Course - Hamilton s'impose et prend la tête du championnat !

partages
commentaires
Course - Hamilton s'impose et prend la tête du championnat !
Par : Benjamin Vinel
24 juil. 2016 à 13:45

À la suite d'un long duel avec son coéquipier Nico Rosberg, Lewis Hamilton a remporté le Grand Prix de Hongrie pour s'emparer de la tête du championnat 2016 de Formule 1.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid devant son équipier Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Fernando Alonso, McLaren MP4-31
Valtteri Bottas, Williams FW38
Jenson Button, McLaren MP4-31
Marcus Ericsson, Sauber C35
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-16
Esteban Gutierrez, Haas F1 Team VF-16
Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid bloque une roue au freinage
Rio Haryanto, Manor Racing
Nico Hulkenberg, Sahara Force India
Daniil Kvyat, Scuderia Toro Rosso STR11
Kevin Magnussen, Renault Sport F1 Team RS16
Felipe Massa, Williams FW38
Felipe Nasr, Sauber C35
Jolyon Palmer, Renault Sport F1 Team
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Sergio Perez, Sahara Force India F1 VJM09
Kimi Raikkonen, Ferrari SF16-H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB12
Nico Rosberg, Mercedes AMG F1 W07 Hybrid
Carlos Sainz, Scuderia Toro Rosso
Max Verstappen, Red Bull Racing RB12
Sebastian Vettel, Ferrari SF16-H bloque une roue au freinage
Pascal Wehrlein, Manor Racing

B.V., Hungaroring - Les conditions étaient plus chaudes que jamais cette saison pour ce Grand Prix, avec une température atteignant les 52 °C en piste pour 28 °C dans l'air.

Nico Rosberg s'élançait de la pole position devant son coéquipier Lewis Hamilton après la polémique des qualifications. Les deux Red Bull étaient en embuscade en deuxième ligne, Daniel Ricciardo devant Max Verstappen.

Et au départ, Ricciardo a bien failli damer le pion aux Mercedes par l'extérieur du premier virage grâce à un excellent envol, même s'il a fini par rétrograder au troisième rang. Le départ de Hamilton n'a pas été largement meilleur que celui de Rosberg, mais suffisamment pour lui faire l'intérieur au premier virage.

 

Le top 4 est resté dans cet ordre en début de course avec environ une seconde entre chaque pilote, Hamilton en tête devant Rosberg, Ricciardo et Verstappen. Sebastian Vettel tenait à peu près leur rythme en cinquième place, mais Fernando Alonso, sixième, perdait rapidement du terrain.

Les malheurs de Jenson

Plus loin, Jenson Button a rétrogradé en fond de peloton, victime d'une perte de pression hydraulique qui lui a fait perdre 20 secondes en un tour. Et lorsque son ingénieur lui a demandé de rester en piste, l'ironie du Champion du monde 2009 s'est fait entendre : "Oh, fantastique ! Quel enfer ça va être !". Button a finalement rallié les stands à la fin du septième tour... avant d'écoper d'un drive through, les conseils de son équipe ayant été jugés comme non autorisés par les commissaires.

À la fin du 14e tour, alors qu'il avait accumulé un retard de 13 secondes sur la tête de la course, Sebastian Vettel a abandonné ses gommes supertendres pour un train de tendres, espérant faire l'undercut à ses rivaux. Ricciardo, relégué à cinq secondes de Rosberg, a fait le même choix au tour suivant, conservant la troisième place virtuelle.

Verstappen, en revanche, a fait une mauvaise opération avec un arrêt lent à la fin du 16e tour, se faisant dépasser par Vettel et reprenant la piste coincé derrière Kimi Räikkönen, qui ne s'était pas encore arrêté. Les Mercedes se sont arrêtées à la fin des 16e (Hamilton) et 17e (Rosberg) tours, et le Britannique a conservé la tête avec une seconde d'avance sur son coéquipier et dix sur Ricciardo.

Mercedes perd du terrain...

Étonnamment, dans les tours qui ont suivi, l'Australien est parvenu à réduire l'écart de moitié sur les Mercedes. Ces dernières étaient clairement en difficulté, car Vettel est également remonté. À tel point que Mercedes a demandé à Hamilton, leader de la course, d'augmenter son rythme. Le triple Champion du monde a répondu à cette requête par un meilleur tour personnel, huit dixièmes plus rapide que Rosberg dans la même boucle.

Pourtant, Ricciardo a créé la surprise en chaussant un deuxième train de tendres dès la fin du 33e tour. Son dernier relais allait donc durer pas moins de 37 boucles. Or, son rythme n'a pas forcément progressé avec ces gommes plus neuves. Verstappen a changé de pneus quelques tours plus tard.

Hamilton, Vettel et Rosberg cependant, se sont arrêtés à 28 (pour les deux premiers) et 27 (pour le dernier) boucles de l'arrivée, ce qui laissait présager un passage en moins par les stands. Le pilote Ferrari n'était d'ailleurs pas ravi du trafic qu'il a rencontré...

 

... avant de creuser l'écart à nouveau

À ce stade de la course, Hamilton était en tête avec deux secondes et demie d'avance sur Rosberg, sept sur Ricciardo, dix sur Räikkönen (qui allait rentrer au stand à la fin du 50e tour) et 14 sur Vettel. Verstappen était relégué au sixième rang avec 22 secondes d'écart, alors qu'Alonso, septième, accusait près d'une minute de retard. Un peu plus tard, Jolyon Palmer se faisait remarquer par une pirouette au virage 4.

 

Cependant, Hamilton a vu son avance se réduire de façon drastique lorsqu'il a été bloqué par la Haas d'Esteban Gutiérrez, à qui il prenait un tour. Rosberg est ainsi revenu à une demi-seconde de son rival avant de ressortir de la zone DRS aussitôt et a grandement peiné à réduire l'écart à moins d'une seconde.

Record pour Hamilton en Hongrie

Lewis Hamilton remporte donc son cinquième Grand Prix de Hongrie, s'emparant ainsi du record du nombre de victoires au Hungaroring... et de la tête du championnat ! Nico Rosberg finit deuxième devant Daniel Ricciardo, qui a résisté à la pression de Sebastian Vettel pour la troisième place.

La fin de la course a été marquée par la lutte de longue haleine entre Max Verstappen et Kimi Räikkönen pour la cinquième place, mais le Finlandais n'est pas parvenu à trouver l'ouverture et a même légèrement endommagé son aileron avant dans un contact avec la Red Bull.

Fernando Alonso obtient une septième place dont il sera certainement très satisfait devant Carlos Sainz, Valtteri Bottas et Nico Hülkenberg.

Grand Prix de Hongrie
 PiloteÉquipeTempsPts
01 L. Hamilton Mercedes 70 tours 25
02 N. Rosberg Mercedes +1.9 18
03 D. Ricciardo Red Bull +27.5 15
04 S. Vettel Ferrari +28.2 12
05 M. Verstappen Red Bull +48.6 10
06 K. Räikkönen Ferrari +49.0 8
07 F. Alonso McLaren + 1 tour 6
08 C. Sainz Toro Rosso + 1 tour 4
09 V. Bottas Williams + 1 tour 2
10 N. Hülkenberg Force India + 1 tour 1
11 S. Pérez Force India + 1 tour  
12 J. Palmer Renault + 1 tour  
13 E. Gutiérrez Haas + 1 tour  
14 R. Grosjean Haas + 1 tour  
15 K. Magnussen Renault + 1 tour  
16 D. Kvyat Toro Rosso + 1 tour  
17 F. Nasr Sauber + 1 tour  
18 F. Massa Williams + 2 tours  
19 P. Wehrlein Manor + 2 tours  
20 M. Ericsson Sauber + 2 tours  
21 R. Haryanto Manor + 2 tours  
  J. Button McLaren Abandon  
Article suivant
Vandoorne pourrait remplacer Haryanto chez Manor

Article précédent

Vandoorne pourrait remplacer Haryanto chez Manor

Article suivant

Championnat - Les classements après le GP de Hongrie

Championnat - Les classements après le GP de Hongrie
Charger les commentaires