À contrecœur, Horner soutient les votes à bulletin secret

À la suite d'une suggestion de McLaren, Christian Horner soutient la mise en place de votes à bulletin secret lors des réunions de la Commission F1 mais estime qu'il est "dommage" que les équipes de Formule 1 aient recours à cette solution pour s'assurer de voter librement.

À contrecœur, Horner soutient les votes à bulletin secret

Dans une lettre ouverte adressée à la Formule 1, Zak Brown, PDG de McLaren, a demandé un passage au vote à bulletin secret lors des réunions de la Commission F1. Brown espère ainsi mettre fin aux affiliations entre les grands constructeurs, fournisseurs d'unités de puissance, et leurs partenaires pour obtenir des votes plus justes et allant dans l'intérêt de la Formule 1.

Bien qu'il ne s'oppose pas à l'initiative, Christian Horner, directeur de Red Bull, regrette qu'il faille évoquer l'idée d'avoir recours à une telle solution afin de s'assurer que les équipes n'aient pas les mains liées au moment des votes. "J'ai entendu parler des [votes à bulletin secret] et je ne peux que supposer que c'est à cause de la pression exercée par les motoristes, ce qui est dommage", commente Horner. "Ce serait dommage de devoir passer par un vote secret mais une équipe a le droit de le demander. S'il faut faire cela pour avoir des votes libres, alors cela ne nous pose pas de problème majeur."

Par la voix de Christian Horner, Red Bull est la seule écurie à faire part de ses inquiétudes à ce sujet. La proposition de Brown a d'ores et déjà reçu le soutien de Mercedes, Ferrari et Alpine. D'après Toto Wolff, directeur de Mercedes, qui fournit des unités de puissance à trois autres équipes, la marque à l'étoile ne s'est jamais servie de son statut de fournisseur pour influencer le vote de ses clients.

"En ce qui concerne le vote à bulletin secret, c'est très facile", a déclaré Wolff. "Par le passé, nous avons vu que Toro Rosso [aujourd'hui AlphaTauri, ndlr] votait comme Red Bull et que Haas suivait Ferrari. Nous n'avons jamais essayé d'influencer une équipe. Évidemment, certaines choses ont été discutées lorsqu'il s'agissait d'un sujet commun, comme l'unité de puissance."

Lire aussi :

"Il est clair que les équipes votent entre elles et que personne ne voterait contre ses propres intérêts. Donc l'idée du vote secret est bonne. Je suppose que Franz [Tost, directeur d'AlphaTauri] suivra des directives, tout comme Günther [Steiner, directeur de Haas]. Mais la tentative est manifestement bonne. Au final, aucune équipe ne devrait être influencée par un fournisseur."

Le directeur sportif de Ferrari, Laurent Mekies, a révélé qu'il est déjà possible d'utiliser le vote à bulletin secret au sein de la gouvernance de la Formule 1 et que les équipes ne devraient pas avoir peur de s'exprimer afin de l'appliquer.

"Le vote secret existe depuis longtemps", a déclaré Mekies. "Tout simplement, nous ne l'avons peut-être pas utilisé très souvent. Ces dernières années, nous ne l'avons pas fait du tout. C'est bien de pouvoir l'utiliser. Que nous le fassions systématiquement ou non, n'importe quelle équipe a le droit de demander un vote à bulletin secret sur n'importe quel sujet. C'est déjà en place dans la gouvernance de la FIA et la F1."

"Nous y sommes favorables. Lorsqu'une équipe n'est pas à l'aise avec un sujet, elle devrait lever la main pour faire en sorte que nous ayons un vote à bulletin secret. Même si c'est tout le temps comme ça, nous serons toujours satisfaits. Selon nous, c'est une bonne chose pour le sport. Nous soutenons pleinement cette alternative."

Alpine est la seule écurie de Formule 1 utilisant des moteurs Renault, ce qui signifie qu'elle n'est pas affiliée à une autre équipe. Cependant, la structure tricolore reste en faveur des votes secrets. "Nous sommes favorables, non pas parce que cela va changer quelque chose pour nous, mais parce que nous croyons que chaque équipe devrait voter pour ce qui est le mieux pour elle", a déclaré le directeur exécutif d'Alpine, Marcin Budkowski.

"Nous avons vu certaines situations dans le passé, Zak y a fait référence, où certaines équipes semblaient voter contre leurs propres intérêts. Ce n'est pas bon pour la Formule 1. Il faut garder un équilibre, on ne peut pas avoir des équipes qui votent contre leurs intérêts à cause de leurs affiliations."

partages
commentaires
Les erreurs de Verstappen ne préoccupent pas Red Bull

Article précédent

Les erreurs de Verstappen ne préoccupent pas Red Bull

Article suivant

Jean Alesi revient sur son accident à Monaco

Jean Alesi revient sur son accident à Monaco
Charger les commentaires
L'avantage inattendu de la course sprint Prime

L'avantage inattendu de la course sprint

Le test des courses sprint en Formule 1 à Silverstone a suscité des réactions mitigées samedi, mais il restait à savoir quel serait son impact sur le Grand Prix de dimanche. Alors que les fans s'émerveillaient du départ de Fernando Alonso, une leçon clé permettait d’anticiper l’accident survenu à Copse le lendemain.

Formule 1
25 juil. 2021
Les conséquences cachées du crash de Verstappen Prime

Les conséquences cachées du crash de Verstappen

Les limitations budgétaires mises en place en 2021 n'ont de cesse d'amener les équipes de pointe à devoir faire de nouveaux compromis pour limiter les dépenses. Ceux-ci sont particulièrement ressentis en situations d'accidents causant d'importants dégâts.

Formule 1
24 juil. 2021
Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin Prime

Comment Lawrence Stroll va faire gagner Aston Martin

Lawrence Stroll est un homme qui aime obtenir ce qu'il veut. Et, en ce moment, ce qu'il veut par-dessus tout, c'est faire de son équipe de Formule 1, Aston Martin, des gagnants et des Champions du monde.

Formule 1
22 juil. 2021
Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis ! Prime

Théo Pourchaire : ses débuts en F2, ses espoirs de titre... et son permis !

Après un week-end bien chargé avec trois courses à Silverstone, quoi de mieux qu'une escale dans le studio londonien de Motorsport.tv ? Théo Pourchaire nous a fait le plaisir de nous rendre visite et s'est exprimé sans tabou sur un grand nombre de sujets, qu'il s'agisse de Formule 1, de Formule 2... ou de son permis de conduire !

FIA F2
21 juil. 2021
Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Grande-Bretagne 2021

Après le Grand Prix de Grande-Bretagne, dixième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
19 juil. 2021
Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer Prime

Qualifs Sprint : ce qu'il faut garder et ce qu'il faut changer

Au Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a organisé ses premières qualifications sous la forme d'une course sprint. Il est difficile de tirer des conclusions après un seul essai mais nous trouvons déjà des points positifs et des zones à améliorer.

Formule 1
18 juil. 2021
La F1 de 2022 vue par les pilotes Prime

La F1 de 2022 vue par les pilotes

La présentation du modèle à l'échelle 1 mettant en lumière les changements pour la saison 2022 était avant tout un événement dédié aux spectateurs et fans de F1. Mais il a aussi intéressé les pilotes.

Formule 1
17 juil. 2021
Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1 Prime

Ce que le concept de 2022 nous apprend sur le futur de la F1

Sur le circuit de Silverstone, théâtre du Grand Prix de Grande-Bretagne, la Formule 1 a dévoilé un modèle à l'échelle 1 d'une monoplace répondant à la réglementation de la saison 2022.

Formule 1
16 juil. 2021