Formule 1
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
28 nov.
-
01 déc.
Événement terminé

Comment la gestion des données pourrait favoriser Mercedes en 2016

partages
commentaires
Comment la gestion des données pourrait favoriser Mercedes en 2016
Par :
Traduit par: Benjamin Vinel
28 févr. 2016 à 11:20

Depuis 2015, Mercedes travaille avec la compagnie technologique Qualcomm pour accroître sa capacité à analyser les données pneumatiques. Ce partenariat pourrait-il s’avérer crucial avec l’arrivée d’une nouvelle réglementation complexe pour 2016 ?

Qualcomm est annoncé comme partenaire technologie officiel de Mercedes AMG F1 Team ; Derek Aberle, le président de Qualcomm & Cie ; Toto Wolff, le directeur exécutif et actionnaire de Mercedes AMG F1 Team
Graeme Davison, vice-président de la technologie chez Qualcomm
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Présentation de la Mercedes AMG F1 W07 Hybrid : Andy Cowell, Directeur Général des unités de puissance Mercedes-Benz, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, Toto Wolff, Directeur Exécutif Mercedes AMG F1, Nico Rosberg, Mercedes AMG F1; Paddy Lowe, Directeur Exécutif Technique Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team avec les médias
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Paddy Lowe, Directeur Exécutif Mercedes AMG F1
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 Team W07

En 2015, Mercedes a initié un processus visant à grandement réduire le temps nécessaire pour télécharger les données de la voiture, avec l’aide de son partenaire technologique Qualcomm.

Avec une nouvelle réglementation pneumatique pour 2016 et l’arrivée d’un nouveau composé pneumatique ultratendre, tout indique que ce travail pourrait donner à Mercedes l’avantage sur ses rivaux dans la saison à venir.

En effet, selon le directeur exécutif Paddy Lowe, ce qui n’était qu’une bonne idée il y a un an pourrait s’avérer crucial au moment de prendre des décisions bien plus urgentes en 2016.

"Le véritable défi que nous avons rencontré concernait les données pneumatiques", déclare Lowe. "L’une des clés est qu’il y a une grande surface et qu’on veut voir la température sur les quatre pneus. Cela requiert effectivement une vidéo des données télémétriques, plutôt que des flux uniques de capteurs indépendants. Le volume de données dont on a besoin prend soudain une ampleur différente."

"Nous n’avions pas les infrastructures pour récupérer cela rapidement depuis la voiture. Ce que nous avons développé avec Qualcomm est donc une solution WiFi qui nous permet de rassembler ces données dans notre système avant que la voiture ne soit rentrée, alors qu’avant, il fallait la télécharger après. De plus, cela nous prenait 20 à 30 minutes parce qu’il y en avait énormément."

Des décisions rapides

Lowe confirme que le nouveau système a fait gagner un temps important à Mercedes. Il s’agit des prises de décision. Quand on est dans une courte séance d’essais libres, on a une heure pour envoyer la voiture en piste, faire un relais, l’analyser, prendre une décision, faire les changements sur la voiture et reprendre la piste."

"Ce processus ne fonctionnait pas avec les données pneumatiques auparavant, mais maintenant oui. Nous pouvons travailler avec, obtenir les réponses, prendre une décision et modifier la voiture pendant la séance."

Compte tenu des nouvelles règles pneumatiques, une telle quantité de données sera grandement bénéfique à Mercedes. “Je pense que cela sera encore plus crucial cette année, parce que nous avons cinq composés différents à choisir au fil de l’année, mais à chaque course, il y aura trois composés au lieu de deux."

“Par conséquent, surtout le vendredi, plutôt que de travailler sur deux composés, nous allons travailler sur trois. Donc en deux séances de 90 minutes, il nous faut apprendre autant que possible sur ces trois composés pour décider lesquels nous allons utiliser en qualifications et en course."

"Ainsi, nous pouvons désormais voir comment les pneus fonctionnent avec les réglages choisis et peut-être adapter ceux-ci pour contrebalancer les pneus d’une façon ou d’une autre, et ce avec des délais aussi rapides que nécessaire."

Plus de temps de piste en essais

Mercedes ne bénéficie pas de ce nouveau système sans fil uniquement pendant les weekends de Grand Prix, car celui-ci a également aidé l’équipe à engranger un incroyable kilométrage avec la nouvelle W07 lors de la première semaine d’essais à Barcelone.

"Ce que Paddy a mentionné concernant les délais, c’est comme ça que nous arrivons à faire tant de tours tous les jours", déclare le Champion du monde Lewis Hamilton, qui a parcouru un total de 343 tours sur le Circuit de Catalunya.

"Par le passé, on rentrait au stand et il fallait attendre un moment pour qu’ils téléchargent les données. Ils branchaient la voiture et parfois, je leur demandais : ‘Qu’est-ce qui prend si longtemps ?’ et ils répondaient : ‘Nous téléchargeons toutes ces informations’. Donc plus vite nous le faisons, mieux c’est."

"C’est fou comme les délais sont rapides maintenant. Je rentre aux stands et j’ai à peine le temps de boire une gorgée d’eau que les données sont déjà téléchargées, donc je repars en piste pour faire le relais suivant."

Ces données sont d’autant plus importantes que les gommes sont très complexes : "Pour moi, c’est incroyable de voir comme ces pneus sont techniques. C’est difficile à expliquer aux gens, mais dans la voiture, les sensations liées aux pneus sont très importantes. Le pilote qui connaît et comprend le mieux les pneus peut les utiliser davantage."

"C’est pour ça que certains pilotes font durer les pneus plus longtemps. Parfois, les gens demandent pourquoi on est meilleurs en qualifications ; c’est parce qu’on comprend mieux comment utiliser le pneu."

“Et on n’a pas tout le temps qu’on veut pour apprendre à connaître les pneus. On n’a que quelques trains de pneus pour le weekend. Donc il faut vraiment s’assurer d’en tirer le maximum. Donc toutes ces informations supplémentaires sont utiles."

Sans fil

Graeme Davison, vice-président de Qualcomm, estime que la F1 est le meilleur environnement pour que sa compagnie mette ses produits à l'épreuve.

"Le sport automobile est un endroit fantastique pour développer rapidement la technologie dans un environnement très dur", déclare Davison pour Motorsport.com. "Le travail que nous avons effectué avec Mercedes est le parfait exemple. Ils recueillaient des Gigaoctets de données via les systèmes qui contrôlent les quatre pneus individuellement, puis pendant les séances d'essais libres, il leur fallait brancher des fils pour télécharger ces données."

"Ils avaient des raccords sous la carrosserie, donc il fallait enlever la carrosserie, faire le branchement, télécharger les données, les traiter ; puis il fallait que les ingénieurs se rendent compte si les améliorations marchaient ou pas et donner ces informations à ceux qui gèrent les réglages. Pendant ce laps de temps, la voiture était coincée au garage à ne rien faire."

"Nous avons trouvé une façon de télécharger ces données en utilisant un système WiFi de 5 gigahertz grandement modifié pour que le téléchargement démarre lorsque la voiture s'approche du garage."

"Le temps que les mécaniciens mettent la voiture sur les crics, les données sont téléchargées et les ingénieurs sont déjà en train de les analyser et de donner leurs conseils sur les changements à effectuer."

"Nous avons donc trouvé une façon très simpliste de ne pas interagir avec la voiture pour récupérer les données. Si on fait dix tours en essais libres, c'est une bonne utilisation du temps disponible. Mais si on en fait onze, cela fait 10% de données en plus."

Un système de 60 gigahertz

La saison dernière, Qualcomm a continuellement amélioré le processus de téléchargement pour Mercedes, jusqu'au point où il ne représente plus une entrave.

"Nous pouvons maintenant obtenir toutes les données dont l'équipe a besoin à partir de la voiture", poursuit Davison. "Ce que nous étudions désormais, ce sont d'autres travaux."

"Je ne peux pas trop en dire, mais nous étudions effectivement d'autres systèmes de capteurs sur la voiture pour en tirer davantage de données. Nous étudions leur flux sur la voiture, et la façon de les recueillir à certains endroits et de les copier de façon similaire."

"Je pense que nous avons un peu plus de répit avec le système actuel, mais nous réfléchissons déjà à passer du système 802.11ac de 5 gigahertz au système 802.11ad de 60 gigahertz ; nous en avons discuté plusieurs fois avec Mercedes."

"Ce système a été conçu pour être utilisé dans les bâtiments. Sa portée est faible, mais il a un débit très, très élevé."

"Nous étudions donc la possibilité de mettre ce système dans un environnement pour lequel il n'a pas été conçu, ce qui nous permet de comprendre rapidement comment améliorer cette technologie pour qu'elle soit utilisée dans un environnement où elle peut rencontrer fumée, humidité et pluie, des choses qui affectent un 802.11ad à cause de sa très haute fréquence."

"Mais c'est ce que le sport automobile nous apporte : un environnement où nous pouvons effectuer des développements très rapides."

Qualcomm envisage potentiellement de d'améliorer la capacité de la voiture à traiter les données."Nous pouvons faire des choses telles que la compression sur la voiture. De cette façon, nous pouvons réduire la quantité de données qu'il faut copier physiquement. On peut donc en recueillir davantage et les copier plus vite."

Des transferts de données en temps réel ?

Qualcomm a même envisagé des transferts de données en temps réel. "L'une de nos découvertes intéressantes est que notre système se connectait parfois plus tôt que prévu. Sur certains circuits, nous nous sommes connectés à la voiture dans la ligne droite des stands."

"Ainsi, nous nous sommes rendu compte que le système, avec quelques changements d'architecture, pourrait en fait être capable de recueillir des données ponctuellement en temps réel, lorsque la voiture passe dans certains secteurs. C'est donc un domaine qui nous avons étudié."

"Nous n'avons pas persévéré sur cette voie car c'est quelque chose dont nous n'avons pas besoin à l'heure actuelle. Mais nous le gardons sous le coude pour le moment où ce sera nécessaire."

Avec Tim Biesbrouck

Article suivant
Une belle exposition photo en l’honneur d’Ayrton Senna à Monza

Article précédent

Une belle exposition photo en l’honneur d’Ayrton Senna à Monza

Article suivant

Vasseur - C'est l'objectif final qui compte pour Renault

Vasseur - C'est l'objectif final qui compte pour Renault
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Erwin Jaeggi