Comment Tilke dessine-t-il un circuit ? (4/4)

Dans les précédents volets du dossier consacré à Hermann Tilke, ToileF1 vous a montré les coulisses de la conception d’un tracé de Formule 1

Dans les précédents volets du dossier consacré à Hermann Tilke, ToileF1 vous a montré les coulisses de la conception d’un tracé de Formule 1. De la prise en compte du terrain au dessin des virages, toutes les étapes posent leur lot de contraintes et impliquent de faire des compromis. Un autre facteur dont il faut tenir compte est l’aspect spectaculaire de ce sport, qui doit se dérouler sur des pistes permettant aux pilotes de se livrer bataille.

Les dépassements sont en effet des moments d’une grande intensité, tant pour les pilotes que pour les spectateurs, et il faut donc trouver des moyens de les favoriser. "Il faut aussi des possibilités de dépassements. Donc une longue ligne droite. Nous avons mené beaucoup d’études pour comprendre ce qui pourrait marcher. Faire une ligne droite débouchant sur une épingle n’est pas la solution miracle que l’on imagine", explique Tilke, lui qui a déjà été critiqué par le passé pour avoir dessiné des circuits ennuyeux, par exemple à Abu Dhabi.

"Il faut aussi un bon virage d’entrée permettant aux voitures de se rapprocher au maximum les unes des autres pour, ensuite, se retrouver en position de doubler. Si votre longue ligne droite est commandée par un virage trop rapide, il est impossible de se rapprocher", termine l’architecte de la Formule 1. Le dessin d’un circuit n’est donc jamais le fruit du hasard, et il arrive parfois qu’en trouvant une solution à un problème, on finisse par en créer d’autres auxquels il faudra de nouveau apporter des réponses…

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Type d'article Actualités