Mercedes opposé au projet de courses sprint à grille inversée dès 2020

Alors que la F1 espère mettre en place cela dès le début de saison 2020 sur les circuits où deux courses auraient lieu, Mercedes s'oppose à l'idée de courses sprint avec grille inversée à la place des qualifications actuelles.

Mercedes opposé au projet de courses sprint à grille inversée dès 2020

Comme l'ensemble des disciplines sportives internationales, la Formule 1 a dû interrompre ses activités en raison de la pandémie de COVID-19 qui a entraîné le report ou l'annulation des dix premiers Grands Prix prévus au programme. Les instances de la F1 travaillent d'arrache-pied depuis quelques semaines pour organiser le début d'une campagne en Europe, qui se terminerait en fin d'été. Si la confirmation officielle est encore attendue, sans doute ce lundi, le début de la saison devrait avoir lieu en Autriche, avec deux courses organisées les 5 et 12 juillet, avant un GP en Hongrie le 19 juillet et deux courses à Silverstone (ou Hockenheim) les 2 et 9 août.

Lire aussi :

La discipline estime que certaines de ces courses pourraient servir à tester des formats propices à plus de spectacle. Ainsi, lors d'une réunion ce vendredi entre la FIA, la F1 et les directeurs d'équipes, a été évoquée la possibilité de dédier la deuxième des courses censées se tenir sur un même circuit (à savoir pour commencer sur le Red Bull Ring et Silverstone – ou Hockenheim), à la mise en place d'une course sprint de 30 minutes qui remplacerait les qualifications du samedi. L'idée serait simple : la grille pour la course sprint serait établie en inversant les positions par rapport au championnat, puis le résultat de la course sprint servirait à établir la grille de départ de la course du dimanche. Aucun autre changement concernant l'organisation du week-end ne serait nécessaire, que ce soit au niveau des essais libres ou des pénalités sur la grille.

Pour que ce plan soit approuvé, il faut cependant qu'il fasse l'unanimité auprès des 10 écuries. En effet, même si la FIA a récemment obtenu la mise en place une règle permettant de ne pas avoir besoin de la majorité pour certaines questions, les courses sprint à grille inversée n'entrent pas dans la catégorie des priorités urgentes et nécessitent ainsi l'approbation totale pour être introduites dès 2020. Et, en dépit du fait que la majorité des équipes est favorable à cette idée, y compris Ferrari, Mercedes a clairement exprimé son opposition et d'autres structures ont fait savoir qu'elles devaient réfléchir à la question.

La firme à l'étoile est contre une telle règle pour deux raisons principales : d'une part, sur le plan sportif, car tout indique que l'écurie devrait de nouveau être aux avant-postes en 2020, et d'autre part, sur le plan philosophique, avec le refus d'artifices pour tenter de rendre la course spectaculaire au détriment de la compétition pure. Un refus d'autant plus vif que Mercedes a déjà accepté une forme de handicap avec l'introduction de nouvelles règles concernant le travail aéro que pourront mener les écuries à l'avenir, à son propre détriment puisque les structures moins bien classées pourront réaliser plus de travail dans le domaine.

Avec une réunion attendue du Groupe de travail sportif de la F1 mercredi pour discuter du détail d'un certain nombre de règles, une décision rapide est nécessaire et un vote formel se tiendra donc la semaine prochaine.

Avec Adam Cooper 

partages
commentaires
Renault confirme qu'Alonso "est une option" pour remplacer Ricciardo

Article précédent

Renault confirme qu'Alonso "est une option" pour remplacer Ricciardo

Article suivant

C'était un 31 mai : Senna dompte le Lion Mansell

C'était un 31 mai : Senna dompte le Lion Mansell
Charger les commentaires
Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux Prime

Vettel et Schumacher, un lien fort et précieux

Mick Schumacher n'est pas le seul "fils de" à avoir atteint la Formule 1, mais il y est parvenu en l'absence de son père ces dernières années. Pour Sebastian Vettel, Michael a été une idole d'enfance puis un mentor et désormais, l'Allemand joue le rôle de "grand frère" pour Mick. Que sait-on vraiment de la place qu'il occupe dans la progression du nouveau Schumacher ?

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier Prime

L'autre incident du GP d'Italie dont la F1 devrait se soucier

Le crash de Max Verstappen et Lewis Hamilton a fait les gros titres lors du Grand Prix d'Italie. Le Halo a permis au pilote Mercedes de ne pas être blessé, mais deux jours plus tôt, la Formule 1 avait déjà échappé au pire, cette fois-ci dans la voie des stands.

Formule 1
18 sept. 2021
Daniel Ricciardo, la transformation estivale Prime

Daniel Ricciardo, la transformation estivale

Entre les difficultés du printemps et sa victoire retentissante au Grand Prix d'Italie, Daniel Ricciardo s'est transformé d'une manière quasiment inattendue.

Formule 1
16 sept. 2021
Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001 Prime

Enrique Bernoldi, le rookie oublié de la cuvée 2001

En 2001, Kimi Räikkönen, Juan Pablo Montoya et Fernando Alonso, ayant tous mis fin au règne de Michael Schumacher, ont fait leurs débuts en Formule 1. Le quatrième rookie de l'année, Enrique Bernoldi, n'a pas connu une carrière aussi heureuse.

Formule 1
15 sept. 2021
Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison Prime

Schumacher, futur roi de la F1 dès sa première saison

Il y a trente ans, Michael Schumacher réalisait des débuts étincelants en F1 à Spa, avec Jordan, avant de rapidement rejoindre Benetton pour le Grand Prix d'Italie. Ce transfert allait mener l'Allemand à sa première victoire un an plus tard et poser les bases de son ascension vers le titre, qu'il décrocherait en 1994.

Formule 1
14 sept. 2021
Les notes du Grand Prix d'Italie 2021 Prime

Les notes du Grand Prix d'Italie 2021

Après le Grand Prix d'Italie, quatorzième manche de la saison 2021, nous avons attribué les notes suivantes aux pilotes.

Formule 1
13 sept. 2021
La culture de Red Bull, un poids dans sa politique Prime

La culture de Red Bull, un poids dans sa politique

La stratégie par défaut de Red Bull, qui consiste à provoquer des réactions sur les réseaux sociaux chaque fois qu'elle ne parvient pas à obtenir ce qu'elle veut, fait beaucoup de bruit, mais n'a pas vraiment généré de résultats positifs pour l'équipe. Il est temps d'essayer une meilleure tactique.

Formule 1
12 sept. 2021
Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson Prime

Monza, la fin tragique de Ronnie Peterson

Le Grand Prix d'Italie, à Monza, résonne aussi comme un rappel dramatique de l'accident qui fut fatal à Ronnie Peterson. C'était le 11 septembre 1978, il y a 43 ans.

Formule 1
11 sept. 2021