Comparatif Räikkönen/Kubica avec Citroën en rallye

Le weekend dernier, Robert Kubica a de nouveau fait une forte impression en rallye, dominant de la tête et des épaules la manche ERC du Rallye des Canaries…avant de mettre fin à son parcours dans une sortie de piste redoutable pour sa Citroën DS3

Le weekend dernier, Robert Kubica a de nouveau fait une forte impression en rallye, dominant de la tête et des épaules la manche ERC du Rallye des Canaries…avant de mettre fin à son parcours dans une sortie de piste redoutable pour sa Citroën DS3. Rapide, le Polonais a déjà été vu plusieurs fois à la faute fatale alors qu’il menait une épreuve. Il ne fut pas le seul à envoyer une DS3 dans les ravins : Kimi Räikkönen, avant lui, a également dû trouver les limites d’une discipline n’ayant rien à voir avec la piste.

Benoît Nogier, de Citroën Racing Technologies, a travaillé avec les deux hommes. Selon lui, tous deux ont montré avoir une grande compréhension des données techniques et être capable d’analyser les relevés comme des pilotes de premier plan.

Le retour des deux est très similaire et bon”, indique-t-il ainsi à Autosport. “Mais les comparer est un petit peu difficile, car ils arrivent dans le sport dans un contexte différent. Robert est à un niveau plus élevé en commençant avec nous que ne n’était Kimi. Robert est bien plus accoutumé au sport, et possède plusieurs voitures de rallye, parle beaucoup du sport et y a de nombreux amis. Kimi n’avait pas tout cela en arrivant”.

C’est ainsi cette prédisposition de Kubica qui pourrait lui permettre d’être plus rapide d’emblée que ne l’était Räikkönen, selon Nogier.

Il est plus conscient de ce qu’est le rallye et plus en mesure de dire : ‘OK, la voiture est comme ça et j’ai besoin qu’elle soit un peu plus comme ça’. Cela l’aide à prendre des décisions concernant les réglages. Kimi avait beaucoup de feeling et parvenait à expliquer les choses, mais il était beaucoup plus difficile pour lui de dire ce dont il avait besoin”.

Tous deux affichèrent cependant une motivation sans faille.

Robert est très motivé et Kimi l’était aussi dès le départ. Peut-être que Kimi a un peu perdu de motivation mois après mois, lorsqu’il réalisa qu’il y avait beaucoup de chemin pour arriver au sommet”.

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Kimi Räikkönen , Robert Kubica
Type d'article Actualités