Course : Hamilton passe, Ferrari trépasse !

C’est sur une piste où la fournaise règne que le premier départ de la saison va être donné, en effet il y a 37°C dans l'air, 51°C sur la piste, un vent à 2

C’est sur une piste où la fournaise règne que le premier départ de la saison va être donné, en effet il y a 37°C dans l'air, 51°C sur la piste, un vent à 2.6 m/s et une humidité de 11%. Tous les pilotes ont décidé de partir avec la spécification la plus dure des pneus Bridgestone, à l’exception de Massa, Räikkönen et Glock.

C’est parti : dans le haut du peloton le hiérarchie reste identique, mais Rosberg et Räikkönen font des départs incroyables et remontent de nombreuses places. C’est la panique car il y a eu un gros carton dans le premier virage impliquant principalement Fisichella et Vettel. De même Massa est parti tout seul à la faute dans le virage n°1, il a cassé son aileron avant.

La voiture de sécurité sort, Massa et Nakajima en profitent pour passer aux stands. Le drapeau vert est agité, mais la hiérarchie reste inchangée. Actuellement Rosberg est en quatrième place, Räikkönen est P8, et Alonso tient la P10.

Hamilton attaque très fort, il ne cesse de s’emparer des meilleurs temps au tour, il a maintenant quatre secondes d’avance sur Kubica, et 6.8 secondes sur Kovalainen. Bourdais est pour l’instant P13, et Piquet P15. Quant à Räikkönen il reste bloqué en huitième position derrière Barrichello.

Il n’y a plus de Force India en piste, puisque Fisichella a tapé dans le premier tour, et Sutil vient de rentrer dans son garage. A 44 tours de la fin, les abandons sont au nombre de six avec : Sutil, Webber, Button, Davidson, Vettel, et Fisichella. Le premier à rentrer aux stands pour ravitailler est Robert Kubica, il repasse des pneus durs.

Hamilton règne en maître, puisqu’il a maintenant quine secondes d’avance sur le deuxième, son coéquipier Heikki Kovalainen. Mais le pilote anglais s’arrête pour ravitailler, il reprend des pneus durs, et ressort juste derrière Heidfeld. Au même moment, Iceman réussi enfin à dépasser Barrichello dans le virage n°3.

Grosse déception pour Jarno Trulli, il rentre dans son garage alors qu’il était très bien placé, la fiabilité sera plus qu’importante cette saison. Rosberg et Heidfeld rentrent dans les stands en même temps, et le pilote BMW parvient à repartir devant son collègue de chez Williams.

Kovalainen rentre lui aussi dans les stands, il repasse des pneus durs, et sort en P2 juste devant Räikkönen. Massa et Coulthard se heurtent dans le virage, et on sort la safety car. Räikkönen hésite à rentrer aux stands mais il n’a pas le droit alors il donne un joli coup de volant pour revenir sur la trajectoire.

Cette voiture de sécurité ne fait pas les affaires de Hamilton, qui avait une avance conséquente sur son coéquipier et sur le champion du monde en titre. Kubica, Glock, Bourdais et Alonso profitent de cette safety car pour ravitailler.

Le drapeau vert est agité, et la lutte entre Kovalainen et Räikkönen fait rage ! Mais le champion du monde se loupe totalement dans le virage n°6, il frôle le mur de justesse, et repart bon dernier. Ce Grand Prix est une véritable hécatombe : Massa abandonne, Piquet aussi, et Sato également. Il ne reste que onze voitures en piste !

Bourdais fait une très bonne affaire, puisque sa connaissance des courses américaines lui permet de sortir son épingle du jeu, il est pour l’instant P6. Iceman tente le tout pour le tout, dont un dépassement suicidaire sur Glock, mais ça ne paye pas puisque le pilote finlandais par en tête-à-queue. Hamilton rentre aux stands et ressort derrière Barrichello. Glock par à la faute et explose littéralement sa voiture, il a un peu de mal à sortir de sa monoplace, mais dans l’ensemble il va plutôt bien.

Cependant la voiture de sécurité fait sa sortie, ce qui ne fait pas l’affaire de Kovalainen qui n’a pas ravitaillé pour la seconde fois et n’a pas passé de pneus tendres. Barrichello est rentré aux stands et est reparti en emportant le ravitailleur, c’est de la faute de l’homme a la sucette. Il ressort d'ailleurs en grillant le feu rouge.

La FIA pénalise Barrichello de dix secondes car il est rentré dans la pitlane alors que son accès était interdit. Kovalainen et Alonso sont eux rentrés après l’autorisation de la FIA, mais le doublé McLaren sera maintenant impossible.

Nakajima et Kubica s’accrochent, le pilote polonais abandonne, il ne reste maintenant que neuf voitures en piste. Alonso réalise un double dépassement sur Kovalainen et Räikkönen, c’est superbe. Il reste huit tours, et la lutte entre le double champion du monde et son remplaçant chez McLaren anime la fin de course. Le pilote français Sébastien Bourdais marque tous les esprits, il est pour l’instant P4.

Räikkönen abandonne à son tour, il n’y aura donc aucune Ferrari à l’arrivée de la course. Kovalainen multiplie les attaques sur Alonso, mais l’espagnol est coriace. Il n’y a plus que sept voitures en course puisque Sébastien Bourdais vient d’abandonner alors qu'il était quatrième, toutes les voitures sont donc dans les points.

Heikki Kovalainen s’est offert un exceptionnel dépassement sur Fernando Alonso, mais l’espagnol reprend sa place dans la ligne droite. Voilà la course australienne est maintenant terminée, Lewis Hamilton est le premier vainqueur de la saison, Heidfeld est P2, Rosberg s’offre son premier podium, Alonso s’empare de la P4, Kovalainen prend la P5, Barrichello est 6ème, Nakajima est 7ème, et la 8ème place est accordée à Sébastien Bourdais malgré son abandon.

La course voit donc la grande victoire de Hamilton, qui fut intouchable tout le long du Grand Prix, et la déchéance de l’écurie Ferrari qui n’emmène aucune voiture à l'arrivée. Du côté du championnat, l’écurie McLaren fait le plein de points puisqu’elle en comptabilise quatorze.

Pos Pilotes Equipes Tours Ecart Points
01 L. Hamilton McLaren 58 10
02 N. Heidfeld BMW Sauber 58 + 5.4 secs 8
03 N. Rosberg Williams 58 + 8.1 secs 6
04 F. Alonso Renault 58 + 17.1 secs 5
05 H. Kovalainen McLaren 58 + 18.0 secs 4
06 R. Barrichello Honda 58 + 52.4 secs 3
07 K. Nakajima Williams 57 + 1 Tour 2
08 S. Bourdais Toro Rosso 55 + 3 Tours 1
09 K. Räikkönen Ferrari 53 + 5 Tours
Ret R. Kubica BMW Sauber 47 + 11 Tours
Ret T. Glock Toyota 43 + 15 Tours
Ret T. Sato Super Aguri 32 + 26 Tours
Ret N. Piquet Renault 30 + 28 Tours
Ret F. Massa Ferrari 29 + 29 Tours
Ret D. Coulthard Red Bull 25 + 33 Tours
Ret J. Trulli Toyota 19 + 39 Tours
Ret A. Sutil Force India 8 + 50 Tours
Ret M. Webber Red Bull 0 Abandon
Ret J. Button Honda 0 Abandon
Ret A. Davidson Super Aguri 0 Abandon
Ret S. Vettel Toro Rosso 0 Abandon
Ret G. Fisichella Force India 0 Abandon

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jarno Trulli , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Sébastien Bourdais , Heikki Kovalainen , Robert Kubica
Équipes McLaren , Toro Rosso , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités