arrivait pas. Quatre saisons plus tard (en 2009 donc), BMW-Sauber F1 Team accusait le coup et ne comptait à son actif qu’une seule maigre victoire. Largement insuffisant pour une marque du calibre de BMW.

« 2009 a été très difficile » , avait admis Mario Theissen l’année dernière. Oui, 2009 était une année difficile, puisque BMW achevait tristement son exercice à la 6ème place du championnat constructeur. S’en était trop, et il fallait trouver autre chose. C’est alors que Mario Theissen allait sauter sur l’occasion, et présenter au conseil d’administration de BMW AG son projet de rejoindre le DTM.

« En 2010, j’ai présenté au conseil d’administration le projet DTM et ils ont approuvé ce come-back sous deux conditions » , racontait encore l’ancien Directeur de BMW-Motorsport. La première était que le DTM devait s’internationaliser, la seconde que BMW devait s’imposer dès sa première saison dans la compétition. Pari gagné car le DTM a réussi à négocier un partenariat unique en son genre avec le Super GT500 avant d’ensuite annoncer la création d’un championnat similaire en Amérique, et surtout car BMW a rencontré le succès que l’on connait, à savoir les titres pilote, team, constructeur et rookie, dès sa première saison. « Le résultat était presque au dessus de toutes les attentes, même si nous savions que nous avions les moyens de le faire » , achevait Mario Theissen, non peu fier de son oeuvre. Après tout, la réussite de BMW en DTM avait peut-être été sa propre réussite avant tout…

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Mario Theissen
Équipes Sauber
Type d'article Actualités