Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
37 jours
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
65 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
93 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
100 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
114 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
121 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
135 jours
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
156 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
170 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
184 jours

Coronavirus : l'employé de McLaren infecté va mieux

partages
commentaires
Coronavirus : l'employé de McLaren infecté va mieux
Par :
16 mars 2020 à 12:40

McLaren a fait savoir le bon rétablissement de son employé testé positif au nouveau coronavirus, alors que de nombreux membres de l'équipe demeurent en quarantaine en Australie.

Cet employé de McLaren avait été testé positif au COVID-19 jeudi dernier en Australie, ce qui avait immédiatement entraîné le forfait de l'écurie pour la course de Melbourne, et 14 de ses collègues se sont mis en quarantaine par précaution, car ils avaient été en contact étroit avec le malade.

Lire aussi :

"Je suis heureux de vous informer que notre employé affecté par le virus se remet bien : il n'a plus de symptômes, et nos gens en quarantaine sont de bonne humeur", souligne Zak Brown, PDG de l'écurie McLaren. "Le soutien qu'ils ont eu de leurs collègues, de nos partenaires, des membres de la communauté F1 et des fans du monde entier est fantastique ; nous les remercions tous."

Le directeur sportif de McLaren, Andrea Stella, et d'autres membres de l'écurie se sont portés volontaires pour rester à Melbourne lors des deux prochaines semaines, faisant preuve de solidarité avec leurs 15 collègues en quarantaine à cause de la pandémie de coronavirus. Le directeur d'équipe Andreas Seidl est également resté pendant quelques jours pour apporter son soutien avant de rentrer en Europe, où il a donné davantage de détails sur les derniers événements.

"Ce n'est pas une situation facile", confie Seidl. "Un merci tout particulier à notre directeur sportif Andrea Stella et à ses hommes, qui se sont portés volontaires pour rester en Australie pendant les deux semaines à venir et soutenir nos employés en quarantaine. Quand je parle des membres de notre équipe, je veux également remercier nos deux super pilotes, Carlos [Sainz] et Lando [Norris], qui sont clairement inquiets pour leurs collègues. Nous devons les tenir physiquement éloignés du reste de l'équipe, bien qu'ils aillent bien tous les deux, mais ils sont en communication constante avec nous."

Andreas Seidl, Team Principal, McLaren

Il a par ailleurs été demandé au personnel de McLaren présent en Australie de ne pas retourner à l'usine de Woking pendant deux semaines afin de ne prendre aucun risque. Zak Brown ne manque pas de souligner l'excellent niveau de préparation de l'écurie face à une situation qui a évolué extrêmement vite : le forfait de Melbourne n'a pas été le fruit d'une décision hâtive.

"Nous avons sans cesse prévu les différents scénarios avec l'équipe au Royaume-Uni ; nous savions donc quelles étaient les options selon le déroulé des événements", indique Brown. "Andreas et moi étions d'accord sur le fait que si nous avions un cas positif dans le garage, il n'y avait qu'une option. Comme je l'ai déjà dit, en tant que compétiteur, c'était la décision la plus dure que j'aie eue à prendre, mais en tant que PDG, c'était la plus facile. Nos employés passent en premier, et Andreas en est également convaincu."

"Quand la nouvelle est arrivée jeudi soir, Andreas et moi dînions avec l'un de nos actionnaires. Nous sommes immédiatement rentrés à l'hôtel de l'équipe pour rejoindre les autres dirigeants de notre écurie ; tandis qu'Andreas s'est concentré sur la gestion du team, je me suis focalisé sur notre conseil d'administration et nos actionnaires – qui nous ont apporté un soutien absolu, je dois dire – tout en informant les autres écuries, la F1 et la FIA."

Enfin, Brown salue l'aide apportée par les autres équipes pour ranger le matériel d'une équipe McLaren privée de nombreuses paires de bras. "Nous apprécions l'aide immédiatement proposée par les autres équipes dans le paddock vendredi pour démonter le garage et préparer le fret, ce qui était évidemment difficile pour nous, sans 14 de nos gars. C'est ça, l'esprit de la F1 et de la course, auquel nous adhérons tous."

Voir aussi :

Article suivant
Renault est rentré en Europe, le personnel à l'isolement

Article précédent

Renault est rentré en Europe, le personnel à l'isolement

Article suivant

Igor Fraga, du simracing au Red Bull Junior Team

Igor Fraga, du simracing au Red Bull Junior Team
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Australie
Auteur Benjamin Vinel