Formule 1
26 sept.
-
29 sept.
Événement terminé
10 oct.
-
13 oct.
Événement terminé
24 oct.
-
27 oct.
Événement terminé
01 nov.
-
03 nov.
Événement terminé
14 nov.
-
17 nov.
Événement terminé
C
GP d'Abu Dhabi
28 nov.
-
01 déc.
EL1 dans
10 jours

Course - Bottas profite de l'envol manqué des Ferrari, Mercedes sacré

partages
commentaires
Course - Bottas profite de l'envol manqué des Ferrari, Mercedes sacré
Par :
13 oct. 2019 à 06:49

Valtteri Bottas a remporté le Grand Prix du Japon 2019 de Formule 1 devant Sebastian Vettel et Lewis Hamilton. Les Ferrari ont tout perdu au moment du départ.

Après des qualifications disputées en matinée, la course démarre à 14h10 heure locale à Suzuka. Un week-end marqué et bouleversé par le typhon Hagibis qui a épargné la région du circuit mais pas certaines zones du Japon malheureusement où les dégâts humains et matériels sont importants.

Place au sport, avec Sebastian Vettel en pole pour la seconde fois de la saison et la 57e fois de sa carrière ; cette performance n'a pas empêché l'inquiétude de naître sur la grille de départ, avec une certaine agitation de la part des mécaniciens autour de la monoplace frappée du #5. Outre la première ligne 100% Ferrari, les pilotes ayant rencontré des problèmes en qualifications sont tous de la partie : Nico Hülkenberg s'élance 15e, Kevin Magnussen 19e (+5 places de pénalité en raison d'un changement de boîte de vitesses après son accident) et Robert Kubica depuis les stands. Williams est parvenu à changer un châssis complet entre les qualifications et la course. Côté pneus : la plupart des pilotes démarrent en tendres (rouges), mais les Alfa Romeo, les Williams, Ricciardo et Magnussen sont en mediums (jaunes).

Ferrari, départ catastrophe

Au départ, les Ferrari restent scotchées sur la grille, pire Vettel semble bouger légèrement avant l'extinction des feux. Bottas les passe aisément pour prendre la tête. Derrière le grabuge débute : Leclerc accroche Verstappen qui lui avait fait l'extérieur, après avoir pris l'avantage sur Hamilton. Le Néerlandais est poussé dehors et relégué en fond de peloton. L'aileron de la Ferrari #16 est endommagé mais il ne s'arrête pas pour autant. Ce qui devait arriver arriva : le morceau finit par se détacher et va percuter la Mercedes du leader du championnat, dans le second tour, qui y perd son rétroviseur. Finalement, Leclerc s'arrête bien au troisième tour pour changer d'aileron et repart derrière Verstappen. Après quelques atermoiements, une enquête est finalement lancée sur leur incident, mais la décision est repoussée après la course.

En vidéo :

Le morceau d'aileron perdu par Leclerc a des conséquences sur la course de Norris, obligé de passer aux stands pour un nettoyage de ses écopes de freins, ce qui le fait retomber loin dans le peloton. Le pilote britannique, peu avant cela, avait été attaqué de façon cavalière par Albon à la chicane pour le compte de la cinquième place, déclenchant une autre enquête des commissaires. La course se stabilise quelque peu : Bottas creuse l'écart sur Vettel, qui fait l'objet d'une enquête pour son potentiel départ volé, alors que Hamilton revient lentement sur l'Allemand. Bien aidé par sa Ferrari, Leclerc remonte le peloton alors que Verstappen est lui en difficulté avec une voiture abîmée et peine à revenir aussi vite. Il finira par abandonner.

Hamilton handicapé par sa stratégie

L'enquête pour départ volé ne débouche sur aucune sanction pour Vettel, en dépit des images pourtant claires, mais le pilote Ferrari perd beaucoup de terrain sur Bottas. Il s'arrête peu après le 15e tour pour chausser des tendres à nouveau, pour une stratégie à deux arrêts. Dans la boucle suivante, Bottas s'arrête également, pour chausser des mediums et faire lui aussi deux arrêts. Hamilton reste lui en piste car il est sur une stratégie à un seul arrêt. Le Britannique s'arrête finalement au 22e passage, pour passer aux mediums, alors que Bottas lui avait repris une dizaine de secondes en une demi-douzaine de tours. 

En vidéo :

Reparti à une vingtaine de secondes de son équipier et avec les mêmes pneus, Hamilton s'étonne à la radio d'avoir été laissé en piste malgré une dégradation plus forte que prévue et également d'avoir été chaussé de mediums et non de durs. L'usure des pneus est vraiment un problème, à tel point que Leclerc est obligé de repasser aux stands au 27e tour pour monter des tendres. Au 31e tour, Vettel, second à une douzaine de secondes de Bottas, effectue son second passage au stand et ressort en mediums. 

Vettel contient Hamilton

Leclerc continue de remonter vite dans la hiérarchie. Le Monégasque se retrouve au 35e tour derrière Gasly, qui occupe la sixième position provisoire, avant de le passer dans Spoon. Bottas passe aux stands, pour chausser des tendres, au 36e passage. Il ressort à neuf secondes de son équipier mais avec des gommes neuves et plus rapides. Le Finlandais doit cependant faire face à du trafic dans ses premiers tours en gommes à flancs rouges. L'écart ne diminuant pas avec Hamilton, il se fait confirmer par son ingénieur que le quintuple Champion du monde doit normalement s'arrêter à nouveau. C'est ce qui se passe au 43e tour : Hamilton va finir la course en tendres. Il ressort à cinq secondes de Vettel mais revient rapidement sur lui après avoir fendu un peu de trafic.

Au 45e tour, Hülkenberg est prié de laisser passer Ricciardo, sur une meilleure stratégie. L'Australien s'empare de la neuvième place avant de se jouer de Stroll pour pointer huitième puis septième après avoir pris l'avantage sur Gasly. Sur les talons de Vettel, Hamilton ne parvient pas à prendre l'avantage sur la Ferrari, trop rapide en ligne droite. À l'entame du dernier tour pour les deux hommes, Pérez passe Gasly par l'extérieur au premier virage mais il y a un contact entre eux, ce qui entraîne la sortie de piste du Mexicain, sans gravité toutefois. 

Valtteri Bottas passe la ligne d'arrivée en première place, pour sa première victoire depuis Bakou. Le Finlandais devance Sebastian Vettel et Lewis Hamilton ; ce dernier inscrit le point du meilleur tour. L'écart entre le quintuple Champion du monde et son équipier est désormais de 64 points.

Japan GP du Japon - Course

P. Pilote Constructeur Tours Écart
1 Finland Valtteri Bottas Mercedes 52  
2 Germany Sebastian Vettel Ferrari 52 13.343
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 52 13.858
4 Thailand Alexander Albon Red Bull 52 59.537
5 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 52 1'09.101
6 Monaco Charles Leclerc Ferrari 51 1 Lap
7 Australia Daniel Ricciardo Renault 51 1 Lap
8 France Pierre Gasly Toro Rosso 51 1 Lap
9 Mexico Sergio Pérez Racing Point 51 1 Lap
10 Germany Nico Hülkenberg Renault 51 1 Lap
11 Canada Lance Stroll Racing Point 51 1 Lap
12 Russian Federation Daniil Kvyat Toro Rosso 51 1 Lap
13 United Kingdom Lando Norris McLaren 51 1 Lap
14 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 51 1 Lap
15 France Romain Grosjean Haas 51 1 Lap
16 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 51 1 Lap
17 Denmark Kevin Magnussen Haas 51 1 Lap
18 United Kingdom George Russell Williams 50 2 Laps
19 Poland Robert Kubica Williams 50 2 Laps
  Netherlands Max Verstappen Red Bull 14 38 Laps
Article suivant
LIVE F1 - Suivez le GP du Japon en direct

Article précédent

LIVE F1 - Suivez le GP du Japon en direct

Article suivant

Bottas élu "Pilote du Jour" du GP du Japon 2019

Bottas élu "Pilote du Jour" du GP du Japon 2019
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Japon
Catégorie Course
Auteur Fabien Gaillard