Course - Verstappen-Russell-Hamilton, le podium d'une parodie

Au terme du Grand Prix de l'attente à Spa, Max Verstappen a remporté l'épreuve la plus courte de l'Histoire de la F1, devant George Russell et Lewis Hamilton. Seulement la moitié des points a été attribuée.

Course - Verstappen-Russell-Hamilton, le podium d'une parodie

Des trombes d'eau, c'est la météo qui accueille les pilotes pour ce retour de la trêve. L'Ardenne belge a été fidèle à elle-même et propose, en plus du redoutable circuit de Spa, un défi sous forme de pluie. Dans ces conditions, Max Verstappen dispose d'un avantage en démarrant depuis la pole, d'autant qu'il n'aura pas à côté de lui son rival pour le titre mondial mais la sensation de la séance du samedi, à savoir George Russell au volant d'une Williams métamorphosée sous la pluie.

Lewis Hamilton, le leader du championnat, part lui depuis le troisième emplacement, dans une Mercedes qui ne lui a jamais donné satisfaction du week-end. Il est à noter que les équipiers des deux premiers du classements pilotes auront du mal à les aider : Sergio Pérez s'est sorti de piste dans son tour de mise en grille, arrachant son demi-train avant droit, alors que Valtteri Bottas, pénalisé après le carambolage de Hongrie, n'est que 13e.

Lire aussi :

La pluie et l'attente

La météo empire peu avant l'horaire officiel du départ, ce qui incite la direction de course à le repousser, même s'il sera donné sous régime de Safety Car. Les voitures démarrent finalement à 15h25 pour des tours de formation, dans des conditions inchangées mais qui risquent surtout d'être de pire en pire selon les prévisions. Beaucoup de pilotes se plaignent, sans surprise, de ne pas voir grand-chose et de subir de l'aquaplaning. Après deux tours sous voiture de sécurité, le drapeau rouge est brandi et l'ensemble du peloton s'immobilise dans la voie des stands.

C'est alors le début d'une très longue attente et de questionnements réglementaires. Ces derniers trouvent leur réponse après quelques atermoiements : les tours de formation ayant démarré sous Safety Car, la limite des trois heures d'épreuve a bien démarré à 15h00. Normalement, le Grand Prix ne peut donc se courir au-delà de 18h00, mais c'est sans compter sur la FIA qui décide d'arrêter l'horloge à 17h00. Cela laisse ainsi une heure pour courir et surtout, fait tomber la limite de 18h00, dans le cas d'une accalmie. En tout cas, toute cette attente permet aux mécaniciens Red Bull de réparer la RB16B de Pérez qui devrait ainsi pouvoir s'élancer depuis le fond du peloton (ou depuis la pitlane).

Finalement, après trois heures d'attente, la nouvelle tombe : la course va reprendre à 18h17 sous régime de Safety Car et pour une heure maximum.

La course

Une fois le feu passé au vert, la course démarre officiellement : cela veut dire qu'au bout de deux tours bouclés, au moins la moitié des points pourra être attribuée. Et cela risque de servir car la pluie retombe de plus belle au moment de ce nouveau roulage. Une fois les deux tours passés, le drapeau rouge est à nouveau brandi, obligeant ainsi les pilotes à pénétrer et s'arrêter dans la pitlane. Le chronomètre continue lui d'égrainer les secondes jusqu'à l'heure fatidique de 19h17 où la course devra être définitivement arrêtée.

Finalement, la décision attendue par tout le monde est prise aux alentours de 18h45 : la course ne repartira pas, entérinant la victoire après deux tours sous Safety Car de Max Verstappen, devant George Russell et Lewis Hamilton.

Belgium Grand Prix de Belgique 2021

P. Pilote Constructeur Tours Écart
1 Netherlands Max Verstappen Red Bull 1  
2 United Kingdom George Russell Williams 1 1.995
3 United Kingdom Lewis Hamilton Mercedes 1 2.601
4 Australia Daniel Ricciardo McLaren 1 4.496
5 Germany Sebastian Vettel Aston Martin 1 7.479
6 France Pierre Gasly AlphaTauri 1 10.177
7 France Esteban Ocon Alpine 1 11.579
8 Monaco Charles Leclerc Ferrari 1 12.608
9 Canada Nicholas Latifi Williams 1 15.484
10 Spain Carlos Sainz Jr. Ferrari 1 16.166
11 Spain Fernando Alonso Alpine 1 20.590
12 Finland Valtteri Bottas Mercedes 1 22.414
13 Italy Antonio Giovinazzi Alfa Romeo 1 24.163
14 United Kingdom Lando Norris McLaren 1 27.109
15 Japan Yuki Tsunoda AlphaTauri 1 28.329
16 Germany Mick Schumacher Haas 1 29.507
17 Russian Federation Nikita Mazepin Haas 1 31.993
18 Finland Kimi Räikkönen Alfa Romeo 1 36.054
19 Mexico Sergio Pérez Red Bull 1 38.205
20 Canada Lance Stroll Aston Martin 1 44.108
partages
commentaires
À une centaine de jours de son GP, Djeddah espère être "prêt à temps"
Article précédent

À une centaine de jours de son GP, Djeddah espère être "prêt à temps"

Article suivant

Championnat - Verstappen-Hamilton, le retour des demi-points !

Championnat - Verstappen-Hamilton, le retour des demi-points !
Charger les commentaires
Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen Prime

Ces facteurs "FE" qui peuvent influencer la lutte Hamilton-Verstappen

Mercedes a mené la danse lors des essais de la première course de Formule 1 à Djeddah, où Red Bull n'était pas dans le rythme, tant sur les tours lancés que sur les longs relais. Mais, si Max Verstappen peut inverser la tendance samedi, des facteurs familiers à la Formule E pourraient être décisifs dans un nouveau duel serré avec Lewis Hamilton.

Formule 1
4 déc. 2021
Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps Prime

Pourquoi Djeddah est le plus grand saut dans l'inconnu depuis longtemps

Les dirigeants de la Formule 1 ont toujours été très sélectifs dans les mots qu'ils ont utilisés pour décrire l'état de préparation du nouveau circuit qui accueille le Grand Prix d'Arabie saoudite.

Formule 1
3 déc. 2021
Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression Prime

Patrons et membres d'écurie : la vie sous haute pression

La pression est forte sur Red Bull et Mercedes, alors que débute le sprint final de la saison. La manière dont les deux équipes gèrent cette pression sera un facteur déterminant pour l'attribution des titres pilotes et constructeurs.

Formule 1
2 déc. 2021
L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica Prime

L'inspirant témoignage de résilience de Robert Kubica

Quand on regarde la deuxième carrière de Robert Kubica en Formule 1, la tristesse peut vite prendre le dessus. Mais dans un tel contexte, les performances et les résultats ne sont pas ce qu'il y a de plus important…

Formule 1
1 déc. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (2/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
28 nov. 2021
Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2) Prime

Ces champions que l'on a rarement vus en tête (1/2)

Il est déjà arrivé 22 fois que le pilote couronné en Formule 1 ne soit pas celui qui a parcouru le plus de kilomètres en tête cette saison-là. Si Lewis Hamilton est sacré à Abu Dhabi, il rejoindra ce clan étonnant. En voici dix exemples parmi les plus marquants.

Formule 1
27 nov. 2021
Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes Prime

Ces erreurs que Red Bull ne peut plus commettre face à Mercedes

OPINION : L'écurie Red Bull a disposé du package le plus rapide pendant la majeure partie de l'année 2021, mais lors de plusieurs épreuves de la dernière ligne droite, elle a gaspillé le potentiel de la RB16B. Deux Grands Prix avant la fin de saison, elle ne peut pas se permettre de le faire à nouveau avec Lewis Hamilton qui réduit l'écart sur Max Verstappen au classement des pilotes.

Formule 1
26 nov. 2021
Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues Prime

Pourquoi l'aileron Red Bull fait des vagues

Le DRS oscillant de Red Bull a fait parler de lui lors du Grand Prix du Qatar. Plus précisément, c'est une des configurations de l'aileron arrière de l'équipe qui pose problème.

Formule 1
25 nov. 2021