Comment Monaco a montré le potentiel d'une Williams allégée

La neuvième place d'Alexander Albon à Monaco sur un tracé où les problèmes de poids des monoplaces sont moins pénalisants, a témoigné des performances potentielles de la Williams si celle-ci n'était pas en surpoids.

Alex Albon, Williams FW46

Lors du Grand Prix de Monaco, Williams a ouvert son compteur de points grâce à la bonne performance d'Alexander Albon, qualifié neuvième sur la grille de départ et terminant à la même position le lendemain. L'écurie britannique se classe donc avant-dernière au classement constructeurs avec deux points, laissant Stake F1 comme seule écurie à n'avoir jamais terminé dans le top 10.

Une bonne opération pour l'équipe de James Vowles, qui avait indiqué avant le week-end à Imola que la FW46 souffrait de problèmes de poids qui lui faisaient perdre un peu plus de quatre dixièmes au tour. Mais le tracé étroit de Monaco permet de gommer jusqu'à un certain point les conséquences d'une monoplace en surpoids, ainsi cette course était pour Williams une esquisse des performances de la voiture si celle-ci était moins lourde.

Pour Alex Albon, la course en Principauté à certes montré le potentiel de la monoplace, mais encore faut-il pouvoir exploiter ce potentiel. Un développement qui ne semble pas être une mince affaire pour le pilote britannique, conscient des progrès que l'écurie doit encore accomplir.

"Sur le papier, ce circuit est le moins pénalisant de l'année en termes de poids. Je pense que Monza est le plus pénalisant et que Monaco l'est le moins", a déclaré Albon. "Cela ne met pas tout le monde sur un pied d'égalité, mais un peu plus [que les autres circuits]. Et puis l'ADN de la voiture a beaucoup changé par rapport à l'année dernière. Et si nous regardons les domaines [de développement de la voiture] sur lesquels nous nous sommes concentrés, ce sont les virages serrés à basse vitesse, ce qui est la composition même de ce circuit."

"Le poids n'est pas si facile à perdre. En tout cas, ça ne l'est pas pour nous. On a beaucoup de travail à faire pour essayer de s'en débarrasser. Mais on en est conscient. On connaît nos deltas chaque week-end quand on compare où l'on est actuellement à là où l'on aurait pu être. Nous devons corriger certaines parties et essayer de ne pas être en surpoids, parce que je pense que nous pourrions avoir des performances comme [celle de Monaco] un peu plus souvent."

Alex Albon, Williams FW46

Alex Albon, Williams FW46

Photo de: Glenn Dunbar / Motorsport Images

Même si le résultat du Grand Prix monégasque est plutôt positif, le responsable de la performance de Williams, Dave Robson, semble partager l'opinion de son pilote : la perte de poids sera compliquée. De plus, l'équipe a pris beaucoup de retard en termes de développement par rapport au reste du milieu de grille qui semble avoir une longueur d'avance, il y a donc du pain sur la planche.

"Là où nous en sommes, c'est assez difficile", a déclaré Robson. "C'est dommage que nous n'ayons pas été en mesure d'apporter les évolutions plus tôt, de développer le rythme et les qualités sous-jacentes de la voiture au début de la saison. Je pense qu'actuellement, nous nous battons probablement avec Stake la plupart du temps. La voiture va s'alléger au fur et à mesure et il y a des améliorations mécaniques et aérodynamiques qui vont arriver."

"Mais il est un peu difficile de voir comment nous allons pouvoir doubler les équipes [de devant] dans les cinq ou six prochains mois, parce qu'elles ont déjà un peu d'avance sur nous. Nous apporterons des mises à jour et nous essaierons de les rattraper. L'objectif est d'essayer de suivre les traces d'Alpine et de Haas."

Avec Filip Cleeren

Lire aussi :

Rejoignez la communauté Motorsport

Commentez cet article
Article précédent Huit Grands Prix du Canada mémorables à Montréal
Article suivant Lance Stroll : "Je suis clairement là pour le futur"

Meilleurs commentaires

Abonnez-vous gratuitement

  • Accédez rapidement à vos articles favoris

  • Gérez les alertes sur les infos de dernière minute et vos pilotes préférés

  • Donnez votre avis en commentant l'article

Motorsport Prime

Découvrez du contenu premium
S'abonner

Édition

France France