Course noire pour Charles Pic

Le Grand Prix d'Inde pourrait bien être considéré comme la pire course de la carrière de Charles Pic en Formule 1

Le Grand Prix d'Inde pourrait bien être considéré comme la pire course de la carrière de Charles Pic en Formule 1.

Rien ne s'est passé comme prévu pour Pic sur le circuit de Buddh. Ses ennuis ont commencé dès le départ, où il a été victime d'une crevaison à l'arrière-droit malgré un bon envol.

Après le départ, à la sortie du premier virage, j'étais devant Chilton et mon coéquipier”, relate le Français. “Giedo n'avait nulle part où aller et a touché mon pneu arrière-droit et ça l'a crevé, ce qui m'a contraint à rentrer immédiatement au stand. Nous étions partis en pneus tendres, donc nous nous serions arrêtés tôt de toute façon, mais pas au premier tour, et avec le temps que j'ai perdu avec la crevaison du premier tour, j'étais de retour à notre situation du Japon, où nous avions passé toute la course à remonter”.

Par la suite, Pic a donc tenté de remonter. Malheureusement pour lui, il n'était pas au bout de ses peines.

Sur le premier train de mediums, la voiture a commencé à se comporter de façon étrange, et on m'a dit de rentrer à nouveau au seizième tour”, poursuit le pilote Caterham. “Il se trouve que j'avais une autre crevaison à l'arrière-droit et le pneu avait perdu beaucoup de pression, donc nous avons mis un nouveau train de mediums et j'ai attaqué pour réduire l'écart sur les voitures de devant, mais avec autant de retard, il était peu probable que je puisse les rattraper et les dépasser”.

Le fait est que Pic n'aura même pas pu tenter d'y parvenir. “Nous avons commencé à perdre de la pression hydraulique, ce qui a d'abord touché la boîte de vitesses : changer les vitesses était plus difficile. Ensuite, la direction est devenue plus difficile, et au 39e tour, on m'a demandé d'abandonner. Mon ingénieur m'a expliqué après-coup que nous avions dû abandonner à cause d'une fuite hydraulique, ce qui explique que l'on ait eu des problèmes avec la boîte de vitesses et la direction, et que nous ayons dû abandonner pour éviter tout autre problème sur la voiture”.

Il y a au moins un point positif pour le natif de Montélimar : le prochain Grand Prix, à Abu Dhabi, aura lieu dès le weekend prochain, ce qui lui permettra d'oublier rapidement ce dimanche noir.

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Charles Pic
Type d'article Actualités