Course - Vettel devance Hamilton dans un final à suspense !

partages
commentaires
Course - Vettel devance Hamilton dans un final à suspense !
Par : Benjamin Vinel
8 juil. 2018 à 14:43

Sebastian Vettel a remporté le Grand Prix de Grande-Bretagne dans une course à suspense, lors de laquelle Lewis Hamilton a réalisé une remontée remarquable après avoir été percuté au premier tour.

Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, devant Sergio Perez, Force India VJM11
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Lance Stroll, Williams FW41
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H fait un tête à queue
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14, devant Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Marcus Ericsson, Sauber C37
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18
Fernando Alonso, McLaren MCL33
Esteban Ocon, Force India VJM11
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18
Charles Leclerc, Sauber C37
Sergio Perez, Force India VJM11

Lewis Hamilton s'élançait de la pole position à domicile devant les Ferrari de Sebastian Vettel et Kimi Räikkönen, alors que les Williams partaient des stands, leur aileron arrière ayant été changé pour revenir à l'ancienne spécification. C'était également le cas de Brendon Hartley, dont la monoplace avait été détruite dans un accident en Essais Libres 3, mais celle-ci n'était pas prête au moment de l'extinction des feux. Le pilote Toro Rosso n'a pu faire qu'un tour avant d'abandonner.

Accroché, Hamilton avant-dernier !

Or, Hamilton a vu sa quête d'une cinquième victoire consécutive à Silverstone anéantie dès le premier tour, avec un envol très moyen qui l'a vu rétrograder au troisième rang avant de se faire percuter par la Ferrari de Kimi Räikkönen, qui allait écoper de dix secondes de pénalité pour cet incident !

Le pilote Mercedes s'est retrouvé avant-dernier alors que Vettel prenait la tête devant Valtteri BottasMax Verstappen, Räikkönen et Daniel Ricciardo. L'Allemand a creusé un écart supérieur à trois secondes en moins de deux tours. Plus loin dans le peloton, Sergio Pérez est parti en tête-à-queue au premier virage... et a failli percuter les Williams qui sortaient des stands !

Hamilton s'est alors lancé dans une chevauchée fantastique qui n'était pas sans rappeler celle qu'il avait réalisée à Istanbul en GP2. Il ne lui a fallu que cinq tours pour faire son retour dans le top 10 à la faveur d'une dizaine de dépassements !

Au 11e tour, Vettel menait avec six secondes d'avance sur Bottas, 11 sur Verstappen, 13 sur Räikkönen, 14 sur Ricciardo et 27 sur Hamilton, qui était parvenu à effacer le reste du peloton avec une facilité déconcertante, certes bien aidé par les trois zones DRS de Silverstone. Suivait Nico Hülkenberg, qui a bien tiré son épingle du jeu depuis la 11e place sur la grille de départ.

Abandon pour un Leclerc bien placé

Räikkönen a été le premier à rentrer au stand, en l'occurrence après 13 des 52 tours, purgeant au passage ses dix secondes de pénalité. Il a troqué ses gommes tendres pour des mediums et a repris la piste au 11e rang, ne mettant que quelques instants à prendre l'avantage sur la Haas de Kevin Magnussen. Räikkönen était plus de trois secondes au tour plus rapide que les pilotes évoluant à l'avant du milieu de peloton et est remonté au sixième rang dès le 18e tour.

C'est justement à ce moment-là que Verstappen est rentré au stand à son tour, chaussant les mediums également, se retrouvant sept secondes derrière Hamilton mais sept secondes devant Räikkönen. Ricciardo l'a imité au passage suivant, alors que Charles Leclerc, qui était solidement installé dans les points, a été contraint à l'abandon par une roue mal serrée lors de son arrêt au stand !

C'est au 20e tour que le leader Vettel est rentré au stand, parvenant à repartir juste devant Hamilton, alors que Räikkönen est sorti de la piste au premier virage et a perdu une seconde et demie. Bottas a changé de pneus au tour suivant, Hamilton prolongeant son relais jusqu'au 25e passage malgré des chronos alors une à deux secondes plus lents que la concurrence avec ses pneus usés.

 

Ericsson fait sortir le Safety Car

Après 26 tours de course, Vettel comptait trois secondes d'avance sur Bottas, 13 sur Verstappen, 15 sur Ricciardo, 17 sur Räikkönen et 27 sur Hamilton. Nico Hülkenberg était septième avec 58 secondes de retard, les Renault ayant opté pour une stratégie peu conventionnelle avec un premier relais en mediums et un deuxième en durs. Hülkenberg, Ocon, Alonso, Magnussen et Sainz se tenaient en cinq secondes dans la lutte pour les points.

Hamilton était à l'attaque avec ses pneus neufs, signant le meilleur tour en course en tournant une seconde et demie plus vite que ses rivaux. Ricciardo, lui, a dû effectuer un deuxième arrêt dès le 30e passage, alors qu'il n'avait parcouru que 12 tours avec son train de mediums. Il a repris la piste en tendres, à plus de dix secondes de Hamilton et à 33 secondes du leader.

C'est alors que Marcus Ericsson, qui ne semblait pas en mesure de jouer les points, a percuté le mur au premier virage, semblant tenter de le passer avec le DRS ouvert. La voiture de sécurité est intervenue.

Vettel, Verstappen et Räikkönen en ont profité pour rentrer au stand, tout comme Alonso et Sainz plus loin dans le peloton. En revanche, Mercedes a décidé de laisser Bottas et Hamilton en piste avec des pneus vieux de 13 et neuf tours respectivement.

Grosjean et Sainz s'accrochent

Le Safety Car s'est effacé au 37e passage. À ce stade, Bottas devançait Vettel, Hamilton, Verstappen, Räikkönen et Ricciardo. Suivaient Hülkenberg, Ocon, Magnussen, Alonso et Grosjean. D'emblée, Räikkönen s'est attaqué à Verstappen, les deux hommes abordant Brooklands et Luffield au coude à coude, le Néerlandais conservant finalement l'avantage.

C'est à ce moment-là que Grosjean et Sainz se sont accrochés à Copse, alors que le pilote Renault tentait de faire l'extérieur à son adversaire pour la dixième place ! Tous deux ont percuté le mur et ont été contraints à l'abandon, et la voiture de sécurité a fait son retour aussitôt.

Descente aux enfers pour Bottas

La course a repris ses droits pour les 11 derniers tours. Vettel a immédiatement porté une attaque sur Bottas pour la tête de la course à Brooklands, sans succès. Räikkönen, en revanche, s'est défait d'un Verstappen qui a mis deux roues dans l'herbe à Chapel.

La bataille Vettel/Bottas s'est poursuivie avec de nouveaux assauts de l'Allemand, le Finlandais souffrant de ses pneus usés. C'est finalement dans le 47e tour que le quadruple Champion du monde a trouvé l'ouverture à Brooklands, s'emparant de la première place avec autorité. Pendant ce temps, Verstappen partait en tête-à-queue et se retrouvait contraint à l'abandon après un tour au ralenti.

C'est ensuite Hamilton qui a pris l'avantage sur Bottas pour la deuxième place, également à Brooklands, le natif de Nastola cédant ensuite face à son compatriote Räikkönen. Il perdait déjà plusieurs secondes au tour sur ses rivaux.

Vettel vainqueur

Sebastian Vettel a ainsi mis un terme à l'hégémonie de Lewis Hamilton, vainqueur des quatre dernières éditions du Grand Prix de Grande-Bretagne, qui est toutefois monté sur la deuxième marche du podium après une belle remontée. Kimi Räikkönen complétait le podium devant Valtteri Bottas et Daniel Ricciardo, alors que Nico Hülkenberg a parfaitement exploité les pneus durs pour signer la sixième place.

Esteban Ocon, Fernando Alonso, Kevin Magnussen et Pierre Gasly complétaient le top 10, le pilote Toro Rosso s'étant néanmoins accroché avec la Force India de Sergio Pérez en fin de course.

 Grand Prix de Grande-Bretagne

 PiloteÉquipe TempsPts
1 germany Sebastian Vettel  Ferrari 52 tours 25
 2 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes +2.2  18 
3 finland Kimi Räikkönen  Ferrari +3.6  15 
 4 finland Valtteri Bottas  Mercedes +8.8  12 
 5 australia Daniel Ricciardo  Red Bull +9.5  10 
 6 germany Nico Hülkenberg  Renault +28.2
 7 france Esteban Ocon  Force India +29.9
 8 spain Fernando Alonso  McLaren +31.1 
9 denmark Kevin Magnussen  Haas +33.1 
 10 mexico Sergio Pérez  Force India +34.7 
 11 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren +35.7   
 12 canada Lance Stroll  Williams +38.1   
 13 france Pierre Gasly  Toro Rosso +39.1    
 14 russia Sergey Sirotkin  Williams +48.1   
  netherlands Max Verstappen  Red Bull Abandon  
  spain Carlos Sainz Renault Abandon  
  france Romain Grosjean  Haas Abandon  
  sweden Marcus Ericsson  Sauber Abandon  
  monaco Charles Leclerc  Sauber Abandon  
  new_zealand Brendon Hartley  Toro Rosso Abandon  
Article suivant
1985 - La première victoire de Nigel Mansell en F1

Article précédent

1985 - La première victoire de Nigel Mansell en F1

Article suivant

Championnat - Les classements après le GP de Grande-Bretagne

Championnat - Les classements après le GP de Grande-Bretagne
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP de Grande-Bretagne
Lieu Silverstone
Auteur Benjamin Vinel