Formule 1
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
31 jours
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
59 jours
27 août
-
30 août
EL1 dans
87 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
94 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
108 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
115 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
129 jours
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
151 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
164 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
178 jours

Coulthard - Hamilton et Rosberg doivent avoir carte blanche à Abu Dhabi

partages
commentaires
Coulthard - Hamilton et Rosberg doivent avoir carte blanche à Abu Dhabi
Par :
18 nov. 2015 à 19:00

Pour David Coulthard, l’équipe Mercedes devrait laisser Lewis Hamilton et Nico Rosberg choisir leur propre stratégie pour la dernière course de la saison à Abu Dhabi.

David Coulthard, Conseiller Red Bull Racing et Scuderia Toro Rosso/Commentateur de la BBC
Mercedes AMG F1 fête un doublé en qualifications sur le muret des stands
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Toto Wolff, Président Exécutif de Mercedes AMG F1 et Dieter Zetsche, CEO de Mercedes
Le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 lors de la conférence de presse de la FIA
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 et son équipier Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 lors de la conférence de presse de la FIA
Le vainqueur Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06 fête sa victoire à la fin de la course
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W06 mène au départ de la course
Niki Lauda, Président Non-Exécutif de Mercedes avec Toto Wolff, Président Exécutif de Mercedes AMG F1

Les derniers Grands Prix disputés, au Mexique et au Brésil, ont permis de constater que, bien que s'étant assuré les deux titres, Mercedes n’avait pas varié d’un pouce concernant sa politique : les deux pilotes doivent appliquer la même stratégie, la priorité étant laissée à celui qui devance l’autre en piste concernant le moment de la rentrée aux stands.

Cette situation a été remise en question sur ces deux derniers GP, notamment par Lewis Hamilton, le Champion du Monde 2015 exprimant des doutes quant à l’ordre de repasser par la voie des stands pour des "raisons de sécurité" à Mexico et demandant avec insistance à son équipe de le laisser décider de sa stratégie à Interlagos alors qu’il se trouvait dans l’incapacité de prendre l’avantage sur Nico Rosberg en piste.

Le travail "admirable" de Mercedes

Pour David Coulthard, l’attitude de l’équipe de Brackley est globalement la bonne : "Mercedes a fait un admirable travail pour traiter Lewis Hamilton et Nico Rosberg aussi également que possible durant deux saisons occasionnellement tendues."

"Ils ont agi de la sorte en mettant en place une stratégie de course de manière à réduire les chances de frictions internes en donnant à chaque pilote autant de chances que possible de gagner la course," a-t-il indiqué dans sa chronique hebdomadaire pour la BBC. "En tant qu’équipe, c’est exactement la bonne chose à faire – maximiser le résultat collectif tout en permettant aux pilotes de courir librement, avec certains paramètres contrôlés par l’équipe."

Débrider les stratégies à Abu Dhabi

Mais l’Écossais estime que cette situation de gestion interne égalitariste ne va pas forcément dans le sens du spectacle en piste : "De l’extérieur, cela peut souvent mener à des Grands Prix comme au Brésil dimanche dernier, où la capacitésdes pilotes à courir et prendre des risques pour essayer de battre leur rivaux est compromise par la volonté de l’équipe de s’en tenir à une stratégie prédéterminée."

Il appelle Mercedes à lâcher la bride des pilotes pour le Grand Prix d’Abu Dhabi : "Ne serait-il pas cool si Mercedes – maintenant qu’ils n’ont rien à perdre et qu’ils ont verrouillé les deux Championnats – laissait carte blanche à ses pilotes et leurs ingénieurs respectifs et produisait une course débridée à Abu Dhabi?"

"Juste pour une course, Mercedes pourrait essayer une approche différente pour améliorer le spectacle d’une épreuve finale qui, regardons les choses en face, pourrait sinon manquer d’intérêt," estime-t-il.

"Les pilotes et leurs ingénieurs respectifs pourraient mener une stratégie pour eux-mêmes. Les règles normales s’appliqueraient – ils ne peuvent pas se rentrer dedans – mais Hamilton et Rosberg feraient leur propre course, sans être restreints par les souhaits de l’équipe."

Laisser la responsabilité aux pilotes

Selon lui, une telle politique, même ponctuelle, pourrait permettre aux pilotes de se responsabiliser : "Les pilotes accepteraient la responsabilité de ce qui arrive, que ce soit perdre la course face à son équipier ou même en laissant la Ferrari de Sebastian Vettel en jeu. Hamilton et  Rosberg devraient accepter qu’ils devront répondre à l’équipe s’ils l'embarrassent."

"Et ils devraient être préparés à se présenter après la course en disant : 'Nous avons perdu en raison de mes choix, j’accepte cela, c’était juste un one shot pour les fans. L’équipe aurait gagné si nous avions agi à leur manière.' Et ainsi de suite. Tant que c’est compris, je ne vois aucune raison de ne pas le faire."

Article suivant
Wurz refuse l'offre de Manor

Article précédent

Wurz refuse l'offre de Manor

Article suivant

Honda envisage de fournir des moteurs à plusieurs équipes

Honda envisage de fournir des moteurs à plusieurs équipes
Charger les commentaires