La course d'Alonso motivée par sa "colère" en qualifications

Selon Fernando Alonso, sa frustration au terme d'une séance qualificative décevante au Portugal lui a permis de remonter en course et de rallier l'arrivée en huitième position, son meilleur résultat de l'année.

La course d'Alonso motivée par sa "colère" en qualifications

Tout au long des séances d'essais libres du Grand Prix du Portugal, les pilotes Alpine Fernando Alonso et Esteban Ocon ont montré une excellente pointe de vitesse sur le circuit de Portimão. Les performances n'ont toutefois pas été répétées au moment des qualifications dans la monoplace #14. Si Ocon a décroché une sixième place, Alonso n'était que 13e sur la grille de départ. En course, le double Champion du monde s'est battu pour remonter au classement, effaçant Pierre Gasly, Daniel Ricciardo puis Carlos Sainz dans un court second relais pour franchir la ligne d'arrivée en huitième position, à une seconde de son équipier.

Après avoir hérité du point de la dixième place à Imola, conséquence du déclassement de Kimi Räikkönen post-course, il s'agit de la première arrivée dans le top 10 pour le pilote Alpine depuis son retour en catégorie reine. Interrogé sur l'existence d'un lien entre cette remontée lusitanienne et le côté "gladiateur" ayant caractérisé Alonso lors de ses jeunes années en Formule 1, l'intéressé a répondu : "Je suis un peu d'accord."

"Je pense qu'à Bahreïn, je faisais preuve de plus de prudence car je voulais simplement terminer le premier Grand Prix", a-t-il expliqué. "À Imola, j'étais vraiment mal dans la voiture avec ces conditions. Je ne me sentais pas bien à cause des [pneus] intermédiaires et de la visibilité. Et les qualifications étaient mauvaises. Donc, je pense que [le GP du Portugal] est vraiment la première course où j'ai tiré le maximum de la voiture. Et oui, j'étais en colère après les qualifications donc cette colère a dû se ressentir sur la piste."

Lire aussi :

Un nouveau fond plat a été étrenné au Portugal, permettant à Ocon et Alonso de trouver plus de rythme et de sublimer les améliorations qui n'avaient pas totalement apporté satisfaction à Imola. Le fait qu'Alpine a été en mesure de se battre avec Ferrari et McLaren tout au long de la course a encouragé le pilote espagnol, bien que ce dernier n'ait pas réussi à expliquer les raisons de ses mauvaises qualifications.

"Dans l'ensemble, c'était un bon week-end et pas simplement une bonne course", a déclaré Alonso. "J'ai senti que la voiture était beaucoup plus compétitive ici [à Portimão] qu'à Imola et à Bahreïn. Nous nous sommes battus avec une McLaren, une Ferrari et une AlphaTauri. C'est certain, nous étions dans un groupe différent de celui d'Imola ou Bahreïn, donc c'est un point positif."

"Nous nous sommes sentis compétitifs dès les EL1. Nous étions cinquièmes en EL2, nous aurions pu être troisièmes en EL3, donc ce qui s'est passé en qualifications reste un peu un mystère, je ne me sentais pas à l'aise. Le niveau d'adhérence était différent des autres séances, malheureusement, et cela a légèrement compromis ma course. Mais dans l'ensemble, je suis très heureux de ce week-end et de la performance de la voiture. Pour Alpine, je pense que c'était un bon dimanche, nos voitures n'ayant jamais été aussi performantes jusqu'à présent."

partages
commentaires
Ricciardo satisfait de sa remontée à Portimão

Article précédent

Ricciardo satisfait de sa remontée à Portimão

Article suivant

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021

Les notes du Grand Prix du Portugal 2021
Charger les commentaires
Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour Prime

Pourquoi la F1 doit abolir le point du meilleur tour

Ce concept est imparfait depuis que la Formule 1 l'a réadopté en 2019, et chaque semaine qui passe tend à montrer qu'accorder un point pour le meilleur tour en course est une mauvaise idée.

Bottas, dans le piège et sur un fil Prime

Bottas, dans le piège et sur un fil

Le Grand Prix de France n'est qu'une preuve de plus du rôle à la fois central que pourrait occuper mais aussi des problèmes que risque de poser (et de se poser) Valtteri Bottas chez Mercedes.

Formule 1
22 juin 2021
Les notes du Grand Prix de France 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de France 2021

Après le Grand Prix de France, septième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
21 juin 2021
Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ? Prime

Qu'est-ce qui empêche les Américains de courir en F1 ?

Lors des 25 dernières années, deux Américains seulement ont couru en Formule 1, sans marquer le moindre point. Qu'est-ce qui explique ce manque de succès dans la catégorie reine du sport automobile ?

Formule 1
20 juin 2021
Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1 Prime

Frédéric Vasseur, le capitaine idéal pour un navire en F1

Deux dixièmes places lors des dernières courses ont permis à Alfa Romeo de se hisser en tête de la lutte parmi les écuries de fond de peloton, mais à plus long terme, l'équipe basée en Suisse a des ambitions bien plus grandes. Avec les nouvelles règles de 2022 qui devraient équilibrer les choses, le patron de l'écurie, Frédéric Vasseur, a de bonnes raisons d'être optimiste, comme il l'a expliqué à Motorsport.com dans une interview exclusive.

Formule 1
19 juin 2021
Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc Prime

Comment Ferrari a donné tort à Charles Leclerc

Ferrari a impressionné en signant la pole position à Monaco et à Bakou. Voici comment la Scuderia a redressé la barre après une saison 2020 difficile.

Formule 1
18 juin 2021
Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1 Prime

Ces moments de joie qui soulignent le problème majeur de la F1

Les victoires tant attendues des anciens pilotes de Formule 1 Marcus Ericsson et Kevin Magnussen le week-end dernier, respectivement en IndyCar et en IMSA, ont rappelé à la F1 ce qui lui manque. Mais avec les nouvelles règles visant à équilibrer le plateau, l'optimisme renaît quant à la possibilité pour davantage de pilotes de lutter pour des succès autrefois inespérés.

Formule 1
17 juin 2021
Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites Prime

Ces ruses autour des pneus qui vont désormais être interdites

Les conclusions de Pirelli sur les défaillances des pneus à Bakou n'ont pas complètement rejeté la faute sur les équipes, mais la fermeté de la réponse de la FIA laisse peu de place au doute.

Formule 1
16 juin 2021