Course : La trempe de Hamilton !

C’est sur une piste détrempée que le départ du Grand Prix du Japon va être donné avec 17°C dans l'air, 22°C sur la piste, un vent à 0

C’est sur une piste détrempée que le départ du Grand Prix du Japon va être donné avec 17°C dans l'air, 22°C sur la piste, un vent à 0.5 m/s et une humidité de 94%. La FIA vient d’annoncer que le départ se fera sous safety-car, les conditions météorologiques étant trop exécrables, il ne cesse de pleuvoir.

La safety-car accélère et tout le monde la suit, mais c’est Hamilton qui décidera du moment du départ. Massa est déjà en difficulté, il part en tête-à-queue, puis revient dans les stands pour remplacer ses intermédiaires par des full wet, mauvais pari chez Ferrari. Idem pour Räikkönen, ce n’est pas une bonne nouvelle pour la Scuderia.

Cela fait déjà 10 tours que l’on tourne sous safety-car, tous les pilotes se plaignent du manque de visibilité. Première alerte : Jarno Trulli demande à son équipe de stopper la course, mais il paraît difficile d’appliquer cette demande.

Cela fait 30 minutes que tout le monde poirote, il serait temps de prendre une décision. Les deux monoplaces rouges reviennent à nouveau aux stands, on bouleverse les stratégies. D’ailleurs la FIA nous informe que les commissaires ont décidé d’infliger un drive through à Felipe Massa pour avoir dépasser sous safety-car.

Après 18 tours, de nombreux pilotes décident de rentrer dans les stands pour modifier les ravitaillements. Enfin le départ lancé est donné, et Hamilton parvient à conserver sa place, mais Wurz part en tête à queue et percute Massa. Räikkönen parvient à remonter des places, mais c’est compliqué. En revanche formidable départ de la part de Vettel, il est P3.

L’image est insolite, Heidfeld et Button se sont touchés lors du départ, et l’anglais a perdu son aileron avant mais il continu comme ça. De même Sato a perdu sa moustache il vient la changer mais le feu s’en mêle, heureusement la sainte pluie sauve la monoplace du japonais.

Iceman remonte les places une par une, il est pour l’instant P11, mais quelle est sa stratégie ? En tous cas Alonso décide de rentrer aux stands et de faire le plein, il ne fera plus d’arrêt. Un tour plus tard, c’est Hamilton qui l’imite.

Du coup le leader de ce grand prix est Sebastian Vettel, sur sa modeste Toro Rosso. Alonso perd cher, il commet une erreur lors de son tour de sortie il est maintenant P8 alors que Hamilton est P3. Du côté de chez Renault, Fisichella est en difficulté il se fait dépasser par Kubica, et Coulthard lui met la pression.

Une leçon de pilotage de la part de Kubica : Il dépasse Kovalainen dans un virage où la visibilité était complètement nulle. Vettel ravitaille et ressort devant Räikkönen, au même moment Heidfeld prend l’aspiration sur Alonso, et parvient à le passer.

Hamilton et Alonso partent en tête à queue au même instant, le premier s’est frotté avec Kubica, et le deuxième avec Vettel. Ils perdent chacun des places, mais le double champion perd beaucoup plus dans l’affaire car il se retrouve derrière Räikkönen.

Alonso met la pression sur le pilote finlandais, qui comme à l’accoutumé reste impassible. Kubica lui écope d’une pénalité drive through en raison de son accrochage avec Hamilton. Alonso est à l’aspiration, mais Iceman décide de rentrer une nouvelle fois aux stands ! Que se passe t’il ?

Coup de théâtre ! Alonso sort violemment de la piste et explose sa monoplace contre un mur, il y a des débris partout. Il sort indemne mais est dépité moralement. En attendant la safety-car sort de nouveau. C’est un bouleversement pour le championnat, car si Hamilton gagne cette course il posera les jalons d’un titre presque assuré.

Nouveau rebondissement, Vettel percute Webber et met les deux monoplaces au tapis, ils étaient en P2 et P3. Webber est fou de rage, il lance son volant ! Cela fait les affaires de Kovalainen et de Massa qui reprennent ces places.

Räikkönen met la pression sur Coulthard pour peut-être viser un podium, mais Coulthard est un vieux briscard. Les abandons se suivent mais ne se ressemblent pas, Schumacher rentra sa voiture au garage pour cause mécanique, alors que Davidson a abîmé sa voiture et la laisse sur le côté de la piste.

Räikkönen attaque comme un damné, il passe Coulthard et fonce sur Massa. Mais chez Ferrari on sait agir dans la délicatesse, pour que Räikkönen prenne la P3, on fait rentrer Massa pour un petit ravitaillement.

Voilà la course est maintenant terminée, et la bonne affaire et celle de Hamilton qui signe un hat-trick : pole, meilleur tour et victoire. De plus il se place maintenant comme grand favori du championnat. En revanche, Alonso perd beaucoup avec cet accident, mais Räikkönen ne gagne pas beaucoup plus avec sa P3.

En effet, Kovalainen a gardé sa P2, Räikkönen est 3ème, Coulthard est P4, Fisichella P5, Massa s’empare de la P6 après un terrible lutte avec Kubica qui est P7, et Liuzzi marque son premier point de l’année. Rendez-vous dans une semaine sur le circuit de Shanghai, où Räikkönen et Alonso feront tout pour déloger Hamilton de sa place de leader.

Pos Pilotes Equipes Temps Points
1 L. Hamilton
McLaren 2h00:34.759 10
2 H. Kovalainen
Renault + 8.377 8
3 K. Räikkönen
Ferrari + 478 6
4 D. Coulthard
Red Bull + 20.297 5
5 G. Fisichella
Renault + 38.864 4
6 F. Massa
Ferrari + 49.042 3
7 R. Kubica
BMW Sauber + 49.285 2
8 V. Liuzzi
Toro Rosso + 55.622 1
9 A. Sutil
Spyker + 1:00.129
10 R. Barrichello
Honda + 1:28.342
11 J. Button
Honda + 1 tour
12 S. Yamamoto
Spyker + 1 tour
13 J. Trulli
Toyota + 1 tour
14 N. Heidfeld
BMW Sauber + 2 tours
15 T. Sato
Super Aguri + 2 tours

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jarno Trulli , Felipe Massa , Sebastian Vettel
Équipes McLaren , Toro Rosso , Sauber , Ferrari
Type d'article Actualités