Course: Red Bull trébuche! Championnat relancé!

Ce premier Grand Prix de Corée promettait beaucoup à l'issue des qualifications d'hier, et bien nous n'avons pas été déçus

Ce premier Grand Prix de Corée promettait beaucoup à l'issue des qualifications d'hier, et bien nous n'avons pas été déçus. Fernando Alonso a remporté une course complètement folle où les Red Bull Racing avaient tout pour s'imposer et ont, une fois de plus, trébuché.

Lewis Hamilton réalise également une bonne opération en montant sur la deuxième marche du podium. Son équipier Jenson Button ne marque pas de points, mais il n'est pas encore mathématiquement hors de la lutte pour le titre mondial.

Cela va cependant devenir plus que difficile pour le champion du monde en titre de garder sa couronne mondiale l'an prochain. Mais on ne serait pas à une surprise prêt dans ce championnat.

Felipe Massa complète la troisième marche du podium, réalisant l'un de ses meilleurs Grands Prix de la saison. Tout comme Michael Schumacher, qui s'adjuge la quatrième place à Yeongam. Le septuple champion du monde avait promis de faire mieux qu'à Suzuka, promesse tenue !

Résumé :


Comme les prévisions météorologiques l’annonçaient, la pluie est bel et bien présente au moment du départ sur le circuit de Corée du Sud. Conséquence, la direction de course décide de laisser partir les monoplaces sous le régime de la voiture de sécurité. Cette décision est dans l’absolu une bonne nouvelle pour Mark Webber qui, en partant deuxième, aurait dû se méfier de Fernando Alonso placé juste derrière lui et du côté propre de la piste.

Les conditions de piste sont dantesques. Fernando Alonso se plaint à son équipe de n’avoir jamais roulé dans des conditions pareilles. Après trois tours, le drapeau rouge est brandi. Il faut attendre presque une heure pour qu’un nouveau départ, une nouvelle fois sous voiture de sécurité, soit donné sur les coups de 16h05 locales (9h05 en France).

La situation ne semble pas franchement meilleure. Certains pilotes, comme Sebastian Vettel et Jenson Button, se plaignent encore du manque de visibilité. Lucas di Grassi repasse déjà par la voie des stands pour monter de nouveaux pneus.

Après 20 minutes derrière la safety car, Lewis Hamilton commence à s’impatienter. "Nous devrions débuter la course !" répète le pilote britannique à la radio. Interrogé par son écurie, Mark Webber ne semble pas du même avis, alors que chez Ferrari on informe Fernando Alonso que la pluie pourrait s’intensifier.

A la fin du 17ème tour, la voiture de sécurité rentre enfin aux stands et les 24 monoplaces vont pouvoir en découdre sur la piste, ce qui promet du grand spectacle. Dans la ligne droite des stands, Michael Schumacher prend le meilleur sur la Renault de Robert Kubica. Les Mercedes GP semblent à l’aise dans ces conditions, avec Nico Rosberg qui prend également l'avantage sur Lewis Hamilton alors que Michael Schumacher est déjà dans les échappements de Jenson Button.

Au 20ème tour, Mark Webber part à la faute en montant trop fort sur un vibreur. Le pilote australien perd le contrôle de sa monoplace et va percuter Nico Rosberg qui abandonne lui aussi, alors qu’il avait un beau coup à jouer. Au moment où la sécurité semble au centre des préoccupations de la direction de course, on peut regretter que les murs de bêton se trouvent si près de la piste sous prétexte que le circuit va être au centre d’une ville qui sera construite sur 10 ans.

Au restart, Sebastian Vettel reste en tête de la meute devant Fernando Alonso et Lewis Hamilton, qui fait une bonne opération au championnat en réduisant de moitié son retard sur Mark Webber. Michael Schumacher est en forme dans ces conditions climatiques délicates et prend le meilleur sur Jenson Button au bout de la deuxième longue ligne droite.

Le champion du monde en titre rentre d'ailleurs aux stands et est le premier des prétendants à la couronne mondiale à chausser des pneus intermédiaires. Malheureusement, il ressort derrière un petit train, ce qui va sans aucun doute le ralentir.

Quelques instants plus tard, grosse sortie de Sebastian Buemi qui se loupe au freinage et va percuter la Virgin de Timo Glock. C’est l’abandon pour les deux pilotes et la voiture de sécurité remonte une nouvelle fois en piste. Sortie dont profitent Lewis Hamilton, Felipe Massa, Michael Schumacher, Rubens Barrichello, Robert Kubica, Jaime Alguersuari et Vitantonio Liuzzi pour rentrer changer de pneus. Le tour suivant les deux leaders font de même. L’arrêt de Fernando Alonso est un peu plus long et il se retrouve derrière Lewis Hamilton.

Alors que la voiture de sécurité s’efface, Lewis Hamilton, en difficulté avec ses pneumatiques, sort trop large au premier virage et se fait repasser par Fernando Alonso. C’est encore pire pour Jenson Button qui est englué à l’arrière du peloton. Le champion du monde risque fort de ne plus faire partie des prétendants au titre mondial après cette 17ème manche.

Quelques tours plus tard, nouvelle grosse sortie dans ce Grand Prix. Vitaly Petrov perd sa Renault dans le dernier virage et va tout droit dans le mur de pneus situé avant l’entrée des stands. A l'avant, Fernando Alonso revient assez fort sur Sebastian Vettel en cette fin de course. La dégradation des pneumatiques risque fort d’être un facteur clé. Le pilote Ferrari cherche d’ailleurs la trajectoire humide de la piste.

Décidément ce Grand Prix est complètement fou ! Sebastian Vettel, qui depuis plusieurs tours se plaignait d’un manque de visibilité, se fait passer par Fernando Alonso et abandonne dans un nuage de fumée. Chez Ferrari, on a évidemment le sourire tout comme dans le clan McLaren Mercedes.

Au terme des 55 tours, c’est finalement Fernando Alonso qui s’impose devant Lewis Hamilton et Felipe Massa. Belle performance de Michael Schumacher qui termine à la quatrième place. Robert Kubica, Vitantonio Liuzzi, Rubens Barrichello, Kamui Kobayashi, Nick Heidfeld et Nico Hülkenberg complètent le Top 10.

Pos Pilotes Equipes Tours Ecart Points
01 F. Alonso Ferrari 55 Vainqueur 25
02 L. Hamilton McLaren 55 + 14.9 secs 18
03 F. Massa Ferrari 55 + 30.8 secs 15
04 M. Schumacher Mercedes GP 55 + 39.6 secs 12
05 R. Kubica Renault 55 + 47.7 secs 10
06 V. Liuzzi Force India 55 + 53.5 secs 8
07 R. Barrichello Williams 55 + 69.2 secs 6
08 K. Kobayashi BMW Sauber 55 + 77.8 secs 4
09 N. Heidfeld BMW Sauber 55 + 80.1 secs 2
10 N. Hulkenberg Williams 55 + 80.8 secs 1
11 J. Alguersuari Toro Rosso 55 + 84.1 secs
12 J. Button McLaren 55 + 89.9 secs
13 H. Kovalainen Lotus + 1 Tour
14 B. Senna HRT + 2 Tour
15 S. Yamamoto HRT + 2 Tour
Ret A. Sutil Force India + 9 Tour
Ret S. Vettel RBR + 10 Tour
Ret V. Petrov Renault + 16 Tour
Ret T. Glock Virgin + 24 Tours
Ret S. Buemi Toro Rosso + 25 Tours
Ret L. di Grassi Virgin + 30 Tours
Ret J. Trulli Lotus + 30 Tours
Ret M. Webber RBR + 37 Tours
Ret N. Rosberg Mercedes GP + 37 Tours

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Jenson Button , Michael Schumacher , Rubens Barrichello , Mark Webber , Nick Heidfeld , Fernando Alonso , Lewis Hamilton , Felipe Massa , Nico Rosberg , Vitantonio Liuzzi , Robert Kubica , Timo Glock , Lucas Di Grassi , Sebastian Vettel , Kamui Kobayashi , Vitaly Petrov , Nico Hülkenberg , Jaime Alguersuari
Équipes Red Bull Racing , McLaren , Toro Rosso , Mercedes , Sauber , Williams , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités