Formule 1
28 mars
Événement terminé
C
GP d'Émilie-Romagne
18 avr.
EL1 dans
5 jours
C
GP du Portugal
02 mai
Course dans
21 jours
09 mai
Prochain événement dans
25 jours
C
GP du Canada
13 juin
Course dans
63 jours
C
GP d'Autriche
04 juil.
Prochain événement dans
81 jours
C
GP de Hongrie
01 août
Course dans
112 jours
C
GP de Belgique
29 août
Course dans
140 jours
C
GP des Pays-Bas
05 sept.
Course dans
147 jours
C
GP de Russie
26 sept.
Course dans
168 jours
C
GP de Singapour
03 oct.
Prochain événement dans
172 jours
10 oct.
Course dans
182 jours
C
GP des États-Unis
24 oct.
Course dans
196 jours
C
GP de Mexico
31 oct.
Course dans
203 jours
07 nov.
Course dans
210 jours

Comment trouver un emploi dans les sports mécaniques ?

C'est l'une des questions qui nous arrive le plus souvent par e-mail sur le formulaire de contact de Motorsport.com ! Comment s'y prendre pour trouver un emploi dans les sports mécaniques ? Quelques éléments de réponses si vous êtes dans cette démarche ou que vous vous posez simplement la question…

Comment trouver un emploi dans les sports mécaniques ?

Les sports mécaniques attirent et représentent pour beaucoup un Graal absolu, ou tout du moins un milieu attractif pour lequel beaucoup de sacrifices peuvent être consentis. Travailler dans cet univers n'est pas de tout repos : il est gratifiant, mais il requiert une grande rigueur et une flexibilité importante à tous les niveaux, personnelle, géographique, familiale notamment.

Il n'existe pas une seule et unique réponse pour orienter les aspirants travailleurs désireux de rejoindre cet univers gratifiant, d'autant plus que les employeurs ne sont pas nécessairement des équipes ou des promoteurs, mais bien souvent des fournisseurs ou des professions "satellite", ultra-nichées. La face visible de l'iceberg, ce sont bien sûr les membres d'équipe de premier plan, les ingénieurs ou encore les mécanos ; ceux, d'ailleurs, que l'on voit souvent en piste et dont la vie à l'usine ou dans les locaux sont peu connues.

Mais les sports mécaniques sont un peu comme l'Armée ! Si l'on pense en premier lieu "militaire", chacun a sa spécialité et les possibilités d'intégrer cet univers sont vastes : notre ingénieur, exécutif ou mécanicien est entouré d'aérodynamiciens, de truckies, de chargés de réseau informatique, de commerciaux, communicants et account managers, de chargés d'événementiel et d'hospitalité, d'acheteurs, de data specialists, de juristes, d'assistants de direction, de chargés de logistique, voire même de réceptionnistes, de spécialistes des télécommunications, de responsables RH, de comptables, ou encore de développeurs de logiciels.

Voir aussi :

Un élément qui surprendra donc peut-être notre lectorat est que beaucoup de secteurs de spécialité n'embauchent pas nécessairement uniquement des profils absolument mordus ou passionnés de l'univers et que les "impies" occupent aussi des positions élevées et évolutives avec de réelles opportunités de carrière ! Nombreux sont les diplômés manquant parfois de "vécu" ou les têtes pensantes œuvrant à la direction, au marketing ou aux différents postes relatifs à l'administration, au commercial et à la gestion quotidienne d'une équipe qui ne sont pas nécessairement directement issus du milieu mais sont spécialistes dans leur domaine propre et enchaînent les missions dans des secteurs d'activités très différents. Dans la communication, par exemple, il est fréquent de voir des profils orientés "sport" mais ayant œuvré pour des clubs de football, de grandes enseignes internationales corporate ou encore des chaînes de télévision ou groupes média.

On parle aussi souvent de "night shifts" pour tous ceux rattachés aux métiers liés au R&D, à la conception et la production, ou encore à la logistique, où le travail nocturne ou à des heures avancées ou ramassées est commun. Puisque l'on parle de machines, les plus grandes structures vont même jusqu'à élaborer leur propre outillage ou participer avec leurs sous-traitants à la réalisation d'outils sur-mesure.

Si vous visez les équipes de course, les circuits ou les promoteurs, n'oubliez pas que leur joyau de la couronne est souvent un engagement avec une discipline phare mais que ce qui fait vivre la structure pendant l'année est la multiplication de projets à des échelons très variés, souvent très terre à terre et éloignés des coupes de champagne du Paddock Club.

Voir aussi :

La flexibilité requise est aussi nécessaire d'un point de vue culturel : nombre d'emplois dans le secteur se trouvent à l'étranger ou sont reliés à des entreprises étrangères, où les conditions de travail, accords d'entreprise ou temps de travail et lois sont très différents de ceux en vigueur dans l'Hexagone.

Alors, notre conseil sera de vous préparer et de savoir exactement dans quel secteur vous souhaitez travailler, avant de penser à une entreprise en particulier. Peut-être que le nom de Ferrari vous fait rêver mais que le job de vos rêves, responsabilisé et modulé de la manière qui vous convient, se trouve avec un "petit" équipementier en France !  N'oubliez pas non plus qu'il est quasiment inenvisageable d'aspirer à un poste dans le milieu, quelle que soit la spécialité, sans parler a minima anglais. Car même si votre job se trouve en France ou dans un pays francophone, l'ensemble des départements d'une structure impliquée dans les sports mécaniques est amené à travailler plus ou moins fréquemment avec l'anglais.

La majorité des postes à pourvoir ou sur lesquels une rotation importante existe concerne bien entendu l'ingénierie. Là, les spécialités sont nombreuses et il ne faut pas vous attendre à vivre la vie d'un directeur technique touchant à tous les aspects de la performance d'une machine ! Même dans les structures plus réduites, les ingénieurs demeurent relativement spécialisés, et les sollicitations peuvent être extrêmement différentes selon que l'on soit chargé de données ou d'exploitation piste d'un véhicule loué et mis en piste, ou que l'on travaille dans une structure concevant et produisant ses propres machines. Vous suivrez aussi immanquablement la politique des structures en question, dont le focus peut d'un jour à l'autre passer sur une compétition ou une autre, selon les désirs du board, comme chez Toyota, Peugeot, Renault Sport, Ford, etc.

Voir aussi :

Et concrètement ?

Motorsport Network dispose d'une plateforme de recherche d'emploi pour les candidats et de contact pour les employeurs, baptisée Motorsport Jobs.

L'essentiel des propositions que l'on y trouve sont basées l'étranger mais notre réseau de confiance avec de nombreux acteurs du monde des sports mécaniques fait de cette plateforme l'une des plus riches en référencement d'offre d'emplois et de CV de candidats spécialisés, avec de nouvelles annonces chaque semaine. Les candidats peuvent simplement s'y créer un profil et déposer leurs parcours afin de postuler directement à des offres ou être contactés par les employeurs inscrits sur la base de données en sélectionnant quelques mots-clés. N'oubliez pas non plus que comme dans tous les secteurs, nombre d'employeurs ou project managers ne publient même pas systématiquement d'annonces pour leurs besoins et vont directement chercher leurs candidats… dès lors qu'ils savent où les trouver ! À vous de jouer en vous rendant présent là où c'est nécessaire.

Et puisque l'on parle de cela, Motorsport.com recrute en France ! Notre équipe éditoriale est actuellement à la recherche d'un Responsable Éditorial pour son contenu "abonnés" PRIME à plein temps et de chargés de retranscription/traduction d'audios pendant les week-ends de course. Nous accueillerons également au sein de la rédaction France un(e) Stagiaire Content Management Vidéo/Photo pour accompagner l'équipe sur la production et le traitement de formats multimédia.

partages
commentaires
Pas de Formule 3 au Grand Prix de Macao

Article précédent

Pas de Formule 3 au Grand Prix de Macao

Article suivant

À 79 ans, il va faire son 50e GP de Nouvelle-Zélande

À 79 ans, il va faire son 50e GP de Nouvelle-Zélande
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Endurance , Formule 1 , GT , General , MotoGP , Monoplace , WRC , Formule E
Auteur Guillaume Navarro
L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1 Prime

L'excessive et vaine croisade de Ricciardo sur les crashs en F1

Daniel Ricciardo a été parmi les pilotes les plus virulents ces derniers mois pour dénoncer l'exploitation, selon lui à outrance, des images des accidents par la Formule 1. Une vision des choses compréhensible bien qu'excessive et vaine.

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen Prime

Entretien - Les ambitions de titre de Max Verstappen

Juste avant de jouer la victoire au Grand Prix de Bahreïn avec une Red Bull finalement dominatrice, Max Verstappen a accordé une longue interview à Motorsport.com. Ses progrès depuis ses débuts, ses espoirs pour la saison à venir, la fin du règne de Hamilton... il s'est confié sur ces sujets en détail.

Formule 1
8 avr. 2021
Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres Prime

Quand la carrière d'un pilote de F1 ne dura que 800 mètres

Les débuts en Formule 1 de Nikita Mazepin, à Bahreïn, n'ont duré que quelques mètres, mais une saison complète l'attend grâce à ses soutiens financiers. En 1993, Marco Apicella n'a, lui, été pilote de Grand Prix que pendant 800 mètres. Voici son histoire.

Formule 1
7 avr. 2021
Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif" Prime

Leclerc : "Être en colère et impatient n'est pas constructif"

Alors que vient de débuter la saison 2021 de F1, Charles Leclerc s'est longuement confié à Motorsport.com. Un entretien exclusif dans lequel il aborde l'arrivée de Carlos Sainz, sa vision de la F1, la crise sanitaire et, bien sûr, ses objectifs avec Ferrari.

Formule 1
6 avr. 2021
Un jour, Porsche a gagné en F1... connaissez-vous la 804 ? Prime

Un jour, Porsche a gagné en F1... connaissez-vous la 804 ?

Au-delà des férus de F1 et d'histoire du sport automobile, quels sont ceux capables de citer l'unique victoire de Porsche dans la discipline en tant que constructeur ? Nombreux sont peut-être aussi ceux qui ignoraient l'existence d'un engagement d'usine du constructeur allemand...

Formule 1
5 avr. 2021
Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes Prime

Le timing cauchemardesque qui pourrait entraver Mercedes

Même s'ils n'avaient pas la voiture la plus rapide, Mercedes et Lewis Hamilton ont remporté le Grand Prix de Bahreïn de Formule 1. Toutefois, un développement poussé de la W12 afin de surpasser la Red Bull RB16B ne pouvait pas tomber au plus mauvais moment.

Formule 1
4 avr. 2021
Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR Prime

Les pilotes de Formule 1 partis à l'assaut de la NASCAR

Si Daniel Ricciardo a la possibilité d'essayer une NASCAR très prochainement, l'Australien ne sera pas le premier pilote de Formule 1 à dompter une stock-car et son moteur V8 survitaminé. Avant lui, une dizaine de stars de la F1 ont goûté au sport mécanique le plus populaire des États-Unis.

Formule 1
2 avr. 2021
Pourquoi la "famille" passe toujours en premier chez Williams Prime

Pourquoi la "famille" passe toujours en premier chez Williams

La nomination de François-Xavier Demaison en tant que nouveau directeur technique de l'écurie Williams est la dernière manifestation de la mission du nouveau PDG Jost Capito de préserver le caractère "familial" de l'écurie. Il faudra du temps avant que cela ne prenne effet, mais il est convaincu que c'est la bonne approche.

Formule 1
1 avr. 2021