Une course infernale pour Giovinazzi, privé de radio

Antonio Giovinazzi, en délicatesse pour conserver son volant chez Alfa Romeo l'an prochain, n'avait clairement pas besoin de vivre un dimanche aussi compliqué…

Une course infernale pour Giovinazzi, privé de radio

Le Grand Prix de Russie d'Antonio Giovinazzi s'est très vite transformé en cauchemar dimanche à Sotchi, où le pilote italien a perdu toute communication radio avec son stand peu après le départ. Il a ainsi dû compter uniquement sur son panneautage, ce qui a fatalement compromis sa course, lui qui était parti depuis la 17e position sur la grille. Cette panne de radio a rendu la situation pire encore en fin de course, lorsqu'une averse a semé la pagaille, et il a été l'un des tout derniers à chausser les pneus intermédiaires, ne devançant que Lando Norris et Charles Leclerc.

Le premier tour de course a également été délicat pour le pilote Alfa Romeo, victime d'un contact avec Mick Schumacher peu après l'envol et ainsi relégué au 19e rang. Il a finalement rallié l'arrivée en 16e position, loin de son coéquipier Kimi Räikkönen, qui a permis à l'équipe d'Hinwil de renouer avec les points grâce à une huitième place.

"J'ai eu un contact au virage 2, je ne sais pas avec qui, et j'ai perdu des places", raconte Giovinazzi. "Je n'avais plus de radio à partir du premier tour, donc il était impossible de communiquer avec l'équipe et ça a été une course très difficile en termes d'économie du carburant. J'essayais de regarder mon stand dans la ligne droite pour voir ce que je devais faire, mais sans la radio, c'était juste le bazar."

"Et puis avec la pluie à la fin, je n'avais aucune communication. Ça a été une course silencieuse pour moi, donc difficile dès le premier tour. C'était également difficile de doubler, donc j'ai perdu beaucoup de temps. Puis lorsque j'avais la piste dégagée, le rythme était bon, mais nous avons perdu beaucoup de tours."

La situation est loin d'être idéale pour Giovinazzi, qui essaie encore de convaincre qu'il peut conserver son baquet l'an prochain. Solide en qualifications à Zandvoort et Monza, il l'a moins été en course dernièrement, et il avait besoin d'un bon dimanche pour se remettre en selle après un crash survenu lors des essais libres à Sotchi.

"Ce week-end a été un peu plus difficile", ne cache pas Frédéric Vasseur, directeur d'Alfa Romeo, auprès de Motorsport.com. "Nous avons eu un problème de freins hier [samedi]. Je ne veux pas dire que la course a été mauvaise, car nous avons eu trop de problèmes. Le premier a été le contact au premier virage. Mick a heurté Antonio par l'arrière, il a tiré tout droit, endommagé le fond plat, et il s'est retrouvé coincé derrière un groupe. Puis nous avons perdu dès le début la communication radio, et nous avons dû lui faire des signes à l'ancienne."

"Quand il faut donner des consignes de gestion, etc., c'est difficile. On ne peut pas fournir autant de détails que lorsque l'on parle, et on ne peut pas lui dire de préserver les pneus ou le carburant à tel niveau. Il ne pouvait pas parler du tout. Au début, nous pouvions lui parler, puis nous avons perdu complètement la communication."

Avec Adam Cooper

Lire aussi :

partages
commentaires
Une deuxième place "comme une victoire" pour Red Bull et Verstappen
Article précédent

Une deuxième place "comme une victoire" pour Red Bull et Verstappen

Article suivant

Russell pénalisé par des pneus intermédiaires usés

Russell pénalisé par des pneus intermédiaires usés
Charger les commentaires
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021
Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell... Prime

Hamilton se confie : Verstappen, la diva Mercedes, l'héritier Russell...

La saison 2021 est certainement l'une des plus intenses qu'ait connues Lewis Hamilton au fil de sa longue et victorieuse carrière en Formule 1. Le septuple Champion du monde s'est confié à quatre médias au Grand Prix du Qatar, dont Motorsport.com, sur de nombreux sujets tels que cette bataille à couteaux tirés avec Max Verstappen, une Mercedes W12 qui lui donne du fil à retordre et son futur coéquipier George Russell…

Formule 1
24 nov. 2021
Les notes du Grand Prix du Qatar 2021 Prime

Les notes du Grand Prix du Qatar 2021

Après le Grand Prix du Qatar, vingtième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
22 nov. 2021
Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle Prime

Les plans du Qatar pour sa Coupe du monde annuelle

Un an avant le début de la Coupe du monde de football 2022, le Qatar organise le premier de ses onze nouveaux Grands Prix de Formule 1. Une exposition médiatique rêvée pour le pays, qui est vivement critiqué sur les questions relatives aux droits de l'homme.

Formule 1
21 nov. 2021
Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda Prime

Pourquoi Verstappen se trouve confronté à un héritage Honda

Max Verstappen trouve les pénalités moteur "illogiques", toutefois elles sont en vigueur depuis désormais quatre saisons et ont en grande partie été façonnées par les difficultés rencontrées par Honda au moment de son retour en F1. Retour sur l'évolution récente des sanctions concernant les unités de puissance.

Formule 1
20 nov. 2021
L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient Prime

L'influence croissante de la F1 au Moyen-Orient

L'expansion de la Formule 1 vers de nouveaux territoires n'a pas forcément été accueillie positivement, mais le Moyen-Orient et l'Afrique représentent de nouvelles régions importantes pour le sport automobile. Et les bienfaits commencent déjà à se faire ressentir.

Formule 1
19 nov. 2021