La consigne de Mercedes à Bottas : "pas super" mais nécessaire

Le directeur de Mercedes, Toto Wolff, a reconnu que son équipe n'avait pas adressé de gaieté de cœur à Valtteri Bottas la consigne de ralentir le rythme pour permettre à Lewis Hamilton de rester devant lui.

La consigne de Mercedes à Bottas : "pas super" mais nécessaire

Bottas a été rappelé aux stands plus tôt que Hamilton, au moment où l'écurie essayait de trouver un moyen de prendre l'avantage sur les Ferrari. Cependant, la décision d'allonger le relais du Champion du monde l'a exposé au risque d'être dépassé par son équipier, qui pointait à six secondes avant son propre pitstop, et même par Alexander Albon qui était juste derrière.

Ainsi, juste avant qu'Hamilton s'arrête à son tour, le stratège en chef de Mercedes, James Vowles, a demandé par radio à Bottas de ralentir son rythme de plusieurs secondes et de retenir Albon dans le processus pour s'assurer que le Britannique ne soit pas dépassé et ne tombe au sixième rang.

Lire aussi :

Wolff a reconnu que cette consigne n'avait pas été facile à donner mais que l'écurie n'avait pas le choix au vu de la situation. "Ce n'est pas une super décision, mais l'undercut était bien plus puissant que ce que tout le monde imaginait. Je ne pense pas que Ferrari voulait inverser ses pilotes, en laissant Sebastian [Vettel] s'arrêter le premier. Et nous avons risqué la position de Lewis en le laissant en piste afin de protéger la victoire."

"C'est pourquoi nous avons ralenti Valtteri pour qu'Albon reste derrière, car Lewis serait ressorti derrière Albon. Donc globalement, le résultat de l'équipe aurait été pire si Valtteri n'avait pas fait ça. Nous lui devons cette position."

Bottas comprend la décision de Mercedes

Même si Bottas a reconnu que devoir rouler plus lentement pour éviter de dépasser son rival au Championnat du monde n'était pas naturel et pouvait sembler difficile à avaler de l'extérieur, il estime qu'il n'aurait pas été logique pour Mercedes de lui permettre de passer devant Hamilton. Quand il lui a été demandé par Motorsport.com s'il était déçu de la décision, le Finlandais a déclaré : "Eh bien, je le savais déjà à ce moment-là parce qu'il y a certaines règles que nous suivons."

Lire aussi :

"Avant l'arrêt, toujours, celui qui est mieux qualifié, celui qui est toujours devant avant les arrêts au stand, a toujours la priorité. Évidemment, vous pouvez choisir de raccourcir ou de rallonger. Il a choisi de rallonger, et ensuite c'est mon tour, c'est comme cela que ça se passe. Si j'avais été à fond et avait fait l'undercut, Albon l'aurait fait également. Donc je comprends totalement la position de l'écurie et je sais qu'il fera la même chose si c'est l'inverse. Je m'assurerai que ce soit le cas en situation inverse, et j'ai confiance dans le fait que ce sera le cas."

"Bien sûr, de l'extérieur, ça a l'air plutôt moche et de mon point de vue, c'est complètement contre son instinct de ralentir et de ne pas dépasser son équipier – ça n'a aucun sens. Mais c'est là, ce genre de règle, depuis je ne sais pas combien de temps au sein de l'écurie, au moins depuis que je suis arrivé. Mais ça marche dans les deux sens, ce n'est pas que pour Lewis, c'est dans les deux sens. Donc ça va."

Avec Jonathan Noble et Scott Mitchell 

partages
commentaires
Accrochage Räikkönen/Kvyat : aucune sanction des commissaires
Article précédent

Accrochage Räikkönen/Kvyat : aucune sanction des commissaires

Article suivant

Verstappen : Singapour, un "signal d'alarme" pour Red Bull

Verstappen : Singapour, un "signal d'alarme" pour Red Bull
Charger les commentaires
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021
Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne Prime

Pourquoi le moteur neuf de Lewis Hamilton a changé la donne

La nouvelle unité de puissance installée dans la W12 de Lewis Hamilton au Grand Prix de São Paulo a aidé le Britannique à décrocher une victoire mémorable.

Formule 1
18 nov. 2021