Formule 1
12 mars
-
15 mars
EL1 dans
23 jours
C
GP de Bahreïn
19 mars
-
22 mars
EL1 dans
30 jours
02 avr.
-
05 avr.
EL1 dans
44 jours
16 avr.
-
19 avr.
EL1 dans
58 jours
C
GP d'Espagne
07 mai
-
10 mai
EL1 dans
79 jours
C
GP de Monaco
21 mai
-
24 mai
EL1 dans
92 jours
04 juin
-
07 juin
EL1 dans
107 jours
C
GP du Canada
11 juin
-
14 juin
EL1 dans
114 jours
25 juin
-
28 juin
EL1 dans
128 jours
C
GP d'Autriche
02 juil.
-
05 juil.
EL1 dans
135 jours
C
GP de Grande-Bretagne
16 juil.
-
19 juil.
EL1 dans
149 jours
C
GP de Hongrie
30 juil.
-
02 août
EL1 dans
163 jours
C
GP de Belgique
27 août
-
30 août
EL1 dans
191 jours
03 sept.
-
06 sept.
EL1 dans
198 jours
C
GP de Singapour
17 sept.
-
20 sept.
EL1 dans
212 jours
C
GP de Russie
24 sept.
-
27 sept.
EL1 dans
219 jours
08 oct.
-
11 oct.
EL1 dans
233 jours
C
GP des États-Unis
22 oct.
-
25 oct.
EL1 dans
247 jours
C
GP du Mexique
29 oct.
-
01 nov.
EL1 dans
255 jours
C
GP du Brésil
12 nov.
-
15 nov.
EL1 dans
268 jours
C
GP d'Abu Dhabi
26 nov.
-
29 nov.
EL1 dans
282 jours

Coulthard : La lutte entre Hamilton et Vettel "entrera dans l'Histoire"

partages
commentaires
Coulthard : La lutte entre Hamilton et Vettel "entrera dans l'Histoire"
Par :
17 août 2018 à 10:00

David Coulthard est un spectateur emballé par le duel que se livrent Lewis Hamilton et Sebastian Vettel au championnat cette année.

Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, devant Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, et le reste du peloton
Mark Webber, et David Coulthard, Channel 4 F1 sur la grille
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
Le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 lors de la conférence de presse
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 et Sebastian Vettel, Ferrari dans le Parc Fermé
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 et Sebastian Vettel, Ferrari sur le podium
Podium : le vainqueur Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1, le deuxième, Sebastian Vettel, Ferrari, le troisième, Kimi Raikkonen, Ferrari
Sebastian Vettel, Ferrari dans le Parc Fermé

Devant la lutte pour le titre qui oppose cette année Lewis Hamilton à Sebastian Vettel, David Coulthard ne boude pas son plaisir. À mi-saison, 24 points séparent le Britannique de l'Allemand, à l'avantage du premier cité, mais le niveau de compétitivité affiché par Ferrari laisse penser que tout peut encore changer. À moins d'une série noire incroyable telle que la Scuderia l'avait vécue à l'automne 2017, le combat semble avoir toutes les chances de se prolonger jusqu'aux derniers Grands Prix.

La domination de Mercedes, débutée avec l'entrée dans l'ère hybride en 2014, s'est clairement estompée et si le constructeur allemand reste une référence au sommet de la catégorie reine, il n'est désormais plus seul. En y ajoutant un quadruple Champion du monde de part et d'autre, tous les ingrédients sont il est vrai réunis pour offrir un scénario haletant...

"Cette saison, nous avons l'une des meilleures luttes pour le titre depuis longtemps, et peut-être même la meilleure. Elle entrera dans l'Histoire", assure David Coulthard dans les colonnes de Sport Bild. "Lewis et Sebastian ne sont pas seulement extrêmement rapides et concentrés, ils ont aussi des caractères complètement différents. Et avec Valtteri Bottas et Kimi Räikkönen, ils ont deux bons coéquipiers qui ne jouent pas forcément les porteurs d'eau."

Au final, ce sont les forces qui seront le facteur décisif, pas les faiblesses.

David Coulthard

Pourtant, malgré un avantage de performance qui semblait clair à la régulière, Sebastian Vettel et Ferrari ont perdu la tête du championnat avant la trêve estivale. Le prix à payer, principalement, de l'erreur commise par le pilote allemand à domicile, lorsqu'il est sorti de la piste sous la pluie qui touchait partiellement Hockenheim. Pour cette erreur, comme pour d’autres, l’heure n’est pas encore au bilan comptable selon Coulthard.

"Au final, ce sont les forces qui seront le facteur décisif, pas les faiblesses", estime l'Écossais. "C'est grâce à leurs forces qu'ils sont devant. Ce n'est qu'après Abu Dhabi que nous devrions savoir qui a commis le plus d'erreurs et combien de points ça a coûté. Pas avant."

Quant à la différence évidente de personnalité entre les deux prétendants à la couronne mondiale, l'ancien pilote McLaren y voit une chance de magnifier la lutte au sommet.

"En fait, il [Hamilton] n'aime pas les ennuis", prend-il en "exemple". "L'année dernière après Bakou, il voulait discuter entre hommes pour clarifier les choses avec Vettel. Sebastian est pareil, mais c'est quelqu'un de très mature. Je pense qu'ils se respectent l'un et l'autre au niveau sportif, bien qu'ils soient trop différents pour être amis."

Article suivant
Alonso pourrait tester en IndyCar prochainement

Article précédent

Alonso pourrait tester en IndyCar prochainement

Article suivant

Bilan mi-saison - Mercedes, en tête malgré tout

Bilan mi-saison - Mercedes, en tête malgré tout
Charger les commentaires