Ces constructeurs vainqueurs dès leur premier Grand Prix en F1

Il y a 41 ans, jour pour jour, Wolf remportait sa toute première course lors du Grand Prix d'Argentine 1977. L'occasion de revenir sur cette performance rare, que cinq constructeurs seulement ont réussie en F1.

Ces constructeurs vainqueurs dès leur premier Grand Prix en F1

1950 - Alfa Romeo, premier des premiers

1950 - Alfa Romeo, premier des premiers
1/14

Photo de: LAT Images

Forcément, il y a un commencement à tout et il est plus facile de remporter sa toute première victoire lors de sa première course lorsqu'il s'agit de la première course pour tout le monde. Mais c'est donc bien à Alfa Romeo qu'est revenu cet honneur, lors du GP de Grande-Bretagne 1950, à Silverstone.

1950 - Alfa Romeo, premier des premiers

1950 - Alfa Romeo, premier des premiers
2/14

Photo de: LAT Images

C'est l'Italien Giuseppe Farina, le roi des premières (premier poleman, premier meilleur tour, premier vainqueur, premier Champion du monde de F1), qui s'imposera au terme des 70 tours et 2h13 de la première manche du grand cirque, avec moins de trois secondes d'avance sur son équipier Luigi Fagioli et 52 secondes devant une troisième Alfa, celle de Reg Parnell.

1950 - Alfa Romeo, premier des premiers

1950 - Alfa Romeo, premier des premiers
3/14

Photo de: LAT Images

Cette première victoire pour Farina sera suivie par deux autres (Suisse et Italie) qui lui permettront de devenir Champion du monde, trois points devant son équipier Juan Manuel Fangio. Une seule course ne sera pas remportée cette saison-là par Alfa : l'Indy 500, à laquelle elle ne participera pas.

1950 - Kurtis Kraft, l'exception d'Indy

1950 - Kurtis Kraft, l'exception d'Indy
4/14

Photo de: IndyCar Series

En effet, intégrée au calendrier du Championnat du monde pour lui offrir une portée globale (les six autres GP étant européens), cette course n'est pas disputée selon le même règlement et n'attire donc pas vraiment les écuries du circuit européen. En conséquence, c'est le constructeur américain Kurtis Kraft qui va s'offrir une première victoire pour son premier Grand Prix.

1950 - Kurtis Kraft, l'exception d'Indy

1950 - Kurtis Kraft, l'exception d'Indy
5/14

Photo de: IndyCar Series

Johnnie Parsons sera l'auteur de ce succès, au sein de l'écurie Wynn's Friction. L'Américain, qui terminera la saison au sixième rang du classement des pilotes malgré sa seule participation à l'Indy 500, disputera huit autres GP, toujours grâce aux 500 Miles d'Indianapolis dont il ne manquera aucune édition jusqu'en 1958, avec comme meilleur résultat la quatrième place en 1956.

1954 - Mercedes, l'Étoile brille d'entrée

1954 - Mercedes, l'Étoile brille d'entrée
6/14

Photo de: Daimler AG

Malgré ses nombreux succès de l'avant-guerre, la marque allemande attendra 1954, sous la houlette d'Alfred Neubauer, pour engager ses voitures en Formule 1 et le moins que l'on puisse dire est que les Mercedes W196 détonnent avec leurs roues carénées emblématiques.

1954 - Mercedes, l'Étoile brille d'entrée

1954 - Mercedes, l'Étoile brille d'entrée
7/14

Photo de: LAT Images

Leurs performances ne seront pas en reste. Même si les Flèches d'Argent s'engagent tard dans la saison 1954 (au bout du quatrième GP, en France), elles seront de redoutables machines, s'offrant un doublé pour leur première sortie avec Juan Manuel Fangio devant Karl Kling.

1954 - Mercedes, l'Étoile brille d'entrée

1954 - Mercedes, l'Étoile brille d'entrée
8/14

Photo de: Daimler AG

Cette victoire n'est pas la première de la saison pour l'Argentin qui avait gagné avec Maserati à domicile et en Belgique. Il signera trois autres succès et s'adjugera le titre, son deuxième, dès le GP de Suisse, septième épreuve sur neuf de la saison.

1977 - Wolf, l'effet "wow"

1977 - Wolf, l'effet "wow"
9/14

Photo de: LAT Images

Après deux saisons de collaboration avec Frank Williams, l'homme d'affaires canadien Walter Wolf décide d'engager en 1977 sa propre monoplace dans le Championnat du monde, en mettant les petits plats dans les grands. Pour cela, il a notamment fait confiance à l'ingénieur Harvey Postlethwaite et au pilote confirmé Jody Scheckter.

1977 - Wolf, l'effet "wow"

1977 - Wolf, l'effet "wow"
10/14

Photo de: LAT Images

Et cela paie immédiatement avec une victoire lors du Grand Prix d'Argentine pour le Sud-Africain, seul pilote de la structure. Ce succès, acquis avec 43 secondes d'avance sur la Brabham de Carlos Pace, sera l'un des trois de la saison et aussi l'un des neuf podiums de l'année 1977 pour Wolf.

1977 - Wolf, l'effet "wow"

1977 - Wolf, l'effet "wow"
11/14

Photo de: LAT Images

Tous ces résultats seront signés par Scheckter qui parviendra à terminer à la seconde position du classement pilotes, impuissant à battre le rouleau compresseur Niki Lauda et sa Ferrari. Malgré le fait de n'avoir jamais eu plus d'une voiture en course cette saison-là, Wolf terminera quatrième du classement constructeurs, à sept points du second, Lotus.

2009 - Brawn, le coup du siècle

2009 - Brawn, le coup du siècle
12/14

Photo de: Sutton Motorsport Images

Après le retrait de Honda, Ross Brawn, qui était le directeur de la structure nippone, rachète symboliquement l'équipe et ses châssis, trouve un moteur Mercedes et maintient le duo de pilotes. Lors des essais hivernaux, alors que personne n'attend rien d'autre que de la survie, les BGP 001 se montrent très rapides et impressionnent.

2009 - Brawn, le coup du siècle

2009 - Brawn, le coup du siècle
13/14

Photo de: Sutton Motorsport Images

Et pour cause : Honda avait en fait mis énormément de ressources dans cette monoplace ultra efficace qui disposait en sus d'une astuce aérodynamique redoutable avec les fameux double-diffuseurs. Le premier GP de la saison, en Australie, est le théâtre d'un doublé de la part de l'écurie britannique.

2009 - Brawn, le coup du siècle

2009 - Brawn, le coup du siècle
14/14

Photo de: Sutton Motorsport Images

Ce premier succès sera suivi par sept autres, qui permettront à Jenson Button et à Brawn GP d'empocher les deux titres mondiaux avant un rachat par Mercedes en vue de 2010 et une disparition, dans les faits, de la seule écurie qui aura remporté 100% des championnats auxquels elle aura participé.
partages
commentaires
Force India travaille sur une amélioration de son usine

Article précédent

Force India travaille sur une amélioration de son usine

Article suivant

Les 5 meilleures solutions techniques de 2017

Les 5 meilleures solutions techniques de 2017
Charger les commentaires
À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ? Prime

À quel point les F1 de 2022 seront-elles différentes du modèle présenté ?

La F1 de 2022 présentée ces derniers jours ne se retrouvera pas à l'identique sur la grille la saison prochaine. Les équipes ont la liberté de mettre leur patte dans plusieurs zones clés, et elles ne vont pas s'en priver.

Formule 1
28 juil. 2021
Les signes de la très bonne santé de la F1 Prime

Les signes de la très bonne santé de la F1

Le calendrier de la Formule 1 est peut-être encore perturbé par la pandémie qui affecte les voyages, mais, selon Mark Gallagher, le business lui-même est fondamentalement fort grâce à la rivalité épique sur la piste et à l'arrivée constante de nouveaux sponsors.

Formule 1
27 juil. 2021
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021