Course - La victoire et la tête du championnat pour Vettel !

partages
commentaires
Course - La victoire et la tête du championnat pour Vettel !
Par : Benjamin Vinel
10 juin 2018 à 19:47

Sebastian Vettel a remporté sa 50e victoire en Formule 1 grâce à une prestation impeccable au Grand Prix du Canada. Il s'empare de la tête du championnat pour un petit point.

Sebastian Vettel, Ferrari SF71H, mène au départ devant Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 et le reste du peloton
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H devant Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, Max Verstappen, Red Bull Racing RB14, Lewis Hamilton, Mercedes AMG F1 W09, Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H, Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14 et le reste du peloton
Fernando Alonso, McLaren MCL33 et Lance Stroll, Williams FW41 au départ
Fernando Alonso, McLaren MCL33, Marcus Ericsson, Sauber C37 et Pierre Gasly, Scuderia Toro Rosso STR13 au départ
Sergio Perez, Force India VJM11, en lutte avec Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Sergio Perez, Force India VJM11, en lutte avec Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Sergio Perez, Force India VJM11, en lutte avec Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Sergio Perez, Force India VJM11, traverse l'herbe après un contact avec Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Fernando Alonso, McLaren MCL33, en lutte avec Charles Leclerc, Sauber C37
Sebastian Vettel, Ferrari SF71H
Valtteri Bottas, Mercedes AMG F1 W09
Max Verstappen, Red Bull Racing RB14
Nico Hulkenberg, Renault Sport F1 Team R.S. 18.
Esteban Ocon, Force India VJM11.
Kevin Magnussen, Haas F1 Team VF-18
Brendon Hartley, Scuderia Toro Rosso STR13
Charles Leclerc, Sauber C37
Lance Stroll, Williams FW41
Lewis Hamilton, Mercedes-AMG F1 W09
Kimi Raikkonen, Ferrari SF71H
Daniel Ricciardo, Red Bull Racing RB14
Carlos Sainz Jr., Renault Sport F1 Team R.S. 18
Sergio Perez, Force India VJM11
Stoffel Vandoorne, McLaren MCL33
Sergey Sirotkin, Williams FW41
Marcus Ericsson, Sauber C37.
Pierre Gasly, Toro Rosso STR13
Romain Grosjean, Haas F1 Team VF-18.

Sebastian Vettel s'élançait de la pole position devant Valtteri Bottas et Max VerstappenLewis Hamilton – six fois vainqueur à Montréal – ayant dû se contenter de la quatrième place en qualifications. Pierre Gasly, quant à lui, a été équipé d'une unité de puissance neuve pour la course, bénéficiant donc des évolutions mais étant rétrogradé en fond de grille par les pénalités correspondantes.

Spectaculaire accrochage Hartley/Stroll

Vettel a aisément conservé la tête de la course à l'extinction des feux tandis que Verstappen s'est hissé à la hauteur de Bottas dans les deux premiers virages, ne parvenant toutefois pas à prendre l'avantage. Daniel Ricciardo, quant à lui, a chipé la cinquième place à Kimi Räikkönen.

Plus loin dans le peloton, il y a eu du grabuge. Victime de survirage, Lance Stroll s'est rabattu sur la Toro Rosso de Brendon Hartley, qui lui faisait l'extérieur dans le virage 5. Un impressionnant accident en résultait, avec l'abandon pour les deux hommes. La voiture de sécurité est logiquement intervenue, et Marcus Ericsson et Stoffel Vandoorne en ont profité pour rentrer au stand.

 

Le drapeau vert a été agité au cinquième tour. Vettel a parfaitement géré le restart et n'a aucunement été inquiété. En revanche, Sergio Pérez et Carlos Sainz se sont accrochés au premier virage, le Mexicain partant en travers et perdant trois places par la même occasion. "Sainz devrait recevoir un drapeau noir", affirme Pérez sans détour à la radio.

 

Esteban Ocon, quant à lui, était le meilleur des autres devant les deux Renault, alors que Hamilton se plaignait d'une perte de puissance sur son moteur effectuant sa septième et dernière course.

Au dixième des 70 tours, Vettel avait déjà creusé un écart de plus de trois secondes sur Bottas. Verstappen était troisième à cinq secondes du leader, une seconde devant Hamilton, qui devançait Ricciardo de deux secondes. Plus loin, Ocon résistait aux assauts de Renault, tout comme Leclerc à un Fernando Alonso très pressant pour la dixième place.

Ricciardo fait l'overcut à Hamilton

Ocon est toutefois rentré au stand dès la fin du 11e tour, reprenant la piste au 15e rang seulement. Cette stratégie n'a pas porté ses fruits, et les Renault ont repris la piste devant lui quand elles ont changé de pneus.

Verstappen et Hamilton ont fait leur arrêt à la fin du 16e tour pour chausser les pneus supertendres, parvenant tous deux à reprendre la piste devant la Sauber de Leclerc, qui était désormais en tête du milieu de tableau – de justesse, pour Hamilton ! Ricciardo est rentré au stand au passage suivant, avec un pitstop très rapide qui lui a permis de reprendre la piste devant la Mercedes. Les mécaniciens des Gris ont toutefois pu résoudre partiellement le problème moteur de Hamilton lors de son arrêt, un souci de refroidissement.

 

Pendant ce temps, Vettel continuait d'enchaîner les meilleurs tours en course avec près de cinq secondes d'avance sur Bottas au 18e tour. Sept boucles plus tard, le Finlandais a réduit l'écart à moins de quatre secondes, mais son compatriote Räikkönen se retrouvait à 18 secondes de son coéquipier.

Ce n'est qu'à la fin du 32e tour que le Champion du monde 2007 est rentré au stand, manquant de peu de prendre l'avantage sur Hamilton. Bottas a fait son arrêt quatre boucles plus tard, également équipé de supertendres, reprenant la piste bien devant les Red Bull et son coéquipier. Vettel a fait de même et est resté en tête de la course.

Nouvel abandon pour Alonso

Au 40e tour, Vettel comptait cinq secondes et demie d'avance sur Bottas, 11 sur Verstappen, 15 sur Ricciardo, 17 sur Hamilton et 19 sur Räikkönen. Loin derrière, les Renault étaient septième et huitième, Hülkenberg devant Sainz, tandis que Romain Grosjean, ne s'étant toujours pas arrêté, était neuvième. Le pilote Haas n'a fait son changement de pneus qu'au 50e tour, devant mettre deux roues dans l'herbe au moment d'entrer dans la pitlane pour esquiver la Force India d'Ocon qui, lui, freinait pour prendre la chicane.

 

Quant à Alonso, il a été contraint à l'abandon au 42e passage, victime d'un problème technique pour son 300e Grand Prix. Il était 11e.

À dix boucles du drapeau à damier, Vettel avait porté son avance sur Bottas à huit secondes, l'écart étant un temps tombé à trois secondes auparavant, mais le Finlandais a commis une erreur. Verstappen accusait 13 secondes de retard sur le leader, Ricciardo 21, Hamilton 22 et Räikkönen 27.

 

Pendant ce temps, Romain Grosjean est remonté sur Pierre Gasly, les deux tricolores bataillant pour la 11e place après s'être élancés de la dernière ligne de la grille. C'est néanmoins Charles Leclerc qui est parvenu à accrocher le point de la 10e position malgré des problèmes de freins, juste derrière un autre Français, Ocon.

Et à la fin de la course, coup de théâtre : le drapeau à damier a été agité un tour trop tôt ! Toujours est-il que Sebastian Vettel ne s'est pas laissé décontenancer et a remporté sa 50e victoire en Grand Prix devant Valtteri Bottas et Max Verstappen, prenant la tête du championnat par la même occasion.

 Grand Prix du Canada

 PiloteÉquipe TempsPts
1 germany Sebastian Vettel  Ferrari 68 tours 25
 2 finland Valtteri Bottas  Mercedes +7.4 18 
 3 netherlands Max Verstappen  Red Bull +8.4 15 
 4 australia Daniel Ricciardo  Red Bull +20.9 12 
5 united_kingdom Lewis Hamilton  Mercedes +21.6 10 
6 finland Kimi Räikkönen  Ferrari +27.2
 7 germany Nico Hülkenberg  Renault + 1 tour 
8 spain Carlos Sainz Renault + 1 tour 
 9 france Esteban Ocon  Force India + 1 tour 
 10 monaco Charles Leclerc  Sauber + 1 tour 
 11 france Pierre Gasly  Toro Rosso + 1 tour   
 12 france Romain Grosjean  Haas + 1 tour   
13 denmark Kevin Magnussen  Haas + 1 tour   
14 mexico Sergio Pérez  Force India + 1 tour   
15 sweden Marcus Ericsson  Sauber + 2 tours   
 16 belgium Stoffel Vandoorne  McLaren + 2 tours   
 17 russia Sergey Sirotkin  Williams + 2 tours   
  spain Fernando Alonso  McLaren Abandon  
  canada Lance Stroll  Williams Abandon  
  new_zealand Brendon Hartley  Toro Rosso Abandon  
Article suivant
La cohésion d'équipe testée par les contre-performances chez Williams

Article précédent

La cohésion d'équipe testée par les contre-performances chez Williams

Article suivant

Sebastian Vettel élu "Pilote du Jour" du GP du Canada 2018

Sebastian Vettel élu "Pilote du Jour" du GP du Canada 2018
Charger les commentaires

À propos de cet article

Séries Formule 1
Événement GP du Canada
Catégorie Course
Lieu Circuit Gilles-Villeneuve
Pilotes Sebastian Vettel Boutique
Auteur Benjamin Vinel
Type d'article Résumé de course