Course : Alonso, roi de la nuit !

L’ambiance est merveilleuse sur la grille de départ de ce premier Grand Prix de nuit sur la piste étroite et bosselée de Singapour

L’ambiance est merveilleuse sur la grille de départ de ce premier Grand Prix de nuit sur la piste étroite et bosselée de Singapour. Il est important de noter que pour le moment il ne pleut pas, malgré une humidité de 78%.

C’est parti. Aux avant-postes la hiérarchie ne change pas, Heikki Kovalainen tente de passer Kubica mais il touche la monoplace du polonais et se retrouve P7. D’entrée Massa et Hamilton creusent l’écart puisque le pilote anglais a déjà cinq d’avance sur le troisième.

Nico Rosberg prouve que lorsque l’on veut dépasser, on le peut, le champion GP2 de 2005 double Jarno Trulli toutes roues bloquées, une superbe passe d’arme.

Le premier à s’arrêter aux stands, c’est Fernando Alonso, il échange ses pneus tendres contre des durs. Kimi Räikkönen se réveille, il revient comme un boulet de canon sur Lewis Hamilton.

Terrible crash : Nelsinho Piquet a perdu le contrôle de sa R28, la voiture est complètement détruite. La voiture de sécurité sort, mais le pilote brésilien va bien, il s’extrait lui-même de sa monoplace. Son compatriote Barrichello a lui aussi un problème, il stoppe sa voiture en piste.

Nico Rosberg et Robert Kubica sont contraints de ravitailler malgré une pitlane fermée. Elle s’ouvre quelques minutes plus tard, mais c’est la cohue : Massa repart avec le tuyau de ravitaillement, en plus il se frotte avec une Force India.

Le pilote brésilien stoppe sa monoplace en bout de la ligne des stands, des mécaniciens viennent retirer le tuyau mais il perd beaucoup de temps. Il n’est pas inutile de faire un point sur le classement : Rosberg est P1, Trulli P2, Fisichella est troisième, Kubica P4, Alonso est P5, Webber P6, Coulthard P7 et Hamilton P8.

Cependant certains pilotes n’ont pas ravitaillé et d’autres vont prendre des pénalités. Massa est le premier à écoper d’un drive through. Nico Rosberg et Robert Kubica écopent eux d’un stop and go de dix secondes.

Mais Rosberg avait puisé suffisamment d’avance afin de ressortir P4 après sa pénalité. Cette course est passionnante, puisque cette safety car a redistribué les cartes. Le classement après les ravitaillements effectués, et les pénalités écopées, est le suivant : Alonso est P1, Rosberg P2, Coulthard P3 et Hamilton P4.

A contrario en fin de classement, on retrouve Massa, Kubica, Kovalainen et Räikkönen. On doit se mordre les doigts chez Ferrari, ce système qui remplace la sucette est vraiment dangereux.

Rosberg rentre pour ravitailler une seconde fois alors qu’il reste 21 tours, il fait l’une de ses plus belles courses. Un tour plus tard, c’est Alonso qui rentre, il repart devant Coulthard et Hamilton. Mais le pilote McLaren profite de ce nouveau facteur pour dépasser le pilote écossais.

Décidément, les problèmes dans stands se multiplient : David Coulthard ravitaille mais l’homme à la sucette relève trop tôt, heureusement que gentleman David a stoppé sa monoplace dès qu’il a vu qu’il embarquait un mécanicien.

Un nouvel abandon, c’est celui de Jarno Trulli, dommage car il avait fait une jolie course et il ne restait que onze tours. Mais la course est une nouvelle fois relancée car Adrian Sutil a percuté le mur, la voiture est cassée et la safety car ressort une nouvelle fois.

Ca repart, il reste huit tours, mais la hiérarchie reste inchangée puisque tout le monde gère ce restart. Alonso est intouchable, il gagne six secondes en deux tours sur Rosberg, il refoule sûrement sa colère d’hier.

Nouveau coup de théâtre, Kimi Räikkönen tape le mur, c’est d’ores et déjà un Grand Prix à oublier pour la Scuderia. Si les résultats restent ainsi, Hamilton augmente son avance au championnat pilotes et McLaren s’empare de la première position au championnat constructeurs.

Voilà la course est terminée et c’est Fernando Alonso qui est le vainqueur du premier Grand Prix de nuit. Rosberg est P2 et Hamilton P3. Glock prend la P4, Vettel est cinquième, Heidfeld est P6, Coulthard P7 et Nakajima s’offre la P8.

Pos Pilotes Equipes Tours Ecart Points
01 F. Alonso Renault 61 10
02 N. Rosberg Williams 61 + 2.9 secs 8
03 L. Hamilton McLaren 61 + 5.9 secs 6
04 T. Glock Toyota 61 + 8.1 secs 5
05 S. Vettel Toro Rosso 61 + 10.2 secs 4
06 N. Heidfeld BMW Sauber 61 + 11.1 secs 3
07 D. Coulthard Red Bull 61 + 16.3 secs 2
08 K. Nakajima Williams 61 + 18.4 secs 1
09 J. Button Honda 61 + 19.8 secs
10 H. Kovalainen McLaren 61 + 26.9 secs
11 R. Kubica BMW Sauber 61 + 27.9 secs
12 S. Bourdais Toro Rosso 61 + 29.4 secs
13 F. Massa Ferrari 61 + 35.1 secs
14 G. Fisichella Force India 61 + 43.5 secs
15 K. Räikkönen Ferrari 57 + 4 Tours
Ret J. Trulli Toyota 50 + 11 Tours
Ret A. Sutil Force India 49 + 12 Tours
Ret M. Webber Red Bull 29 + 32 Tours
Ret R. Barrichello Honda 14 + 47 Tours
Ret N. Piquet Renault 13 + 48 Tours

Abonnez-vous à la newsletter

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jarno Trulli , David Coulthard , Kimi Räikkönen , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Heikki Kovalainen , Robert Kubica , Adrian Sutil
Équipes McLaren , Toro Rosso , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités