La course d'Alonso motivée par sa "colère" en qualifications

Selon Fernando Alonso, sa frustration au terme d'une séance qualificative décevante au Portugal lui a permis de remonter en course et de rallier l'arrivée en huitième position, son meilleur résultat de l'année.

La course d'Alonso motivée par sa "colère" en qualifications

Tout au long des séances d'essais libres du Grand Prix du Portugal, les pilotes Alpine Fernando Alonso et Esteban Ocon ont montré une excellente pointe de vitesse sur le circuit de Portimão. Les performances n'ont toutefois pas été répétées au moment des qualifications dans la monoplace #14. Si Ocon a décroché une sixième place, Alonso n'était que 13e sur la grille de départ. En course, le double Champion du monde s'est battu pour remonter au classement, effaçant Pierre Gasly, Daniel Ricciardo puis Carlos Sainz dans un court second relais pour franchir la ligne d'arrivée en huitième position, à une seconde de son équipier.

Après avoir hérité du point de la dixième place à Imola, conséquence du déclassement de Kimi Räikkönen post-course, il s'agit de la première arrivée dans le top 10 pour le pilote Alpine depuis son retour en catégorie reine. Interrogé sur l'existence d'un lien entre cette remontée lusitanienne et le côté "gladiateur" ayant caractérisé Alonso lors de ses jeunes années en Formule 1, l'intéressé a répondu : "Je suis un peu d'accord."

"Je pense qu'à Bahreïn, je faisais preuve de plus de prudence car je voulais simplement terminer le premier Grand Prix", a-t-il expliqué. "À Imola, j'étais vraiment mal dans la voiture avec ces conditions. Je ne me sentais pas bien à cause des [pneus] intermédiaires et de la visibilité. Et les qualifications étaient mauvaises. Donc, je pense que [le GP du Portugal] est vraiment la première course où j'ai tiré le maximum de la voiture. Et oui, j'étais en colère après les qualifications donc cette colère a dû se ressentir sur la piste."

Lire aussi :

Un nouveau fond plat a été étrenné au Portugal, permettant à Ocon et Alonso de trouver plus de rythme et de sublimer les améliorations qui n'avaient pas totalement apporté satisfaction à Imola. Le fait qu'Alpine a été en mesure de se battre avec Ferrari et McLaren tout au long de la course a encouragé le pilote espagnol, bien que ce dernier n'ait pas réussi à expliquer les raisons de ses mauvaises qualifications.

"Dans l'ensemble, c'était un bon week-end et pas simplement une bonne course", a déclaré Alonso. "J'ai senti que la voiture était beaucoup plus compétitive ici [à Portimão] qu'à Imola et à Bahreïn. Nous nous sommes battus avec une McLaren, une Ferrari et une AlphaTauri. C'est certain, nous étions dans un groupe différent de celui d'Imola ou Bahreïn, donc c'est un point positif."

"Nous nous sommes sentis compétitifs dès les EL1. Nous étions cinquièmes en EL2, nous aurions pu être troisièmes en EL3, donc ce qui s'est passé en qualifications reste un peu un mystère, je ne me sentais pas à l'aise. Le niveau d'adhérence était différent des autres séances, malheureusement, et cela a légèrement compromis ma course. Mais dans l'ensemble, je suis très heureux de ce week-end et de la performance de la voiture. Pour Alpine, je pense que c'était un bon dimanche, nos voitures n'ayant jamais été aussi performantes jusqu'à présent."

partages
commentaires
Ricciardo satisfait de sa remontée à Portimão

Article précédent

Ricciardo satisfait de sa remontée à Portimão

Article suivant

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021
Charger les commentaires
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021
Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro Prime

Comment le nouveau carter de boîte Ferrari améliore son aéro

La saison 2021 de la Formule 1 a posé des défis sans précédent aux équipes, car l'impact de la pandémie de COVID-19 les a empêchées de produire des voitures entièrement nouvelles.

Formule 1
10 sept. 2021
Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits Prime

Zandvoort, source d'inspiration pour l'avenir des circuits

Les virages inclinés de Zandvoort, qui ont ajouté de l'intrigue à un circuit serré et sinueux, ainsi que les bacs à gravier, ont été les stars du Grand Prix des Pays-Bas. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un nouveau concept pour les circuits, il pourrait inspirer d'autres pistes sur la façon de pimenter leurs propres épreuves.

Formule 1
9 sept. 2021