Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola
Dossier

Les analyses techniques F1 de Giorgio Piola

Comment Red Bull est devenue l'équipe à battre à Monaco

Daniel Ricciardo a peut-être terminé deuxième du Grand Prix de Monaco, mais l'Australien aurait pu en être le vainqueur. Giorgio Piola et Matt Sommerfield se penchent sur les évolutions apportées par Red Bull en Principauté.

Comment Red Bull est devenue l'équipe à battre à Monaco

Red Bull

La menace de Red Bull Racing est désormais bien réelle. Après la victoire de Max Verstappen en Espagne et la démonstration de Daniel Ricciardo à Monaco jusqu’à son arrêt au stand raté, Red Bull démontre qu’elle peut maintenant rivaliser avec Mercedes et Ferrari.

On peut prévoir des performances accrues des Red Bull puisque Renault vient d’investir trois jetons de développement dans son V6 turbo hybride. 

Détails de l'aileron arrière de la Red Bull Racing RB12
Détails de l'aileron arrière de la Red Bull Racing RB12

Photo de: Giorgio Piola

Au cours des dernières années, Red Bull Racing nous avait habitués à un programme de développement aérodynamique très dense, mais cette année, il semble que le staff technique ait préféré bien comprendre le fonctionnement de la RB12 avant d'intégrer la plus récente version du V6 français.

À Monaco, la monoplace était munie d’un nouvel aileron arrière qui reprend des solutions vues au cours des dernières années. Les fentes des dérives de l’aileron, destinées à réduire la pression aérodynamique, vues en Russie, ont refait leur apparition à Monaco.

On note aussi des fentes plus petites, mais plus larges sur le bord de fuite des dérives, destinées à modifier le sillage des pneus arrière. Finalement, la série d’encoches située en bas de la dérive est beaucoup plus simple que la version précédente. 

L'aileron arrière de la Red Bull RB12 à Sotchi
L'aileron arrière de la Red Bull RB12 à Sotchi

Photo de: Giorgio Piola

En réunissant les flux d’air provenant du diffuseur et de l’aileron arrière, Red Bull tente ainsi d’accroître l’appui aérodynamique à l’arrière de la monoplace.

Normalement, augmenter l’angle d’incidence de l’aileron arrière tout en conservant sa stabilité requiert l’ajout d’un monkey seat, un mini aileron arrière.

Toutefois, Red Bull est parvenu à s’en passer. Ceci démontre la supériorité aérodynamique de cette voiture, ce qui est encore plus étonnant quand on constate le rythme qu’avait adopté Ricciardo sur piste mouillée.

McLaren

L’écurie McLaren est arrivée avec la certitude de voir ses châssis être à l’aise à Monaco, un circuit urbain qui réclame de gros appuis. Malheureusement, la météo changeante a contrecarré ses plans de faire rouler la MP4-31 avec de gros appuis et un monkey seat de grand format, tel que vu lors des essais libres.

Détail de l'aileron arrière de la McLaren MP4-31
Détail de l'aileron arrière de la McLaren MP4-31

Photo de: Giorgio Piola

McLaren a donc préféré rouler avec le monkey seat traditionnel et quelques modifications apportées aux dérives de l’aileron arrière. On note ainsi des fentes faisant dévier l’air vers le haut et des fentes de gradient (notées par des flèches rouges) destinées à augmenter l’appui.

Le monkey seat de McLaren MP4/31 en course au GP de Monaco
Le monkey seat de McLaren MP4/31 en course au GP de Monaco

Photo de: Giorgio Piola

Les deux McLaren-Honda sont aussi munies du nouvel aileron avant et des nouvelles écopes de freins vues pour la première fois lors du Grand Prix d’Espagne à Barcelone.

Le conduit de frein de la McLaren MP4/31 au GP d'Espagne
Le conduit de frein de la McLaren MP4/31 au GP d'Espagne

Photo de: Giorgio Piola

La nouvelle écope de frein se distingue par une cloison verticale plus conventionnelle, alignée avec le flanc du pneu. Une prise d’air à forme habituelle apporte de l’air frais à l’essieu soufflé, au disque et à l’étrier.

Le changement de forme de la cloison a certainement une influence sur la forme du flux d’air généré par le pneu avant. De plus, une prise d’air de forme moins incurvée augmente les possibilités de redimensionner cette buse pour chaque Grand Prix, ainsi que celles permettant d'ajouter des petites dérives de stabilité aérodynamique.  

partages
commentaires
Dans une lettre ouverte, Sauber clôt l'affaire entre Ericsson et Nasr

Article précédent

Dans une lettre ouverte, Sauber clôt l'affaire entre Ericsson et Nasr

Article suivant

Manor se donne "quatre ou cinq ans" pour être en milieu de grille

Manor se donne "quatre ou cinq ans" pour être en milieu de grille
Charger les commentaires
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021