Course - Hamilton, Roi de Hongrie !

Lewis Hamilton (Mercedes) a aisément remporté le Grand Prix de Hongrie 2020 de F1 malgré un départ sur piste humide. Il devance Max Verstappen (Red Bull) malgré sa frayeur de l'avant-course et Valtteri Bottas (Mercedes).

La pluie accueille les pilotes au moment de la mise en grille au-dessus du Hungaroring. Et c'est dans ce tour, souvent de reconnaissance, que Max Verstappen commet avant même la course une faute. Le Néerlandais teste les pneus intermédiaires mais se manque au freinage du virage 12 et tire tout droit dans les pneus. Aileron avant brisé mais surtout suspension avant touchée, il parvient à se mettre en grille mais ses mécaniciens doivent travailler d'arrache-pied pour que la monoplace soit prête et sûre. Il prend finalement le départ.

Le temps d'arriver au moment du tour de formation, la piste a bien séché, mais pas suffisamment pour ne pas partir en intermédiaires (verts). Magnussen est le seul en gommes pluie (bleus). Avant même de se rendre sur la grille, Kvyat signale à la radio qu'il veut rentrer au stand pour passer les slicks, sur une piste effectivement à la limite. Les Haas font en tout cas ce choix et passent en mediums sans aller sur la grille.

Lire aussi :

Bottas, envol anticipé mais raté

Au départ, Hamilton prend un excellent envol au contraire de Bottas, qui a bougé avant le signal. Le Finlandais est englouti et dépassé par Stroll, Verstappen et les Ferrari. Le contact est évité de peu avec Leclerc pour le Finlandais. Autre perdant de cet envol, Pérez qui est seulement septième. Hamilton se se construit vite une avance de plusieurs secondes sur Stroll. Le Canadien est suis la menace d'un Verstappen déchaîné. Leclerc et Bottas passent aux stands dès la fin du deuxième tour, le premier pour des tendres et le second pour des mediums. Ils ressortent derrière les Haas.

Hamilton rentre au tour suivant, avec de nombreux autres pilotes. Verstappen, Ricciardo et Ocon sont eux restés en piste et occupent provisoirement les trois premières places. Très provisoirement car Hamilton reprend la tête au 5e passage, devant Vestappen et Magnussen ! Derrière le top 3, Grosjean est 4e et a sur le dos un groupe composé de Stroll, Leclerc et Bottas. Pendant les arrêts au stand, un incident a lieu entre Latifi et Sainz ; le Canadien a crevé, les commissaires se saisissent du dossier pour lui infliger 5 secondes, pour unsafe release.

Lire aussi :

Après sept tours, Hamilton compte 7,5 secondes d'avance sur Verstappen, 12 sur Magnussen et 15 sur un duo Grosjean-Stroll. Le pilote Racing Point double le Français pour prendre la quatrième place dans le premier virage. Pendant que Hamilton et Verstappen s'échangent les meilleurs tours, Bottas tente de prendre l'avantage sur Leclerc. Cependant, en tentant de faire l'intérieur au virage 3, le Finlandais passe dans une plaque d'humidité et est piégé. Le Monégasque conserve sa position et le leader du championnat perd quelques secondes en tirant au large.

Au passage suivant, le 11e des 70 tours, en revanche, Bottas prend l'avantage. Leclerc, en gommes tendres, souffre de plus en plus. Le #77 revient ensuite sur Grosjean, cinquième, et le dépasse à l'entame du 12e passage. Vettel, huitième, commet une erreur dans le virage 12 et sort au large, ouvrant la porte à Albon. De la pluie est attendue dans le quart d'heure suivant.

Le pari payant des Haas

Après 15 tours, Hamilton possède 10 secondes d'avance sur Verstappen, 23 sur Magnussen, 24 sur Stroll et 25 sur Bottas. Grosjean, sixième, est plutôt tranquille car derrière lui la bataille fait rage entre Leclerc et Albon pour la septième position, avec Vettel et Pérez en observateurs de luxe. Stroll finit par passer Magnussen au 16e tour, Bottas fait de même dans la 17e boucle, tous les deux au premier virage. Peu après l'abandon de Gasly, victime d'un problème moteur, Albon parvient à trouver l'ouverture sur Leclerc, au virage 1. Vettel passe son équipier, en perdition, au tour suivant.

Au 20e passage, Hamilton compte près de 12 secondes d'avance sur Verstappen, 28 sur Stroll et 30 sur Bottas. Magnussen et Grosjean suivent ensuite, devant Albon et Vettel. Leclerc passe finalement au stand, pour chausser des pneus durs ; il ressort 15e, à un tour. Les positions et les écarts se stabilisent après 25 tours de course alors que les écuries restent dans l'expectative en raison des conditions météo incertaines.

Lire aussi :

Au 30e tour, Albon a fait la jonction avec Grosjean en sixième place et le dépasse au premier virage 1, au prix d'une manœuvre limite. Vettel, qui était juste derrière le Français, passe au stand pour chausser les durs. Pérez, au tour suivant, prend l'avantage sur le pilote Haas. La bataille fait rage pour la 14e place entre Norris sur des gommes mediums usées et Leclerc en durs plus neufs, le duel est âpre mais le Monégasque vient à bout de son adversaire au 32e tour.

Après 33 tours, Hamilton creuse l'écart sur Verstappen et compte 18 secondes d'avance. Bottas, quatrième et coincé derrière Stroll, s'arrête pour monter les mediums. Il ressort à la même position. La pluie semble retomber légèrement sur le Hungaroring au moment où Albon chausse les durs. Stroll s'arrête au 35e tour, lui aussi pour monter des mediums. Verstappen fait de même au passage suivant, pour mettre des durs. Hamilton, enfin, conclut le bal du top 5 en s'arrêtant au 37e tour.

Verstappen résiste à Bottas

Après 40 tours, Hamilton est toujours en tête, avec 19,5 secondes d'avance sur Verstappen et 24 sur Bottas qui attaque pour revenir sur le Néerlandais. Latifi part à la faute sans gravité au virage 5 après avoir freiné une roue dans l'herbe. Il peut repartir. Derrière le top 3, Stroll accuse le coup à 21 secondes de Bottas mais dispose d'une avance de 24 secondes sur Vettel. Albon, Pérez, Magnussen, Ricciardo et Leclerc complètent le top 10. L'Australien prend, peu après son arrêt, l'avantage sur le Danois.

Au 47e tour, la jonction est faite entre Verstappen et Bottas pour la seconde place. Mais le Finlandais est piégé par le trafic par la suite et reperd le contact. Il passe d'ailleurs par les stands au 50e tour pour monter de nouveaux pneus durs et tenter ce qui avait réussi à son équipier l'an passé. Le leader du championnat se lance à l'attaque intégrale. Stroll profite d'avoir la possibilité de le faire pour s'arrêter également et monter des pneus durs. Il ressort juste devant Vettel et conserve donc sa quatrième place.

Au 60e tour, Bottas revient vite sur Verstappen, qui ne compte neuf secondes d'avance, alors que Hamilton creuse toujours l'écart avec le Néerlandais. La 10e position est perdue par Leclerc au profit de Sainz dans le premier virage. Au 65e tour, Bottas est revenu sous les cinq secondes et Hamilton tente le pari de chausser les tendres pour les derniers tours et tenter d'aller chercher le meilleur tour. L'arrêt n'est pas parfait, mais il repart en tête. Albon a passé Vettel après une erreur de l'Allemand au virage 3.

Hamilton réalise 1'17"4 pour signer le meilleur tour au terme du 68e passage, qu'il améliorera en 1'16"6 dans l'ultime boucle. Pendant ce temps, Bottas fait la jonction avec Verstappen mais cela ne suffit pas pour prendre l'avantage. C'est la huitième victoire de Lewis Hamilton en Hongrie, il égale le record de Michael Schumacher de victoires sur un même circuit.

Hungary Grand Prix de Hongrie - Course

P. Pilote Constructeur Tours Temps Écart
1 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 70 1:36'12.473  
2 Netherlands Max Verstappen Red Bull 70 1:36'21.175 8.702
3 Finland Valtteri Bottas Mercedes 70 1:36'21.925 9.452
4 Canada Lance Stroll Racing Point 70 1:37'10.052 57.579
5 Thailand Alexander Albon Red Bull 70 1:37'30.789 1'18.316
6 Germany Sebastian Vettel Ferrari 69 1 lap  
7 Mexico Sergio Pérez Racing Point 69 1 lap  
8 Australia Daniel Ricciardo Renault 69 1 lap  
9 Denmark Kevin Magnussen Haas 69 1 lap  
10 Spain Carlos Sainz Jr. McLaren 69 1 lap  
11 Monaco Charles Leclerc Ferrari 69 1 lap  
12 Russian Federation Daniil Kvyat AlphaTauri 69 1 lap  
13 United Kingdom Lando Norris McLaren 69 1 lap  
14 France Esteban Ocon Renault 69 1 lap  
15 France Romain Grosjean Haas 69 1 lap  
16 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 69 1 lap  
17 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 69 1 lap  
18 United Kingdom George Russell Williams 69 1 lap  
19 Canada Nicholas Latifi Williams 65 5 laps  
  France Pierre Gasly AlphaTauri 15    
partages
commentaires
LIVE F1 - Suivez le GP de Hongrie en direct

Article précédent

LIVE F1 - Suivez le GP de Hongrie en direct

Article suivant

Max Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP de Hongrie 2020

Max Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP de Hongrie 2020
Charger les commentaires
Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1 Prime

Pourquoi l'expansion de McLaren contribue à sa renaissance en F1

Dans les années 1960 et 1970, McLaren jonglait avec des engagements en F1, en Endurance et à Indianapolis, tout en concevant des F3 et des F2. Aujourd'hui, l'équipe retrouve ses racines, se développe en IndyCar et en Extreme E tout en poursuivant sa renaissance en F1, tandis que la Formule E et le WEC sont à l'étude. Mais n'est-ce pas trop, trop tôt ? Stuart Codling en discute avec Zak Brown.

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP Prime

Innovations bannies : le double diffuseur de Brawn GP

La saison 2009 de Formule 1 est célèbre pour avoir vu l'arrivée et le triomphe immédiat de Brawn GP sur les cendres de l'équipe Honda, avec la victoire dans les deux championnats à la clé, scellée il y a 12 ans jour pour jour à Interlagos.

Formule 1
18 oct. 2021
Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation Prime

Échanges radio, ou le danger d'une trop grande interprétation

Lewis Hamilton a répondu aux articles le disant "furieux" contre Mercedes après des échanges radio houleux lors du Grand Prix de Turquie. Une mise au point qui rappelle à quel point les extraits radio diffusés en F1 peuvent aussi bien éclairer que déformer une situation réelle.

Formule 1
14 oct. 2021
Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés" Prime

Vettel : "Certains sujets sont trop importants pour être négligés"

Près de quinze ans après son arrivée en Formule 1, Sebastian Vettel a bien changé. Le quadruple Champion du monde n'hésite plus à défendre les causes qui lui tiennent à cœur, telle la protection de l'environnement et des personnes LGBT. Quel avenir aura-t-il à son départ de la Formule 1 ? Le pilote Aston Martin s'est confié à plusieurs médias, dont Motorsport.com Italie.

Formule 1
13 oct. 2021
Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1 Prime

Comment les arrêts au stand sont devenus une forme d'art en F1

Les arrêts au stand en Formule 1 sont un mélange à vitesse accélérée de haute technologie et de performance humaine. Pat Symonds nous décrit comment cette science des gains marginaux rend les arrêts si rapides.

Formule 1
12 oct. 2021
Les notes du Grand Prix de Turquie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix de Turquie 2021

Après le Grand Prix de Turquie, seizième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
11 oct. 2021
Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît Prime

Pourquoi Mercedes est plus fort et plus faible qu'il n'y paraît

Mercedes et Lewis Hamilton ont dominé la première journée du Grand Prix de Turquie 2021, sur la surface grandement améliorée du circuit d'Istanbul. Mais la position de l'équipe n'est pas tout à fait ce qu'elle semble être. Voici pourquoi.

Formule 1
9 oct. 2021
Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1 Prime

Le dilemme du cash derrière les choix du calendrier F1

La promesse de Liberty Media selon laquelle toute nouvelle course s'ajoutant au calendrier doit apporter une valeur ajoutée aux fans, aux équipes et à la Formule 1 en général a été remise en question par de multiples facteurs, découlant tous de la pandémie de COVID-19. Mais avec un œil sur le bilan comptable, la F1 va-t-elle à l'encontre de ses promesses avec ses récents projets ?

Formule 1
8 oct. 2021