Comment Lotus joue l'intox avec le nez asymétrique!

Les images ont envahi les réseaux sociaux avec fracas

Les images ont envahi les réseaux sociaux avec fracas. De façon amusante, nombreux sont les adeptes de Photoshop à avoir immédiatement eu l'idée de "brancher" ensemble les ailerons de la Lotus E22 et de la McLaren MP4-29, présentées le même jour. Et c'est selon nous exactement ce que souhaitait Lotus, qui nous la joue comme dans le film "Inception".

La petite idée des ailerons qui s'emboitent vous est donc arrivée d'elle-même? On pense plutôt que l'implantation de cette idée dans le subconscient -au point d'être considérée comme étant la vôtre- est un joli petit tour joué par le com' Lotus aux dépens de tous!

L'équipe Lotus n'est-elle pas en train de "troller" internet avec un nouveau coup digne des lapins copulateurs de l'annonce Ferrari/Räikkönen avec une nouvelle imagerie olé olé? La thématique de fond reste la même : sur un contexte de départ d'Eric Boullier pour McLaren, l'imagerie phallique est de retour.

ToileF1 prend le risque de ne pas se lancer dans le décryptage technique du double museau asymétrique Lotus, mais plutôt...dans le démontage de ce qui est plutôt selon nous un joli coup d'intox joué à la va-vite, destiné à jouer un tour aux fans, journalistes...et bien sûr à McLaren, dont l'impact de la présentation se sera trouvé fortement atténué! De bonne guerre, comme lorsque Lotus vola le buzz de l'annonce du départ de Räikkönen chez Ferrari.





Mais si tant est que notre interprétation ne suffise pas à vous convaincre, entrons plus dans le détail du supposé fonctionnement d'un tel aileron asymétrique, décrit ailleurs comme un concept révolutionnaire. Une pince et dans le panier de crabes Alors, vraie solution technique ou coup de com’ ? Nous avons essayé de vérifier la fonctionnalité de ce double museau asymétrique. Apporte-t-il un réel atout en termes d'efficience aérodynamique ? Plusieurs éléments sur cette infographie nous perturbent : l'aileron avant avec des réglettes de diffuseurs sur le dessus, alors qu'elles devraient se trouver en-dessous ; l'absence d'ailettes d'appui et leur étagement, également. Sur la photo de côté, il est impossible de voir un montant d'aileron (pourtant indispensable à guider le flux d'air vers le sabot), et ce, malgré un nez creusé… Vous deviez vous souvenir qu'au mois de décembre 2013, nous lancions nous aussi cette idée de double museau, mais avec des excroissances plus coniques. Suite à nos doutes, nous avons tenté de réfléchir sur le principe aérodynamique d'un flux d'air qui rencontre une surface cylindrique. Par nos connaissances en la matière et par simple logique, l'air en contact des cylindres va se mettre à tourner autour de ceux-ci, créant un tourbillon autour de ces mêmes cylindres. Démontrons ceci par l'image afin de comprendre plus aisément :



D'après nous, et toujours selon une certaine logique, ce système avec les deux pointes (antennes) de formes cylindriques et bombées à leurs extrémités vont créer un champ de turbulence (comme représenté sur ce schéma), en réduisant tout le bénéfice souhaité par un double nez. Un tel concept ne laisse passer qu'un infime pourcentage du flux rencontré. Si l’on observe ces extrémités de pointe et attentivement l'aileron, on distingue un « bricolage » par rapport à la qualité du reste de l'infographie. Notre opinion est que vous ne verrez pas ce nez à Bahreïn et nulle part dans le monde ! Bien sûr , ce nez a été envisagé comme d’autres concepts, mais nous doutons qu'il fasse partie du design définitif de la E22. Pour preuve, Lotus a sorti la vue de dessus trois heures après la première image latérale, en espérant que les gens comprennent le « pied de nez ». Mais beaucoup, d’après nous, prennent cela très au sérieux…

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Équipes McLaren , Ferrari
Type d'article Actualités