Course - Croisière tranquille pour Rosberg, Bottas et Hamilton vaillants

Nico Rosberg a remporté son Grand Prix national pour la première fois de sa carrière, à Hockenheim, et étendu son avance au Championnat du Monde des pilotes face à son équipier Lewis Hamilton, parti 20ème et remonté à une héroïque troisième place...

Nico Rosberg a remporté son Grand Prix national pour la première fois de sa carrière, à Hockenheim, et étendu son avance au Championnat du Monde des pilotes face à son équipier Lewis Hamilton, parti 20ème et remonté à une héroïque troisième place du podium, en dépit de trois arrêts aux stands.

La victoire de l’Allemand marque son 4ème succès 2014 ; le 7ème de sa carrière. Valtteri Bottas complète le podium avec une méritante 2nde place, après avoir résisté avec bravoure à Hamilton pendant un intense dernier relais avec des gommes à l'agonie.

--

C’est à un cavalier seul de Nico Rosberg, poleman devant les deux Williams, que se prépare la grille, tandis que Lewis Hamilton ne s’élance que depuis la 20ème position, promettant un certain spectacle. Mais la menace de précipitations de 60% au départ maintient un certain suspense au-dessus des casques avant le GP, et l’intervention possible d’une voiture de sécurité donne des espoirs stratégiques à de nombreux pilotes pas aussi bien placés sur la grille que souhaité -comme Button et Räikkönen, respectivement P11 et P12-.



Massa dans les airs au premier virage




Des nuages gris chargés surplombent la piste de Hockenheim lorsque s’éteignent les feux pour le départ, que Marcus Ericsson prend depuis la pitlane. Sur une stratégie différente des leaders, Räikkönen (P12), Grosjean (P14) et Hamilton (P20) s’élancent avec le composé Pirelli tendre, plus endurant.



Le départ est bon pour Rosberg au premier virage mais c’est derrière que ça se frotte. La Williams de Massa, qui prend un départ moyen, est propulsée à l’envers et glisse sur de longs mètres suite à un contact avec le pneu de la McLaren de Magnussen, qui garde sa ligne à l’intérieur et ne peut éviter l’incident. Le Brésilien s’en sort sans dommage physique, mais sa course est finie pour la troisième fois de la saison dès le premier tour. Les commissaires de course concluent logiquement en un non-lieu pour ce qui est considéré comme un incident de course malheureux.



La voiture de sécurité prend la piste pour un tour puis libère la meute : Rosberg mène devant Bottas, Vettel, Alonso, Hülkenberg, et Button, grand gagnant du premier tour. Hamilton pointe 17ème. Dès le 5ème tour, Rosberg dispose d’une avance de 2.5s sur Bottas. La remontée de Hamilton (P13) se poursuit avec des dépassements en piste sur les Lotus ; le Britannique a déjà la Red Bull de Ricciardo en ligne de mire.



Rosberg creuse son trou, Hamilton au chausse-pied !




En tête, le gouffre qui se creuse entre Rosberg et Bottas (6.2s au 10ème tour), tandis que Hamilton se fait une frayeur en touchant une Sauber pour le gain de la 12ème place. Kvyat tente un dépassement sur Pérez pour le gain de la 7ème place mais ne peut s’en prendre qu’à lui-même lorsque les deux hommes entrent en contact, l’envoyant hors-piste. Le Russe perd 4 positions, et passe aux stands dans la foulée pour vérifier l’état de sa monoplace, tandis que le Mexicain poursuit sa route.



Hamilton, en dépit des pneus tendres, a le rythme pour dépasser Ricciardo mais se retrouve englué dans le trafic, incarné par un Räikkönen et un Pérez plus lents. Ricciardo en profite et se donne de l’air sur le pilote Mercedes en lançant l’assaut avec succès sur la Ferrari. Au 12ème passage, un freinage très tardif de Hamilton lui permet de prendre le dessus sur Ricciardo et Räikkönen à la fois de façon spectaculaire, et non sans un contact avec Räikkönen, qui perd un petit bout de carrosserie ! Pérez est à son tour vite avalé, et Hamilton pointe 5ème tandis qu’Alonso et Button s’arrêtent déjà pour changer leurs pneus supertendres.



Une autre bataille rangée à trois de front intervient entre les deux Ferrari et la Red Bull de Vettel. Sur un freinage au T15, le Quadruple Champion du Monde se rabat légèrement au freinage sur Räikkönen, qui perd de nouveau un morceau d’aileron avant mineur tout en parvenant à ne pas envoyer Alonso hors-piste !



Hamilton fait durer son train de pneus tendres




De petits écarts permettent désormais d’éviter les passes d’armes trop musclées vues auparavant. Serein, Rosberg dispose au 20ème passage d’une avance de 9.0s sur Hamilton, parti en tendres, mais virtuellement 19s de plus derrière en raison d’un arrêt de retard. Progressivement, l’Anglais perd toujours plus de terrain sur son équipier et laisse passer Bottas, mais fait durer ses tendres aussi longtemps que possible.



Hamilton entre aux stands au 26ème passage pour chausser un autre train de tendres et ressort P8 : il terminera donc la course à l’attaque, en supertendres.



Jean-Eric Vergne, qui a gagné un avantage en quittant la piste selon les commissaires, doit observer un Stop & Go de 5 secondes. Les malheurs des Français s’enchaînent : Romain Grosjean immobilise son E22 un tour au T27 sur une avarie de l’unité de puissance Renault.



Troisième contact et dilemme pour Hamilton




Hamilton prend le dessus sur Ricciardo au 29ème tour pour le gain de la 7ème place. Prenant un pari audacieux en essayant de dépasser Button sur un gros freinage, Hamilton endommage le pan vertical de son aileron avant quelques minutes après. Un troisième contact pour Hamilton, qui donne tout pour remonter et limiter la casse face à Rosberg. Button entre aux stands et Hülkenberg passe à son tour derrière Hamilton en quelques tours : au 35ème passage, le pilote Mercedes évolue P3, à la faveur d’un arrêt de Vettel.



Rosberg évolue en ménageant tranquillement son avance de 15s sur Bottas, disposant lui-même du même écart sur Hamilton, avec 30 tours à parcourir. Si les temps de Hamilton permettent de penser qu’il peut reprendre Bottas, le dommage sur l’aileron avant se fait sentir et engendre une dégradation pneumatique supérieure aux estimations à l’avant. Un problème le contraignant à changer pour une stratégie en 3 arrêts : à 23 tours de l’arrivée, Hamilton chausse les supertendres et lance la charge avec des tours « qualif » !



Tours qualifs pour Hamilton




Se sachant condamné à attaquer jusqu’en fin de course avec deux trains de supertendres neufs, Hamilton donne tout. Son premier tour lancé est une seconde plus rapide en piste que n’importe qui.



Un incendie spectaculaire embrase l’arrière de la Toro Rosso de Daniil Kvyat au 46ème tour. Le Russe s’extrait de son auto avec frustration amis sain et sauf.



Adrian Sutil perd sa Sauber de façon embarrassante dans le dernier virage, et reste bloqué au début de la ligne droite des stands. L’auto est abandonnée en dehors de la trajectoire et active un double drapeau jaune. La monoplace met beaucoup de temps à être évacuée par les commissaires, qui doivent pousser l’auto en pleine course. La crainte d’une entrée en jeu de la voiture de sécurité pousse Hamilton à passer aux stands pour chausser ses derniers supertendres au 51ème des 67 tours.



En difficultés avec ses pneus, Bottas doit maintenant gérer une avance de 17s sur Hamilton pour sauver sa seconde position jusqu’au drapeau à damier. Les temps de Hamilton sont incroyables : en 1’19’9s, le Britannique reprend 2.5s au tour au Finlandais !



Hamilton remonte Bottas comme une bombe et voit enfin se dessiner la seconde place. Les 10 derniers tours ne sont que de la gestion pour le trio de tête, mais chaque tour qui passe derrière Bottas rend la tâche plus compliquée à Hamilton, dont les pneus sont à l'agonie. La résistance héroïque du Finlandais jusque dans le dernier tour est récompensée par la seconde place. Hamilton perd au final 10 points sur Rosberg après s’être élancé de la 20ème position de la grille...

Formule 1 - Grand Prix d'Allemagne 2014
Pilote Ecurie Ecart Pts
01   N. Rosberg   Mercedes 67 tours 25
02   V. Bottas   Williams +20.7 18
03   L. Hamilton   Mercedes +22.5 15
04   S. Vettel   Red Bull +44.0 12
05   F. Alonso   Ferrari +52.4 10
06   D. Ricciardo   Red Bull +52.5 8
07   N. Hülkenberg   Force India +64.1 6
08   J. Button   McLaren +84.7 4
09   K. Magnussen   McLaren +1 tour 2
10   S. Pérez   Force India +1 tour 1
11   K. Räikkönen   Ferrari +1 tour
12   P. Maldonado   Lotus +1 tour
13   J. Vergne   Toro Rosso +1 tour
14   E. Gutiérrez   Sauber +1 tour
15   J. Bianchi   Marussia +1 tour
16   K. Kobayashi   Caterham +2 tours
17   M. Chilton   Marussia +2 tours
18   M. Ericsson   Caterham +2 tours
Ab   A. Sutil   Sauber Sortie de piste
Ab   D. Kvyat   Toro Rosso Incendie
Ab   R. Grosjean   Lotus Moteur
Ab   F. Massa   Williams Accrochage
Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Lewis Hamilton , Nico Rosberg , Adrian Sutil , Romain Grosjean , Marcus Ericsson , Valtteri Bottas , Jean-Éric Vergne , Daniil Kvyat
Équipes McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités