Course - Vettel, vainqueur et Champion sans opposition

Sebastian Vettel (Red Bull) a obtenu sa quatrième couronne mondiale consécutive en remportant le titre mondial sur le Circuit International de Buddh

Sebastian Vettel (Red Bull) a obtenu sa quatrième couronne mondiale consécutive en remportant le titre mondial sur le Circuit International de Buddh. L’Allemand rejoint Juan Manuel Fangio, Michael Schumacher et Alain Prost au palmarès des pilotes ayant remporté quatre championnats.

Vettel a remporté sa victoire sur le GP d’Inde, au terme d’une course représentative de nombreux épisodes de ces dernières saisons : une gestion de pneus exemplaire du package Red Bull/Vettel, et un abandon sur panne technique de Webber, dépassé avant cela par l’efficacité de son voisin de garage. Une nouvelle fois, Sebastian Vettel a fait la course contre lui-même.

---

Une course extrêmement stratégique attend les équipes ce dimanche. Les pilotes prenant le départ de la course en pneus tendres (Vettel, Rosberg, Hamilton) devront se confronter à du trafic après leur premier arrêt, tandis qu’ils reprendront la piste parmi le peloton de monoplaces parties en medium. Les tendres ne tiennent en effet que quelques tours et génèrent un important phénomène de bullage.

Pour Vettel, qui n’a certes besoin que de terminer dans le Top 5 pour assurer son 4ème titre, l’objectif reste la victoire, et l’une des principales menaces en vue de cela semble être Webber, P4 sur la grille, partant en mediums.



Massa mène après deux tours ! Le vainqueur des deux premières éditions du GP d’Inde s’élance moins bien que Lewis Hamilton, qui décolle proprement de la P3 et contraint l’Allemand à défendre. Hamilton prend le meilleur sur Rosberg pour la P2 mais reste derrière Vettel. Massa est l’auteur d’un départ sensationnel et attaque les deux Mercedes au Virage 4, s’imposant en seconde position depuis la 5ème place de la grille. Webber est victime d’un double contact avec Alonso et Räikkönen. Il chute en 7ème position mais reste en piste, tout comme le Finlandais. Gutierrez vole le départ et sera pénalisé plus tard d’un drive-through. Un accrochage entre Van der Garde et Chilton entraîne l’abandon du premier nommé. Vettel entre aux stands dès le second tour pour se débarrasser de ses pneus tendres. Il reprend la piste P17 et laisse le commandement à Massa. Pour l’autre Ferrari, les choses tournent réellement au vinaigre : Alonso, qui n’avait pas besoin de s’arrêter après avoir pris le départ en pneu medium, entre dans la pitlane au T2 pour changer son aileron avant. Il reprend la piste en 20ème position.

De très nombreuses stratégies pneumatiques en place La lecture de la course ne sera certainement pas facilitée par les très nombreuses stratégies choisies par les teams. Massa mène la danse devant les deux Mercedes, qui sont encore chaussées des tendres au 6ème passage, alors que Hülkenberg a fait son passage par les stands pour s’en débarrasser. De façon étonnante, Button, parti en medium, chausse le mélange tendre au T7. Rosberg s’arrête au terme du T7 pour chausser les mediums. L’Allemand est resté en piste 5 tours de plus que Vettel avec le mélange le plus performant. Massa et Hamilton le suivent dans le tour suivant et laissent le commandement à Mark Webber, devant Pérez, Ricciardo et Grosjean, qui ne sont pas passés par les stands. Remonté en sixième position, Vettel se doit de vite se débarrasser de la Force India de Sutil et de Grosjean pour ne pas laisser Webber prendre trop d’avance. Un arrêt coûte environ 21 secondes et Webber dispose de 14.5 sec d’avance sur son coéquipier, dans le trafic. L’Allemand fait le travail et fait vite sauter les deux bouchons, et pointe P4 après 12 boucles. Button repasse par les stands pour se débarrasser des tendres, chaussés 5 tours auparavant. Il peut désormais finir sa course en medium, mais ne semble pas en mesure de pouvoir aller au bout de la course sans s’arrêter une nouvelle fois. Vettel garde (solidement) la tête virtuelle Webber ne parvient pas à garder Vettel suffisamment loin pour espérer disposer d’une avance suffisamment importante au moment de passer par les stands au terme de son relais en mediums. Agressif et régulier, Vettel fait le travail et maintient le commandement virtuel en signant meilleur tour en course sur meilleur tour en course. Vettel reprend le contact avec Pérez (P2) au 18ème tour. Le Mexicain doit encore s’arrêter et dispose de pneus moins frais que ceux de Vettel, qui doit passer aussi vite que possible pour avoir le champ libre. C’est mission accomplie au 21ème passage, avec une perte de temps insignifiante. Webber et Vettel alignent des temps au tour sensiblement identiques dans les 10 boucles suivantes. C’est plus que suffisant pour Vettel, qui disposera d’une avance de 10 secondes en tête lorsque son coéquipier observera son arrêt. Le contraste entre Red Bull et Mercedes est également cruel : parties sur la même stratégie que Vettel, les Mercedes ont perdu en moyenne une seconde au tour par rapport au champion…

Vettel passe P1 sur les moniteurs Webber passe aux stands au 28ème passage. L’Australien s’acquitte maintenant de son relais en tendres. Pérez, qui occupait la P3, imite l’Australien. Tous deux repasseront par les stands quelques boucles plus tard pour passer leur dernier train de medium. Le premier tour lancé de Webber avec les tendres est plus rapide que le chrono de Vettel de deux secondes pleines ! Hamilton et Massa, âprement en lutte pour la troisième marche du podium, passent par les stands au 30ème passage. Massa parvient à garder la main sur le Britannique. Vettel observe ce qui sera le dernier arrêt de son GP d’Inde au terme du 31ème passage. Son relais jusqu’à la ligne d’arrivée devra durer 28 tours. Vettel et Webber à armes égales ; Sutil en croisade Vettel ne sera resté que 4 tours en piste avec les tendres. Il passe aux stands pour chausser son dernier train de medium. Le voici à armes égales avec Vettel, mais avec un handicap se chiffrant à 12.5 sec. Peu après la mi-course, la victoire de Vettel semble inéluctable, tandis que Guillaume Rocquelin, son prudent ingénieur piste, lui recommande de ne pas trop taper dans ses enveloppes en début de relais. Après 38 tours, Adrian Sutil n’a toujours pas arrêté sa Force India, et évolue au troisième rang (+24 sec) avec mérite. Avant la course, Pirelli avait indiqué que la zone « sûre » d’exploitation des mediums était de 35 tours maximum. Webber abandonne depuis la P2 ; Grosjean héroïque L’alternateur de Webber trahit l’Australien et lui vole une nouvelle arrivée sur le podium. L’Australien achève sa course à pied. Vettel mène désormais la couse devant Räikkönen avec 25 secondes d’avance. Räikkönen n’est cependant pas en mesure de pouvoir défendre sa place sur le podium, se trouvant à cheval entre deux stratégies. Rosberg prend le dessus, tandis que Grosjean, parti 17ème et auteur d’une course d’endurance en mediums (47 tours sur son train de départ !), fond sur son coéquipier pour la troisième marche du podium. Räikkönen ne trouve également sous la menace d’un train mené par Massa, constitué de Hamilton et Pérez. Des inquiétudes résident chez Red Bull concernant l’alternateur de Vettel, qui est intimé de ne pas « pomper » sur son liquide d’hydratation. Un message codé pour signifier que la précaution doit être de mise dans le cockpit N°1. Fin de course sprint, friction chez Lotus Tandis que Nico Hülkenberg doit arrêter sa Sauber dans le garage et abandonner à 5 tours de l’arrivée, Räikkönen ne peut rien faire contre Grosjean. Iceman, dont les pneus arrière sont finis, lui rend la vie difficile en le forçant à sortir de piste de façon musclée. Grosjean prend la P3 et doit surveiller Massa et Pérez en résistant pendant trois tours. Sa course sera récompensée par une méritoire 3ème place.
 Grand Prix d'Inde - Course
# Pilote / Ecurie Ecart Points
01 60 tours  25
02 + 29.8 sec  18
03 + 39.8 sec  15
04 + 41.6 sec  12
05 + 43.8 sec  10
06 + 52.4 sec  8
07 + 67.9 sec  6
08 + 72.8 sec  4
09 + 74.7 sec  2
10 + 76.2 sec  1
11 + 78.2 sec   
12 + 78.9 sec   
13 + 1 Tour   
14 + 1 Tour   
15 + 1 Tour   
16 + 1 tours   
17 + 2 Tours   
18 + 2 Tours   
19 + 4 Tours   
20 + 20 Tours   
21 + 22 Tours   
22 + 59 Tours   

Faites partie de quelque chose de grand

Écrire un commentaire
Montrer les commentaires
A propos de cet article
Séries Formule 1
Pilotes Michael Schumacher , Mark Webber , Lewis Hamilton , Alain Prost , Juan Manuel Fangio , Sebastian Vettel , Adrian Sutil , Nico Hülkenberg
Équipes Mercedes , Sauber , Force India , Ferrari
Type d'article Actualités