Coronavirus : le Vietnam n'est pas encore un "problème potentiel"

Le PDG de McLaren, Zak Brown, a clairement indiqué qu'il ne mettrait pas son personnel dans une "situation inconfortable" face à l'épidémie de coronavirus, alors que l'attention se porte désormais sur le Vietnam après le report du GP de Chine.

Coronavirus : le Vietnam n'est pas encore un "problème potentiel"

Après l'annonce par la FIA et la F1 du report du Grand Prix de Chine, initialement prévu du 13 au 15 avril, dans le contexte de l'épidémie de coronavirus qui sévit dans le pays (plus de 45'000 cas et 1100 décès), l'attention de la discipline reine s'est immédiatement tournée vers le Vietnam. L'État, qui doit accueillir son premier GP du 3 au 5 avril, est frontalier de la Chine et est donc a priori le plus exposé aux risques imminents. Les autorités vietnamiennes ont pris la décision, ce jeudi, de placer en quarantaine pour les 20 prochains jours des villages dans la région fermière de Sơn Lôi, à une trentaine de kilomètres de Hanoï, après la découverte de six cas de coronavirus. Ce sont à peu près 10'000 personnes qui vivent dans la zone.

S'exprimant en marge de la présentation de la MCL35, Zak Brown, le PDG de McLaren, a indiqué que si le risque d'une annulation ne pesait pas encore sur le GP du Vietnam, la situation était suivie de très près. "Évidemment, le bien-être de McLaren et du monde entier est de la plus haute importance", a expliqué le dirigeant américain. "Le Vietnam n'a pas encore été évoqué comme un problème potentiel, mais il est évidemment très proche et voisin, nous allons donc surveiller la situation. Nous ne ferions clairement pas quelque chose qui mettrait les gens en danger. Je ne pense pas que la Formule 1 le ferait également, donc comme le reste du monde, nous allons juste surveiller la situation."

Lire aussi :

Quand il lui a été demandé si le fait de voyager au Vietnam soulevait des inquiétudes chez les membres de l'écurie, Brown a répondu : "Nous communiquons souvent avec notre personnel. Personne ne nous a approché, parce que nous sommes assez proactifs pour leur dire ce qu'il se passe. Je pense que nous allons juste devoir composer avec la situation à mesure qu'elle évolue. Mais nous ne placerons jamais un employé de McLaren dans une situation inconfortable dans laquelle il ne voudrait pas se trouver."

Avec le report du GP de Chine, c'est une pause de quatre semaines qui attend le paddock entre le Vietnam et les Pays-Bas. Mais si le Vietnam était à son tour reporté ou annulé, il y aurait un écart de six semaines entre Bahreïn, le 22 mars, et le retour à Zandvoort, le 3 mai. Une "situation nouvelle pour tout le monde" affirme Brown, dans un calendrier souvent bien rempli où les pauses de trois semaines entre deux GP sont rares, hors trêve estivale. "Je sais que certaines courses ont été annulées par le passé, mais pas nécessairement ce à quoi nous sommes confrontés."

"Nous devrons juste réagir quand nous en saurons plus. Ça sera la même chose pour tout le monde. C'est avant tout une situation terrible pour le monde, alors j'espère que ça se résoudra parce que je pense que d'autres choses comme le sport ne comptent pas quand il se passe quelque chose comme ça. J'espère que cette situation sera résolue et que nous réagirons en conséquence. S'il y a un mois de pause, je serai en congé. Peut-être que Chase [Carey, le PDG de la F1] va chercher des courses pour combler ce vide, mais je pense que c'est une situation très fluide."

Alors que la Formule 1 cherche à retrouver une place pour la Chine dans le calendrier, tout en ayant reconnu auprès de Motorsport.com que cela serait "compliqué", les organisateurs du Grand Prix du Vietam ont déclaré dans un communiqué la semaine passée qu'ils "surveillaient activement la situation", avant d'ajouter : "Pour le moment, nous ne prévoyons aucun impact significatif sur notre épreuve d'avril. Nous allons continuer à travailler avec nos autorités compétentes pour suivre de près la situation."

Avec Luke Smith 

partages
commentaires
McLaren a conçu la MCL35 pour gommer les faiblesses de 2019
Article précédent

McLaren a conçu la MCL35 pour gommer les faiblesses de 2019

Article suivant

Le GP de France sera le 1000e de Ferrari en F1

Le GP de France sera le 1000e de Ferrari en F1
Charger les commentaires
Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre Prime

Jean Todt et Ferrari : l'hypothèse d'un nouveau chapitre

Ce n'est qu'une hypothèse à ce stade, qui a pris corps ce mercredi dans la presse italienne. Quelle forme pourrait prendre l'éventuel retour de Jean Todt chez Ferrari en 2022 ?

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Arabie saoudite 2021

Après le Grand Prix d'Arabie saoudite, vingt-et-unième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
6 déc. 2021
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021