Course - Verstappen profite du fiasco Mercedes !

partages
commentaires
Course - Verstappen profite du fiasco Mercedes !
Par : Benjamin Vinel
1 juil. 2018 à 14:36

Max Verstappen a remporté la première victoire de Red Bull Racing sur ses terres en Autriche, profitant de la prestation catastrophique de l'écurie Mercedes, qui s'est conclue par un double abandon.

Sur le podium : le vainqueur Max Verstappen, Red Bull Racing
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, devant Brendon Hartley, Toro Rosso STR13
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14 fait des étincelles
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18 bloque une roue
Esteban Ocon, Force India VJM11
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Lance Stroll, Williams FW41
Charles Leclerc, Sauber C37 sort au large
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18 sort au large
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Sergio Perez, Force India VJM11
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Marcus Ericsson, Sauber C37
Brendon Hartley, Toro Rosso STR13

Toujours très en verve au Red Bull Ring, Valtteri Bottas s'élançait de la pole position devant Lewis HamiltonKimi RäikkönenMax Verstappen et... surprise, Romain Grosjean ! En effet, Sebastian Vettel a reculé de trois places sur la grille pour avoir gêné Carlos Sainz et était sur la troisième ligne aux côtés de Grosjean, alors que Daniel Ricciardo n'a pu faire mieux que septième en qualifications. Les Mercedes et les Red Bull étaient en pneus supertendres pour le premier relais, les Ferrari en ultratendres.

Räikkönen a pris le meilleur envol, s'immisçant entre les Mercedes à l'approche du premier virage et contraignant Bottas à sortir large alors que Hamilton prenait la tête de la course ! C'est ensuite Räikkönen qui est parti à la faute au freinage suivant et a rétrogradé au quatrième rang derrière Bottas et Verstappen.

 

Plus loin dans le peloton, Stoffel Vandoorne a accroché la Toro Rosso de Pierre Gasly avec son aileron avant et a dû rentrer au stand immédiatement, alors que Charles Leclerc a été aperçu dans les graviers du rapide double gauche au deuxième tour et s'est retrouvé avant-dernier. Ayant rétrogradé au huitième rang, Vettel n'a pas tardé à reprendre l'avantage sur les Haas de Grosjean et Kevin Magnussen.

Leclerc faisait le spectacle en dépassant Alonso puis Hartley, le pilote McLaren ne cachant pas son mécontentement : il occupait la 19e place, ne devançant que son coéquipier. Au dixième tour, Hamilton comptait deux secondes d'avance sur Bottas, quatre sur Verstappen, sept sur Räikkönen, huit sur Ricciardo, neuf sur Vettel et 13 sur Grosjean.

Hülkenberg et Bottas abandonnent

C'est alors que le moteur de Nico Hülkenberg a semblé rendre l'âme dans un panache de fumée – et avec quelques flammes – alors que le pilote Renault occupait la neuvième place devant les Force India.

 

Quelques instants plus tard, c'est Valtteri Bottas qui s'est retrouvé au ralenti et a été contraint à l'abandon alors qu'il occupait la deuxième place, victime d'une perte de pression hydraulique !

 

Erreur stratégique chez Mercedes

La direction de course a alors fait appel à la voiture de sécurité virtuelle, au 15e tour. Logiquement, la majorité des concurrents en ont profité pour rentrer au stand avec une perte de temps moindre, chaussant tous des tendres... mais pas Hamilton, ni Magnussen et Pérez, qui sont tous restés en piste !

Au 20e tour, Hamilton restait en tête de la course, mais avec seulement 13 secondes d'avance sur Verstappen, 16 sur Räikkönen et Ricciardo, et 22 sur Vettel, ces quatre pilotes ayant déjà changé de pneus. Magnussen était sixième à 28 secondes du leader. C'est justement à ce moment-là que Ricciardo a profité du DRS pour faire l'extérieur à Räikkönen au virage 4, s'emparant de la troisième place.

L'écart entre Hamilton et Verstappen restait extrêmement stable, la Mercedes étant équipée de gommes supertendres usées face aux pneus tendres neufs de la Red Bull. Le quadruple Champion du monde est rentré au stand après 25 tours de course et a repris la piste au quatrième rang, entre les Ferrari, à huit secondes du nouveau leader.

Hamilton a fait la jonction avec Ricciardo et Räikkönen au 32e tour, Vettel ne tardant pas à se joindre à la fête, alors que plus loin dans le peloton, Magnussen et Pérez ont également perdu gros en ne rentrant pas au stand sous VSC : le pilote Haas a rétrogradé au huitième rang, derrière Ocon, alors que le Mexicain était désormais dixième. Une dixième place qui s'est rapidement transformée en neuvième, Sainz effectuant un deuxième arrêt dès la mi-course.

Räikkönen double Ricciardo, Vettel dépasse Hamilton

Räikkönen a lancé deux attaques sur Ricciardo au 38e tour, la deuxième réussie grâce au DRS, et le Finlandais s'est lancé à la poursuite de Verstappen, qui avait creusé un écart de plus de sept secondes.

C'est alors que Ricciardo est rentré au stand pour un second arrêt également, chaussant les pneus supertendres... tandis que Hamilton se faisait autoritairement dépasser par Vettel malgré ses gommes plus fraîches !

 

Après sa bévue précédente, Mercedes a donc fait le pari d'un deuxième changement de pneus pour Hamilton, en l'occurrence à la fin du 52e tour. L'Anglais a été équipé de gommes supertendres et a repris la piste juste derrière Ricciardo, alors que Verstappen conservait six secondes d'avance sur Räikkönen à l'avant.

Ricciardo et Hamilton en panne !

Et au 54e tour, nouveau coup de théâtre : Daniel Ricciardo, qui fêtait ce jour son 29e anniversaire et jouait le podium, a été contraint à l'abandon, victime d'un problème technique ! C'est peut-être la boîte de vitesses qui a trahi l'Australien. Le Red Bull Ring ne s'avérait décidément pas favorable aux écuries du Taureau, puisque Brendon Hartley s'est immobilisé quelques instants plus tard en bord de piste, alors qu'il était dixième !

 

À dix tours du drapeau à damier, Verstappen menait avec quatre secondes d'avance sur Räikkönen, six sur Vettel, 28 sur Hamilton, 69 sur Grosjean, 82 sur Magnussen et 84 sur Pérez, à qui Ocon a cédé la septième place. Gasly et Leclerc complétaient le top 10.

L'hécatombe a continué au 64e tour lorsque Lewis Hamilton est tombé en panne à son tour, concluant une course catastrophique pour l'écurie quadruple Championne du monde en titre !

 

En tête de la course, Max Verstappen n'est pas parvenu à maintenir son avance sur Kimi Räikkönen mais est néanmoins parvenu à remporter sa première victoire de la saison sans être inquiété par son aîné. Sebastian Vettel complète le podium et reprend la tête du championnat pour un point.

Haas F1 Team peut faire la fête avec Romain Grosjean et Kevin Magnussen dans le top 5, suivis par les Force India d'Esteban Ocon et Sergio Pérez, qui a rendu la place à son coéquipier. Fernando Alonso a gagné plusieurs places en fin de course pour se classer huitième devant les Sauber de Charles Leclerc et Marcus Ericsson, alors que Pierre Gasly, au contraire, a perdu du terrain dans les derniers tours et ne s'est classé que 11e.

 Grand Prix d'Autriche

 PiloteÉquipe TempsPts
 1 netherlands Max Verstappen  Red Bull 71 tours 25
2 finland Kimi Räikkönen  Ferrari +1.5  18 
3 germany Sebastian Vettel  Ferrari +3.1  15 
 4 france Romain Grosjean  Haas + 1 tour  12 
5 denmark Kevin Magnussen  Haas + 1 tour   10 
 6 france Esteban Ocon  Force India + 1 tour  
 7 mexico Sergio Pérez  Force India + 1 tour  
 8 spain Fernando Alonso  McLaren + 1 tour  
 9 monaco Charles Leclerc  Sauber + 1 tour  
10 sweden Marcus Ericsson  Sauber + 1 tour  
 11 france Pierre Gasly  Toro Rosso + 1 tour    
12 spain Carlos Sainz Renault + 1 tour    
 13 canada Lance Stroll  Williams + 2 tours   
 14 russia Sergey Sirotkin  Williams + 2 tours   
 15 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren Abandon  
  united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes Abandon  
  new_zealand Brendon Hartley  Toro Rosso Abandon  
  australia Daniel Ricciardo  Red Bull Abandon  
  finland Valtteri Bottas  Mercedes Abandon  
  germany Nico Hülkenberg  Renault Abandon  
Article suivant
Pirelli dévoile les stratégies pour la course du GP d'Autriche

Article précédent

Pirelli dévoile les stratégies pour la course du GP d'Autriche

Article suivant

Max Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP d'Autriche 2018

Max Verstappen élu "Pilote du Jour" du GP d'Autriche 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP d'Autriche
Lieu Red Bull Ring
Pilotes Max Verstappen Boutique
Équipes Mercedes Boutique
Auteur Benjamin Vinel